Amour et autres interrogations

Au cours d’une grande discussion avec Hana, je me suis posé plein de questions.

Hana prétend qu’elle tombe amoureuse maintenant, à près de 30 ans, comme quand elle avait 15 ans. Or moi, pas du tout. je tombe amoureuse avec tellement de précaution maintenant que c’est à se demander si je tombe amoureuse.

Mais plus généralement, quand j’étais plus jeune, je m’enamourais de plein de garçons pour des tas de raisons futiles mais formidables. Un regard, une inclinaison de la tête, un sourire. D’un autre côté, si un contre regard, une contre inclinaison, un contre sourire annulait le truc, je me désamourais in petto. Mais ma vie était somme toute papillonnante.

Et puis la raison m’est venue et il me faut une collection de regard, de sourires, d’inclinaison de la tête, de poignets (j’ai un faible pour les poignets – qu’est-ce que ça veut dire ?), de cous, pour que je trouve du charme. Après, j’observe, j’analyse. Des fois, tellement, que l’occasion passe.

Hana pas du tout, me dit-elle. Un regard, elle fond, elle flanche, elle résiste un peu et paf ! C’est la Religieuse partugaise. Résultat, elle est malheureuse comme les pierres (ou comme la Religieuse).

Tout ceci est fort ennuyeux, mais au delà de ça, j’ai l’impression que peu de filles autour de moi sont amoureuses comme quand on avait 15 ans.

Je ne sais absolument pas quoi penser de tout ça.

Suis-je trop matérialiste après avoir été trop folatre ? Hana est-elle une victime de l’amour ? Mes amies ou collègues sont-elles trop intéressées ?

About these ads

3 réponses à “Amour et autres interrogations

  1. J’ai envie de vous répondre, et je pense à cette chanson, qui le fera à merveille à ma place, tant elle est proche de ce que je pense de "tout cela"… :) http://youtu.be/C_O5_Fe5kdU

  2. J’aime l’ironie de l’écriture et des thèmes en vrac. Un blog frais et très attrayant. Salutations de Lisbonne.