Mon job in ze city : Paris

Je travaille à Paris, dans une boîte de je dirai pas quoi par prudence. C’est une boîte assez moderne et où j’ai été contente d’arriver parce qu’elle avait l’air dynamique, pleine d’idées, et d’avenir. Le genre de boîte où on se dit que l’on va se faire remarquer, faire des suggestions pertinentes, et on sera écouté, puisqu’ils sont dynamiques, qu’ils ont des idées, et tout ça. Mais c’est pas vrai. Ils sont pas comme ça. Il n’y en a que pour certains, qui se font bien voir, et pas pour moi. Enfin, moi, ça va, encore. Il y a pire.

Le côté de positif de cette boîte, je le dis parce que je le vis vraiment comme un plus, c’est sa situation. Non, je ne vous dirais pas dans quel quartier elle est, on s’en tape.

Que veux-je dire, alors?

Vous êtes sur un boulevard parisien, avec gaz d’échappements, bruits de moteurs, fracas en tout genre.

Vous arrivez devant une belle porte cochère couleur miel.

Biiiip, vous appuyez sur le bouton, vous poussez la porte, elle s’ouvre, vous entrez, elle se referme.

Allée pavée ; petits trottoirs sur la droite et la gauche ; porte vitrées qui permettent d’accéder aux montées d’escaliers pour les ceusses qui ont le bonheur d’habiter là ; et, en face de vous, une grille en fer forgée.

Avancez d’un pas assuré vers la grille ; il y a des fleurs derrières, des plantes vertes ; la grille s’ouvre et vous accédez à une sorte de petite cour intérieure, remplie de plantes, entourée de plusieurs bureaux. Le plus modernes, avec une vitre un peu teintée, c’est le mien. Enfin, celui de ma boîte. On rentre dans un open space, escalier en colimaçon ultramoderne au fond avec l’étage de la direction, s’il vous plait.

C’est pas mon étage ; tant mieux, je suis à la fenêtre, en bas, face à l’accueil, et je vois la cour et les fleurs.

Il y a deux autres boîtes, plus petites, qui donnent aussi dans la cour.

Nous, on est sept, plus les free lance. L’une des deux boîtes, ils sont trois, l’autre deux.

Celle où ils sont trois, c’est la sienne.

Mais, pas de bol, il est copain avec ma chef, à l’étage.

Mais moi je l’aime.

Publicités

Une réponse à “Mon job in ze city : Paris

  1. Ca a l’air super beau !
    J’avoue avoir déjàb eus des boulots comme ca, dans un cadre magnifique, un quartier que j’adore. Un surtout. Et c’est bete mais ca compte enormement ! (surtout que perso il y avait un sratbuck pas loin :p)

    bisoussss