Mon copain Gaël

 paris-nuit.jpg

J’ai vu samedi mon copain Gaël pour me sentir tonique, dynamique, et tout ça.

Parce que sinon j’ai l’impression que je me dessèche comme une plante pas arrosée. Je me dessèche pas mais je piétine j’avance pas quoi.

Gaël est mon copain depuis la seconde. Il y a eu un moment où on s’est fait la gueule car il a un odieux caractère mais on s’est réconcilié. En fait avant il était copain avec ma meilleure amie de quand j’avais 15 ans, qui n’est plus ma meilleure amie, elle a tourné bizarrement (études d’anglais, boulot de secrétaire, elle plaque tout pour un paumé dans l’est de la France, d’où chômage, ANPE, HLM, puis boulot, merdique, mariage merdique, deux enfants divorce et que des galères, elle se plaint tout le temps mais on lui avait dit que le mec était nul, il voulait pas qu’elle nous voit – merde, on se téléphone mais plus beaucoup, je lui en veux, il lui en veut, c’est la merde et j’ai toujours pas compris ce qui lui avait pris – stratégie de l’échec?).

Ma meilleure amie couchait avec plein de mecs ; elle était super drôle. Gaël ne couchait pas avec elle, justement, il disait que non, justement pas avec elle parce qu’il ne voulait pas sortir avec une fille qui couchait avec tout le monde ET être ami avec elle. Il couchait avec d’autres filles, mais pas elle. Et elle pareil. Ils parlaient tout le temps de leur amitié, exceptionnelle, merveilleuse, géniale. Un peu gonflant. J’étais jalouse. J’ai commencé à être amoureuse de Gaël, sans le savoir, donc bon.

Ensuite on est sorti ensemble, on a fait l’amour alors il a décrété qu’on ne pouvait plus parler avec moi parce qu’il ne pouvait pas avoir de sympathie avec une fille à qui il avait fait l’amour. Je me suis fachée, il me gonflait avec ses théories à la con.

Et puis on s’est revu, et il était devenu normal (ou presque). Moi j’étais amoureuse de quelqu’un d’autre, lui aussi, tout allait bien, et là on est vraiment devenu très amis. Très très. Difficile à expliquer. Il est très difficile à vivre, je plains toutes ses copines, je veux dire fiancées, qui du reste ne m’aiment pas parce qu’il leur dit d’emblée que je suis la fille la plus géniale qu’il connaisse. On s’engueule au moins une fois par semaine, il me raccroche au nez en m’insultant ou moi, et je me dis que c’est dingue ce que ce type peut-être con, je me le dis vraiment, je suis vraiment en rage, je le déteste. Ensuite, je le rappelle pour lui raconter un truc et on se marre comme des fous, sans enchaîner sur le dispute d’avant parce que sinon on recommence à s’engueuler.

Je ne me comprends pas. Mais je l’adore, il me semble que si j’avais un frère (j’en ai un, mais c’est très différent, on ne se connaît pas, il a vécu avec ma mère et moi avec mon père – on le même mère et pas le même père – c’est désordre), je l’aimerai comme ça, sauf que si je faisais avec mon frère tout ce que je fais avec Gaël, ce serait de l’inceste.

Bref, j’ai vu Gaël et je lui ai dit pour Lui. On était au restaurant, j’avais bu une margarita, j’étais bien et tout, et comme toujours dans ces moments-là, je me trompe et me laisse aller. Je sais comment est gaël, mais j’oublie et je lui dis des choses et il se marre sans pitié. Naturellement, il s’est foutu de moi. Il m’a dit de laisser tomber, que c’était nul, con, débile, que visiblement j’étais trop amoureuse, et que soit je le draguais à froid, soit je laissais tomber. On s’est engueulé, donc, je lui ai dit qu’il ne comprenais rien, on a du rester calme quand même parce que les gens nous regardaient bizarrement. J’étais furieuse. Ce type ne comprend rien. A l’en croire, soit je lui saute dessus dans son bureau, petite culotte à la main, soit je laisse tomber. Débile. Et ma crédibilité au boulot? je ne peux pas montrer mon arrière train à tout le monde. Ou alors il faut vraiment que je maigrisse. En plus je ne peux pas, si près d’un cadre professionnel, me comporter de cette façon. Enfin je peux peut-être, mais je le ferais pas. Je me sens bloquée. Après on arrêté et on est allé au cinéma. Au cinéma il faisait chaud, j’avais froid, je me suis rapproché de Gaël, je lui ai dit que j’étais triste, il m’a consolé, réchauffé, répété que l’autre était con (mais qu’est-ce qu’il en sait?), on a regardé tout le film dans les bras l’un de l’autre, et après on est sorti, et après humhum, je dis ça parce que comment dire? on est pas en bois et j’adore trop Gaël, que je ne supporte pas, et on s’est retrouvé chez lui, parce que chez lui c’est bien, grand, chic, dans le 7ème, chez papa, parce que papa a des sous, et n’est pas là, il habite ailleurs.

Nuit agitée, je cherche la façon élégante de décrire ça, mais en tout cas plaisante. Gaël est tonique. On a surtout dormi le matin. Il a été cherché des croissants, c’est chouette, non? Coco me suggère de me caser avec Gaël, je dis ça parce que vous pourriez penser que je dois laisser tomber Lui et me rabattre sur Gaël, riche, tonique et bien disposé, mais non. Je suis absolument sûre de moi. Gaël est – je ne sais pas comment le dire, mais infréquentable. Le seul truc qui fait que ça marche entre nous, c’est qu’on s’engueule. Il n’a pas de prise sur moi.

Le seul ami que j’ai et que j’aime vraiment, est odieux et ne me comprend pas. Pourquoi je l’aime autant? je ne sais pas. A qui je peux parler de Lui? Coco me dit que je dois conclure fissa (ou épouser Gaël) , tout le monde a du mal à comprendre que je sois paralysée, et si j’en parle à d’autres personnes de ma famille, des que j’aime bien, alors là la référence à ma mère, elle va sortir super vite. Pourtant ça n’a rien à voir. Ma mère aurait épousé Gaël, de toute façon il serait tombé amoureux d’elle, et l’aurait planté au bout d’un an, voire moins.

Advertisements

15 réponses à “Mon copain Gaël

  1. C’est » Quand Harry rencontre Sally » ton histoire?

  2. Il est attachant ton Gael!

  3. Moi je disça mérite un bon film cette relation!

  4. Tu restes avec li, tu l’épouses, tu divorces et tu écris ton histoire…

    Plus sérieusement, c’est toujour compliqué ces histoires ami-amant… Généralement, il y en a toujours un qui trinque !
    Mais quelque fois, ça fonctionne…

  5. Ah….. moi j’en connais un de » Gaël » (il s’appelle pas comme ça, mais c’est quasi le même), et je préfère me renir éloignée de cette personne, malgré le fait que nous soyons irrésistiblement attirés l’un vers l’autre.
    Lire ton post me fait penser que j’aurais peut être ce type de relation avec lui si on se voyait…. des tas de sntiments contradictoires, tantôt agréables ou désagréables, mais très forts…. j’aime bien !!

  6. non mais dis donc c’est le bordel ton histoire !
    Bon courage franchement

  7. Ah les relations hommes / femmes … C’est ce qu’il devrait y avoir de plus simple, et qui est au final le plus complexe… Mais si c’était si simple, est ce que ça nous plairait autant ? Hum ?

  8. Pivoine et dyns : Vous vous êtes téléphoné ou quoi? j’ai du mal parler de Gaël, parce qu’il est vachement moins sympa que Billy Cristal (en même temps, Billy Cristla, je le connais pas bien…).
    Ithaa : Attachant. Oui, vu sous un certain angle. Moi je suis attaché à lui, mais parfois je me dis que ce n’est qu’une mauvaise habitude…
    cécile : Tu me donnes des idées, dis donc…
    Mashenka : Quand je ne l’ai pas vu depuis longtemps, j’ai envie de le voir et je pense à lui avec tendresse. Et quand je le vois souvent il m’insupporte et je le trouve macho, plouc et goujat.
    Lili est insolente : Comment ça c’est le bordel?
    J’ai le droit de me consoler avec mes copains, non?
    Lady D : Si c’était un peu plus simple, ça me plairait autant.

  9. Un bel hommage à votre amitié et l’amitié c’est sacrée dans la vie.

  10. j’suis d’accord avec cecile!il y a toujours quelqu’un qui trinque…je l’ai vecu…je me suis mariee avec mon meilleur ami qui etait devenu mon amant,et au bout de 5 ans on a divorce,mais avec deux enfants!et la ce sont eux qui en bavent!…mais je te dirrais tout simplement vis se que tu as a vivre,et seul l’avenir te dirras si tu as eu tord ou pas!

  11. Je ne pense pas que tu doives te caser avec tonique Gaël ! Vous êtes attachés l’un à l’autre, mais je doute qu’une vraie histoire d’amour soit possible. Mais c’est bien d’avoir un « gaël » dans son entourage (ca sent le vécu !)

  12. Lolotte, Lila : ah, vous m’avez comprise ! Je vous rassure : pas question de me marier avec lui, vraiment pas. Il faudrait que je retranscrive une conversation. Je l’aime bien, mais il est invivable.

  13. Pas mal cette note ! je l’ai dévoré !

  14. Ca me fait plus penser à Bridget Jones qu’à Harry et Sally… L’improbable présenté par la mère va peut être bientôt arriver !

  15. gaëlle ( au féminin !)

    Roooo. Mais envoie vite ton site à des maisons d’éditions qui te publieront tout ça fissa. Je suis tombée par hasard sur tes histoires. J’avais rdv avec mon « gaël » à moi il y a une demi heure. Et comme j’ai lu, j’ai lu….je vais être très en retard. Donc bonne engueulade en perspective. Et sûrement gros fous rires de fin de soirée.
    Bizz