A partir du message de Deedee sur Virginie Despente

brouillon.jpg

Attention je vais penser.

Enfin je vais essayer. Ce qu’a écrit Deedee m’a donné envie de rebondir sur le sujet, mais je me rends compte que mes idées sur le sujet sont totalement confuses, bien que pleines de colère.

Je n’ai pas lu le livre de Virginie Despentes, ni d’autres livres, et je ne le ferais pas, la perspective de lire ce genre de livres m’ennuie. Vu le vécu de cette femme, on voit mal par ailleurs comment elle pourrait être hyper positive. Vu le vécu de cette femme, pardon et vu la société dans laquelle on vit.

D’ailleurs j’avais déjà vaguement cela en tête quand j’ai mis la vidéo Nolita.

Pour moi, il est clair que le féminisme est un combat perdu d’avance ; il y a une période où j’étais antiféministe (c’était après la période où je vivais en femme sauvage dans les écuries, cheveux sales, jean crades, pull trop large, trop long et chaussures de sport qui mettaient des larmes aux yeux de toute la famille : je ne vous parle pas des ongles, noirs, et longs). J’en suis revenue, je ne suis plus anti féministe mais je n’ai pas envie d’essayer de « battre » les hommes sur leur propre terrain.

Le problème des femmes, et des féministes aussi, c’est qu’elles pensent trop aux hommes : les hommes veulent b***er, les femmes veulent prouver, séduire, tout plein de trucs dont les types se contrefoutent, au fond, qu’on qu’on en dise. Quand vous êtes mal coiffée, ils vous écoutent à la rigueur, mais après ils courent derrière Rita Hayworth, c’est tout. Le malentendu me paraît vraiment avéré. Et grave.

Où ai-je lu un article dernièrement sur le fait que l’amour dure trois ans? Il dure trois ans si vous êtes franches. Parce que le mec se lasse. Il regarde les autres. Si vous aussi, vous regardez ailleurs, ça va.

Ce qui me paraît important, c’est qu’au final il vaut mieux ne pas essayer de jouer franc jeu avec les hommes ; on est trop différents. Essayer finit mal. On se fait avoir. La société est profondément machiste, mais il est facile de contourner ce problème en ayant recours à toutes sortes de moyens déshonnêtes, la séduction, la manipulation. Là, vous vous imaginez peut-être que je suis experte dans le truc. Pas du tout. Je suis nulle. Au fond je suis une petite fleur (bleue). N’empêche que j’ai raison.

J’ai un bon exemple dans la famille : ma mère, dont décidément il faudra que je parle. critiquée, ô combien ! Mais pourquoi pas? Après tout ça marche.

Ce monde appartient aux dents longues, hommes ou femmes ; que les hommes fassent les hommes ; mais les femmes, elles, ont d’autres armes qu’elles doivent utiliser parce que pourquoi ne le feraient-elles pas? Pourquoi ne joueraient-elles pas avec l’image qu’on leur impose?

Attention : je ne crois pas que les hommes soient forcément tous si à l’aise que cela avec les images qu’on leur impose aussi.

Attention : je sais très bien quelles sont les dérives de cette société de l’image, et des femmes minces et parfaites.

Ce que je veux dire, c’est : n’y a-t-il pas un mensonge quand on dit à une petite fille qu’elle va faire des études et qu’elle réussira dans la vie? N’y en a-t-il pas un? Ne devrait-on pas lui dire : tu fais des études, tu bosses, mais n’oublie pas d’être jolie, arrangée, garce, séductrice et de profiter de toutes les opportunités? Non, parce que moi on m’a dit de faire des études et de ne compter que sur moi-même. Maman(la femme qui m’a élevé ; pas Véronique ma mère) m’a appris à mépriser les femmes qui ne vivent que pour se marier ou séduire, elle voulait faire sa vie elle-même, travailler, se devoir sa réussite professionnelle : oh, elle a très bien réussi : et aussi à se faire larguer par mon père pour une jeune femme super jolie qui, elle, a entrepris de me féminiser, certes sans succès tant que nous vivions ensemble, mais j’ai retenu toutes ses leçons et toutes ces remarques quand je me suis décidée à sortir du bois( et à me doucher).

Autre chose : les femmes orientales ; en connaissez-vous? Moi, plusieurs. Leur perception de l’homme est fascinante – du moins en ce qui concerne celles que je connais. Elles sont toujours impeccables, maquillées, bien habillées, jamais elles ne se permettent de laisser aller. Elles n’ont pas, à priori, l’illusion qu’il faille négliger les hommes, ou leur faire confiance. Je me souviens d’une coréenne, parfaite. Et attention : surtout quand elles épousent des Européens, ce ne sont pas de faibles petites choses, qui se laissent manipuler : non : vêtues comme des princesses, elles gèrent leur vie comme des hommes d’affaires (sont-elles heureuses? Toutes? Seulement certaines, assurément).

Pourtant, en Orient comme ailleurs, certains hommes battent leurs femmes, et parfois les tuent. Des frères défigurent des soeurs. Et, partout, ils nous dénigrent vite pour n’avoir pas à se mépriser.

Pas de quartiers, dis-je. Confiance zéro. Les hommes se servent de nous : servons-nous d’eux.

Je suis consciente que ces mots peuvent paraître choquants ou aberrants. Mais je ne connais pas une femme autour de moi qui ne soit, d’une façon ou d’une autre, enfermée dans une image qui la brime. L’épouse qui arrête de travailler pour les enfants. Naturellement que les enfants ont besoin d’un de leurs parents, cela tombe sous le sens ; ils ont tout le temps leur mère ; il n’y a même pas d’alternance (une année l’un, une année l’autre).

Celle qui travaille : qui lance la lessive, le soir? Qui passe au supermarché? Parfois l’homme aide : et il en est fier. Il a aidé ! Génial !Merci !

Vous n’avez jamais entendu ces types qui descendent doucement leur copine/épouse, à coup de petites phrases discrètement assassines? Pas la première année ; mais dans celles qui suivent. Ces petites phrases qui doivent s’entendre, l’intonation est tout : qu’est-ce que tu es encore en train de faire? Laisse, ce n’est pas pour toi.

A part les filles qui écrivent dans les blogs, qui sort entre filles, vraiment, quand on est en couple? Entre filles ou entre amis hors couple? Qui? Combien?

En couple, vous allez du côté des amis de votre mec, ou des vôtres? Pas la première année ! Les suivantes (je manque un peu de recul, mais j’ai mon idée).

Quel homme se moque vraiment que sa femme ne soit pas un canon? Ah tiens, un truc lu chez Anne Archet, pas mal, sur le sujet.

Jusqu’à la légende de l’amitié masculine ! l’amitié virile. Ils ne sont pas jaloux entre eux, les mecs. Non, non, non. Toujours sympa les uns avec les autres. Ils se disent pas de saloperies, oh, non, jamais. Amitié masculine mon cul ! Réserve, si vous voulez. L’amitié masculine n’est pas plus fréquente ou plus respectable que l’amitié féminine.

Qu’est-ce que je veux dire, en fait? Le message de Deedee m’a donné envie de dire – quoi? La société est toujours inégalitaire en ce qui concerne les femmes. Le monde reste mené par des machos qui regardent nos fesses ; inutile d’évoquer tel mari sympa ou copain gentil ; il s’agit d’un global. D’ailleurs le mari sympa avec sa femme qu’il aime sera peut-être le minable macho qui vous suggèrera d’apprendre à conduire.

Mais est-ce que la société peut être égalitaire? Hein? Et pourquoi j’ai écrit ça? A quoi ça mène? Comment tomber amoureuse après ça? Pff.

Allez, stop, j’arrête d’y penser, je vais être insolente avec Marc (mon chef : poli, élégant, bien élevé).

Publicités

14 réponses à “A partir du message de Deedee sur Virginie Despente

  1. Moi je sors avec mes cop’s….mais p’t’etre trop rarement c’est vrai ….
    Par contre lui se gene pas pour sortir avec mes cop’s …. c’est vrai ça, va falloir qu’il arrete d’ailleurs! 🙂

  2. waw, quelle verve! j’avoue que je n’ai pas tout suivi dans ton raisonnement…

    perso je ne suis ni féministe, ni antiféministe. oui, depuis que j’habite avec mon géant, c’est moi qui fais plus le ménage, inégalité? peut-être, j’avoue que je m’en fous un peu…

  3. Fanette, t’as pris quoi au ptit déj 🙂 ? Ce que tu dis est souvent vrai. Après c’est aussi à soi d’inventer les regles du jeu. Et de choisir un homme qui accepte de jouer selon ces règles. Mais c’est sur que c’est (trop) souvent les nénettes qui assurent le quotidien, et le mec qui a des postes à responsabilités. Sinon pour les enfants, ma mère ne s’est pas arreté de bosser a ma naissance, c’est mon pere qui a tout laché. Et c’etait il y a plus de 25 ans !

  4. Je crois que je ne fait pas partie de cette case. C’est le mien qui fait souvent à manger et il fait même les courses.Il se trouve que je travaille le samedi, donc il n’a pas trop le choix;). Bon on se partage les taches mais pas question d’inégalité entre nous!

  5. Bah, avec mon brun, on a toujours fait les tâches ménagères moitié moitié. Il y a des choses qu’il n’aime pas faire et d’autres qui ne le gênent pas, pareil pour moi. Donc, de ce côté là, il n’y a jamais de question de féminisme…

    Quant à ce que tu dis en général, mon avis sur la question c’est que les hommes ne sont pas mieux ou moins bien que les femmes et vice versa, mais dans le monde dans lequel on vit, il est parfois difficile de s’imposer en tant que femme. Je pense que tout dépend de la personne qui est en face de vous. Il y a des clichés, voire des idées très machistes encotre encrées dans la tête des hommes et on a beau être une féministe acharnée, rien n’y fera.

    Je ne suis pas une féministe acharnée mais je ne supporte pas qu’on dise que la femme elle est juste bonne pour enfanter et rester à la maison pour s’occuper de sa famille. C’est à la femme de choisir et prendre ses propres décisions, on ne peut pas les lui imposer !!!

    Et c’est ce genre d’idées qu’il est important de se battre !

  6. Je ne parviens pas à déterminer si je me suis mal exprimé ou si mes commentatrices sont toutes dans un catégorie de femmes qui réussissent à se faire respecter… Quoiqu’il en soit le machisme me paraît imprégner le monde… Peut-être me faudrait-il faire une étude plus poussée de la question, ce que je n’aurais pas le temps de faire de toute façon…

  7. Suis passée chez toi suite à ton comm sur mon blog.
    J’ai parcouru. Sympa ton blog, je repasserais.

  8. Oh, je ne pense pas qu’on arrive à se faire respecter tout le temps ! Regarde, moi je suis chomeuse, et je peux te dire que si j’avais un pénis, dans le milieu dans lequel je cherche, ça irait un peu mieux.

  9. Oui, et je pense aussi à toutes sortes de situation, hors famille ou bande de potes, où les mecs se retrouvent et où la connivence ironique contre les femmes se met en route. Uniquement parce qu’ils sont en nombre, ou parce que la situation le veut. Je ne parviens pas à trouver d’exemples, parce que j’oublie, je ne garde pas d’excessive rancoeur, mais sur le moment c’est pénible. J’insiste, il s’agit de situation hors relations personnelles, c’est-à-dire, pas avec une amie/copine/épouse/soeur.

  10. tu es bien remontée ma jolie fanette !
    moi, Virginie Despentes, je l’aime bien…il faut parfois être un peu extrémiste pour faire avancer les choses…on ne peut pas toujours vivre dans le compromis.
    j’ai beaucoup aimé son livre Bye Bye Blondie…

  11. La société est toujours inégalitaire en ce qui concerne les femmes. Le monde reste mené par des machos qui regardent nos fesses ; inutile d’évoquer tel mari sympa ou copain gentil ; il s’agit d’un global.
    –> Je dirais, n’allons pas vers des généralités. Tu peux qualifier certains pays développés (ou non) de misogynes, mais pas toutes les sociétés. Le fait de regarder les fesses d’une femme n’est pas du machisme, juste une attirance primaire… Tu vas me dire que tu ne regardes jamais les mecs ?
    Et puis bon… Dans un certains sens, je suis complètement d’accord avec toi, il reste de nombreux efforts pour qu’il puisse exister une vraie égalité entre homme et femme. Même si je préfèrerai utilisé le terme équité qui serait plus juste. Quoi qu’on en dise, l’homme et la femme (je mets l’homme en premier, égalité des sexes ! :p) sont physiquement différents et la société ne fait que renforcer cette différence. Chez les animaux, par exemple, la différence femelle / mâle existe aussi… Ca prête à réflexion non ?

  12. Pfou j’avais écris tout un spitch ou pfou! tout est parti! AAAAAAARgh!

  13. Alé, je recommence!!
    Je trouve rigolo de lire ton post ce matin.. car en Suisse nous avons eu des élections pour le Conseil fédéral (c’est compliqué, mais en gros c’est un peu comme l’Elysée chez vous – Nicolas…) et un homme a été évincé, et pas n’importe lequel! au profit d’une dame!! ça c’était pour la petite histoire! 😉

    J’ai lu avec attention ton post. Fort interessant. Et je parle maintenant en mon nom, et je sais qu’on ne voit pas les choses de la même manière. Mais peut importe, ce qui compte c’est ce respecter… 😉

    Personnelement, je pense que l’homme et la femme sont très différent. Jusque là on est d’accord. Mais où notre vision des choses changent, c’est sur d’autre point :
    – je ne pense pas qu’une union s’arrête automatiquement après 3 ans.
    – je ne pense pas que le role d’épouse soit mal vu, ou que c’est une OBLIGATION pour toute. Personnelement, je me réjouis d’accéder à ce titre! vraiment et sincérement. Parce que j’ai d’autres ambitions dans la vie
    – personnelement, j’ai envie de rester à la maison pour m’occuper de ma famille, le moment venu, et je ne vois pas ça d’un mauvais oeil.
    – etc etc..
    Bien sur, j’ai l’énorme chance dans ma vie, d’avoir des exemples autour de moi! Ma mère. 26 ans de mariage. Elle a toujours été la pour nous (moi et mes 2 soeures). Mais elle a toujours un peu travaillée…. Ma grand-maman, idem! elle a été une des premières du village a travaillé en même temps que son mari!!!!!!! elle gagnait même plus que lui!! Il y a 70 ans, c’était très très mal vu! surtout qu’elle avait 4 petits marmots à la maison! Mais elle a assumer tout ça avec courage et bonne humeur!
    Personnelement je veux être femme et mère. Je n’aurai pas envie que mon futur époux me dise d’aller bosser, et qu’il reste… même si je sais qu’il le ferrai!!
    Je pense que tout est à voir au cas par cas.. On est pas toute du même avis..
    après, les femmes battues, les mariages de force et toutes ces choses horribles, bien sur que je les dénonces!! bien sur qeu je n’accepte pas ça..!
    Je ne sais pas si tu as bien compris ce que je veux dire.. c’est un peu dur par écrit.. mais en tout cas, jsute pour dire de ne pas généraliser…
    perso je n’aimerai pas être malhonnete avec mon fiancée et joué pour que ça dure plus ou autre.. personnelement je ne vois pas les choses de cette manière…
    alala c’est compliqué tout ça!!
    En fait, tu fait quoi cet ap’r?! Moi je vais choisir ma robe de mariée!! 😉
    groooooos bec et tout bonne journée!
    et merci d’avoir traité d’un sujet si important!! 😉

  14. Je suis bien contente de ton commentaire, et des autres. Dommage, il faudrait faire un débat, j’ai pas le temps, hélas. j’essaierais d’en reparler, il faudrait déjà que j’organise ma pensée, comme mes disaient mes profs.