Noël

90_18_74-christmas-candles_web.jpg

Aucune originalité, et quand vais-je pouvoir parler du sport en salle que j’ai commencé à cause de So’, et qui me fait à la fois souffrir et rire?

Je pars aujourd’hui pour Noël.

Où vais-je? J’ai le choix, en théorie, mais chaque année des impossibilités me dirigent dans l’une ou l’autre direction. Ma mère est dans le Pacifique avec un monsieur à chéquier, mon père est en Autriche, je crois, avec son ultime épouse : toujours très en forme dans les premières années après les mariages ; il m’a envoyé un chèque avant de partir ; je suis ravie ; il y en a que ça gêne (moi pas). J’aime quand même bien mon père, et son absence m’arrange : Noël avec la dernière épouse, ah non.

Le choix m’amène chez Marie-Rose, je dis bien chez Marie-Rose et pas Guillaume ; sa petite phrase m’est restée dans le coeur et j’ai préféré loger chez ma tante. Je suisd’ailleurs très injuste, voici pourquoi : à chaque fois, il y a débat : Marie-Rose et Guillaume m’invitent, et je choisis toujours Guillaume, sûre, de toute façon, d’y croiser Marie-Rose qui passe ses journées chez son frère, ou quasi. J’ai été beaucoup moins souvent chez Marie-Rose, et toujours, plus par politesse que par envie réelle. Car j’aime la maison de Guillaume, je l’aime, c’est ma maison, me semble-t-il, j’y ai mes racines. L’histoire de cette maison est compliquée ; je la dirai aussi ; la petite phrase de mon oncle a tout bouleversé.

Je me dis que j’ai été punie : j’ai un jour commencé à écrire un message sur ma chance ; je trouve que j’ai toujours de la chance : tout tourne toujours bien pour moi, mais il y a une nuance à apporter, légère et difficile à exposer peut-être. Je ne dois pas outrepasser certaines règles, et l’égoïsme en est une. j’ai toujours préféré Guillaume à cause de sa maison, et ce n’est pas correct envers Marie-Rose – il faut en convenir. Plusieurs fois déjà je m’étais dit : je devrais tout de même aller chez elle aussi, quand même, je sais que ça lui ferait plaisir – et, non, je ne le fais pas. Et, là, mon destin me rend la maison de Guillaume odieuse. Si je ne m’y étais pas sentie aussi à l’aise, si j’avais conservé plus de réserve, si j’avais été chez marie-Rose plus souvent, il ne se serait pas senti ce droit d’être désagréable, je lui aurais été plus étrangère, il aurait été plus mesuré dans le choix de ses mots, j’en suis persuadée.

Publicités

12 réponses à “Noël

  1. Chez l’un ou chez l’autre, ce n’est pas grave, l’important est de se sentir bien et de pouvoir se retrouver.
    Il ne faut pas faire par pitié

  2. jolie découverte, il s’en passe des choses ds ta vie!! Boulot, famille comme dans les films lol
    suis d’accord avec le com’ au dessus faut aller là ou tu es bien, chez des amis pq pas? joyeuses fêtes bizz

  3. Je me trompe ou ce billet est plus profond et posé que ceux narrant le boulot ? Passe un bon Noel 🙂

  4. L’Autriche doit être bien belle en ce moment !
    La neige, le gel, et vous savez on a qu’un seul père dans la vie, autant en profiter quand il est encore là.

  5. du moment que tu apprécies!!!…. qu’est ce que ce serait bien une vraie famille soudée hein…

  6. Oui, c’est bien une famille soudée, où même divorcés, les parents fêtent noël ensemble avec enfants et petits enfants. Mon père présentait le compagnon de ma mère ainsi : « je vous présente le mari de ma femme (ils n’étaient pas divorcés, s’étant mariés deux fois ensemble, à force ça lasse).
    Mais voilà, c’est comme tout, ça ne dure pas. Ils sont morts tous les deux, à moins de deux ans d’intervalle.
    On essaye de recréer des noëls aussi fous et magiques, pour apaiser la nostalgie des enfants, et la mienne aussi…
    Joyeux Noël avec ta famille, dans la campagne gelée ! Je ne connais pas « la petite phrase de Guillaume » mais Noël c’est aussi pour pardonner, ou pour comprendre, et être entourée c’est déjà beaucoup.
    Bonnes fêtes !

  7. Merci pour ton passage chez moi.
    Moi Noel m’emmerde, trop de bruit, trop de monde (passé ma fille et mon mari le reste c’est du superflu), trop de bouffe, trop d’alcool et pour finir trop de vaisselle et refaire le ménage à fond quand tout le monde est parti.
    Idem pour le nouvel an.
    Je préfère les bbq de l’été (quand il y a un été donc pas comme cette année), tout le monde dehors au soleil…

  8. Je n’ai pas pris le temps de lire tes autres messages (plus trad surement) mais sur celui la, plusieurs trucs me passent par la tête…Pourquoi ce ne serai pas toi qui inviterais Guillaume et Marie-Rose??? même si t’as un p’tit appart… ou bien faire noël avec les copains(ines) et tant pis pour le classique repa en famille… ou bien histoire de se marrer, appeler ta mère pour lui annoncer que tu par ce soir en avion la rejoindre pour passer les fêtes avec elle et son chèri voir faire la même à ton père… et au final pour ce repas de noël tu finira peut-être par le passer en tant que bénévole avec toute l’équipe de la soupe populaire pour donner quelques repas chaud à ceux qui en ont le plus besoin.
    Je suis sur que ce réveillon chez Marie-Rose ne sera pas si mal que ça.
    Passes de bonnes fêtes de fin d’année!!!
    Bye!

  9. Je profite pour te souhaiter un merveilleux Nowel.

    Gros bisous.

  10. je te souhaite de bien t’amuser pendant ces vacances pleines de fêtes!

  11. j’espère que ça s’arrangera avec Guillaume. je suis sûre qu’il t’aime aussi. Je pense qu’il est juste maladroit!
    Bonnes fêtes et enjoy!

  12. merci Nagagate : je n’avais pas pris le temps de te répondre. j’ai été trop négative et je n’ai pas su exprimer vraiment ce que je sentais. je ne pensais pas que ce réveillon allait être mauvais. Mon père non, être en tiers dans un couple amoureux n’a rien de sympa et ma mère évolue depuis toujours dans d’autres sphères. Mais ton petit mot était sympa, merci.