Et Pierre-Henri appela

med_404ad7a6c2f6257e23d93fbea66f86f9.jpg

Pierre-Henri a appelé vendredi soir. Dans ma salle de bain, je me lavais les cheveux en faisant attention de ne pas me cogner aux murs et de ne pas donner de grands coups dans le rideau de douche parce que ça met de l’eau partout par terre et après il faut essuyer et en plus le tapis de bain est trempé – froid aux pieds quand on sort. Pile le bon moment pour que le téléphone sonne. J’avais la tête pleine de savon, j’ai hésité, je sors de la douche, je sors pas? je suis sortie.Je me suis enveloppée dans une serviette et mes cheveux, mouillés et savonneux, dans une autre, et après j’ai décroché, c’était lui, j’avais froid, mon vélux a les joints qui flanchent, petit sourant d’air froid sur ma nuque, je me suis dit autant avoir chaud, et comme c’est pas grand chez moi, je me suis mise sous la couette, avec le tél, C’est faisable dans ma boîte à chaussure, mais c’est pas pratique (Serviette de bain + serviette sur les cheveux+couette+téléphone avec fil du téléphone qui se prend dans la serviette).

– Salut ! a fait Pierre-Henri, voix sérieuse, posée. Je ne sais pas si tu te souviens de moi (j’ai fait : eeeeuuuhhh…. je crois que si), nous nous sommes vu au réveillon chez ma tante, tu es partie tôt et je t’a trouvé très spontanée et drôle.

Vous avez bien lu, et j’ai bien entendu, ces mots se sont gravés dans mon esprit : je suis très spontanée et drôle. C’est chouette, non?

– J’ai pensé, a-t-il enchaîné imperturbable, que tu accepterais peut-être une invitation à dîner?

Là, je fais une parenthèse.

Combien de types vous appellent pour des invitations à dîner? Attention, pas pour boire un café, aller au ciné, se balader, aller faire un tour chez Simbad, ou à la Fnac rayon électronique ou DVD ou bouquins.

Combien?

Moi, jamais. ça ne veut pas dire que je fréquente pas de mecs, ça veut dire qu’ils ne m’invitent pas au restau pour dîner la première fois.

Ouais, je dois être nulle, trop bonne copine ou je ne sais pas. Ou je connais pas les bons mecs, ou c’est l’âge, mais voilà c’est la triste réalité de ma vie.

Je me suis donc pétrifiée intérieurement ; rien ne me plaisait dans ce type, même sa petite phrase avait un côté préparé, sûr de lui, m’as-tu vu. Mais le fait qu’il m’invite au restau m’a pris de court. ça m’a, euh, touché. Troublée. Hm. Mais j’étais pas contente d’être touchée. Ni troublée.

Pour moi, si un type t’invite au restau, tu passes à la casserole après, c’est clair. Ne venez pas me parler de romantisme. C’est dans mon idée, à tort ou à raison.

Après tu peux le prendre de haut, ou de loin, jouer avec lui, le faire mariner ; mais ce n’est pas mon style : ou alors il faut que je sois amoureuse.

Mais là je ne suis pas amoureuse. Donc pour moi, restau= je mange à 8 heures, je couche à minuit.

Or je ne suis pas amoureuse, je le trouve nul, ni drôle ni rien, aucune raison de lui tomber dans les bras.

Je reste muette. Parce que je trouve quand même ça sympa de m’inviter au restaurant, peut-être n’a-t-il pas les mêmes arrières pensées que moi?

Ou si?

Je suis donc muette. Le monde est rempli de filles qui savent très bien ce qu’elles doivent faire : elles doivent raccrocher au nez, elles savent comment et quand séduire, tout va bien. Moi je ne suis sortie qu’avec des garçons que je connaissais plus ou moins, je n’ai jamais dîné avec un inconnu. Je sens que je dois refuser, mais je ne sais comment. Voilà. Dans ces moments je me déteste, je voudrais avoir Le Guide Des Réponses Que Vous Devez Avoir Dans Toutes Les Circonstances.

Mais je l’ai pas.

Moi, j’aimerai qu’on me fasse la cour, on m’invite au restaurant, voire des fleurs et je saurais que je peux ne pas coucher avec lui tout de suite ou même réfléchir un mois toute alanguie j’y va-t-y j’y va-t-y pas (quoique un mois c’est long – mais c’est l’idée globale, l’absence d’obligation, de contre-partie). Mais ça n’existe pas. Oui, je sais, sauf avec VOTRE amoureux qui LE plus gentil, mais avec les autres, non, ça a toujours été comme ça, c’est les rapports humains, sauf que les filles sont rêveuses ou romanesques. je l’aime pas, mais il va me convaincre de m’aimer (dans les romans ça marche, mais vous imaginez le manque à gagner pour les mecs qu’en séduit jamais une? Sauf s’il décide de devenir crtique gastronomique pour rentabiliser).

Lui s’étonne. « Allo?

J’improvise brusquement, de toute façon n’oublions pas que j’aurais sa tête et j’entendrais sa voix toute la soirée si je mange avec lui, don je lui dis que je fais un truc le soir même, je vois des amis, je ne peux pas.

Ah, dit-il. Et la semaine prochaine?

Ecoute, dis-je, tu vas trouver ça incroyable mais je fais un truc la semaine prochaine aussi (c’est faux) et le week-end d’après je ne suis pas à Paris normalement (c’est vrai) et après je crois que j’ai un baptême (c’est vrai aussi mais je suis plus sûre de la date, ni d’y aller, mais bon).

Ah, dit-il.

Déçu.

J’ai réussi, me dis-je, et donc, contente (d’avoir réussi, ezt aussi, contente qu’il soit déçu, une fille telle que moi, tellement inabordable, ah la la, mais aussi le pauvre il me fait de la peine un peu quand même, c’est pas de sa faute s’il est nigaud), j’ajoute : mais attends, on peut peut-être se voir samedi.

Mais tu fais déjà quelque chose, objecte-t-il.

On peut aller au ciné à 5 heures, 6 heures, si tu veux.

Au cinéma? (Comme il aurait dit : Au zoo? Ou : Regarder les bateaux sur la Seine?)

Oui.

J’aime pas trop, dit-il. Tu sais, j’ai le satellite, avec toutes les chaînes… Alors le cinéma. (Intonations supérieures, le cinéma, pff…)

Petit Jésus retenez-moi.

Moi, j’adore le cinéma, dis-je avec agressivité.

Ah. Si tu veux. Oui, si tu veux. (Ferrons-la, se dit-il)

Comme tu veux (je me maudis, je sens que ça va être pourri, je me sens nulle. En plus ma serviette est toute mouillée maintenant, j’ai froid à la tête, je suis déprimée).

Je passe te prendre à 4 heures?dit-il.

Tu passes où?

Chez toi.

Mais pourquoi? On se retrouve là-bas.

Je viens te chercher en voiture, fait-il, comme une évidence.

En voiture?

(Pour moi, se déplacer en voiture à Paris est une idée baroque, ou de banlieusard. Il habite peut-être en banlieue, en fait. Je lui demande d’où il vient.)

Rue Scheffer.

Mais c’est dans Paris?

Oui.

Mais pourquoi tu viens en voiture? C’est idiot. En métro c’est plus rapide.

Nous n’allons pas y aller en métro. (Comme si je lui avais proposé d’y aller à dos d’éléphant)

Mais pourquoi?

Tu sors avec moi, je ne vais pas te balader en métro. (genre : c’est un principe)

Ah bon? Je devrais le maudire ou me moquer de lui, mais son idée est si nouvelle pour moi que j’en reste baba.

Mais on va galérer pour se garer.

Il y a des parkings (le mec qui assure). 4 heures?

Euh.. oui. D’accord.

Je raccroche, je suis toute froide, je me maudis. La nulle. J’aurais du dire non à Val, que je rappelle derechef – mais je raccroche. Je me suis mise toute seule dans cette situation. Je n’avais qu’à refuser. D’ailleurs, je n’ai qu’à prendre les choses avec humour, plutôt que de paniquer. Il y a des gens très bien qui peuvent ne pas aimer le cinéma et préférer regarder la télé. Il y a des gens très bien qui peuvent circuler en voiture dans Paris. Si ce garçon ne me plaît pas, c’est à moi de le lui faire comprendre, et d’ailleurs, me dis-je en reprenant courage, rien de tel qu’une situation inédite gérée avec recul pour apprendre des trucs dans la vie.

Jamais je ne suis allée au cinéma avec un quasi-inconnu. D’ailleurs, j’y vais en général avec des filles, des copines. Avec les mecs, je fais d’autres trucs, pas forcément cochons, mais plus mecs : des jeux, des soirées D&D, je ne sais pas.

Tous mes petits copains étaient des types avec qui j’avais un lien : ami d’ami, camarade de l’UCPA, camarade de fac. Jamais je ne suis sortie avec une personne totalement déconnectée de mon milieu et de ma vie. Cetaines amies sont sorties avec des types rencontrés en boîte et dont elles n’avaient aucune idée avant de les rencontrer ; moi, jamais. Sans aller jusqu’à plus si affinité, j’aimerai bien parler un peu quelqu’un de différent de moi, pour me changer.

Bien que je ressente toujours cette sourde inquiétude et un fort sentiment de rejet, je parviens à me persuader que cette séance au cinéma peut me fair passer quelques heures intéressantes. Je me dois de préciser que Val n’est pas si responsable que cela : de toute façon, avec ou sans Val, si Pierre-Henri m’avait appelé, j’aurais eu du mal à l’envoyer promener. Je ne suis pas une experte. Justement par manque d’habitude. Je peux, avec de la concentration, envoyer balader ma chef désagréable. Mais si un type pot de colle m’appelle, j’ai du mal à m’en défaire : cela ne s’est pas présenté très souvent, mais tout de même un peu.

Donc voilà, vendredi soir, j’ai du en plus retourner finir ma douche et comme chez moi c’est petit, je n’ai pas des tonnes et des tonnes de serviettes, donc je n’en avais plus de sèches et propore, donc je me suis rincé les cheveux, et séchée avec des serviettes humides, ce dont j’ai horreur. J’étais de mauvais poil, je me sentais nulle et bête et j’avais froid aux pieds.

Et je me disais : qu’est ce que je vais faire jusque demain 16 heures à attendre ce nigaud?

Je me sentais nouille et donc je me suis dit que j’allais sortir acheter du Nutella pour passer la soirée à regarder Breakfast at Tiffany’s en mangeant du Nutella. En me disant que j’étais nulle, puis mais non je suis pas nulle ça va être sympa de toute façon je me tire à huit heures mais je suis nulle d’avoir accepté une invit si ce type ne me plaît pas non mais ça va être une bonne expérience pour moi mais je suis un peu nulle etc. Une bonne soirée en perspective, quoi.

Mais j’avais les cheveux mouillés.

Il était huit heures 20.

Le supermarché d’en bas ferme à huit heures trente, il y en a un autre à vingt minutes qui ferme à 9 heures.

Cheveux mouillés et Nutella?

Ou rien?

Je me rhabille, pas contente, je mets mes cheveux dans une écharpe, je sors, je descends les six étages, la rue, l’autre rue, le supermarché, je suis dans la fille d’attente et là, là, que se passe-t-il? Hein? mon portable (que par miracle j’avais pris avec moi) sonne.

Oui.

A suivre – donc.

Publicités

41 réponses à “Et Pierre-Henri appela

  1. La suite ! La suite !

    Fanette ira-t-elle à son rendez-vous avec P.H. ? Ce dernier trouvera-t-il une place de parking ?

    Je préfère mille fois te lire que regarder les feuilletons à la télé 🙂

  2. Enlalalala! Mais quel cake ce mec! S’il faut qu’on fasse sonner ton portable le samedi en question à 16h pour te sortir de là, tu peux compter sur nous 😉 😉 😉

  3. Ben zut alors …. tu nous laisses languir de la suite …. pfffff on est pourtant habitués à tes posts super longs …. allez Fanette la suite pleasssse … il s’est désisté ????

  4. P.H. était en bas de chez toi quand tu es sortie avec tes cheveux mouillés emballés dans une écharpe et alors que tu allais chercher ton pot de nutella ????

  5. Gniark, gniark, gniark.
    Je sais pas faire court mais là j’ai des trucs à faire, urgent, une lessive, j’ai plus de fringues propres, et je vais à la laverie, moi, demain la suite promis, promis.

  6. Quelle histoire…!
    Avec du suspens en plus;;; on ce croirait dans un épisode de 24 heures chrono…
    Il manque tout de même quelques cadavres!!!
    Un mec pas vraiment mignon mais sympa propose à une nana plutôt sympatoche de couch** ensemble, non! l’invite à diner en venant la chercher en bas de chez elle avec son carrosse (un vrais prince avec préservatif en poche, la classe quoi!) et quesque je lis…? la gazelle ce prend la tête!!! j’y vais, j’y vais pas?!
    Mais dans quel monde on vie!!!!!
    Une bonne bouffe et même plus si affinité… que demande le peuple!
    Ben, non rien de tout ça… juste un p’tit cinoche (en plus y a pas grand chose de branchant en ce moment) Allez, va pour un cinéma de quartier et en sortant un p’tit tour au Mc do (menu best of et coca) pour finir racompagné au bas de sa porte avec un « Bon, c’était sympa mais faut que je file j’ai une super émission qui va bientôt commencer sur le câble…) On se rappelle!!!
    La voiture du prince s’éloigne, la nana reste plantée au bas de son immeuble et là, d’un coup il ce met à flotter… Il manquait plus que ça…

    Allez, je suis comme les autres, j’attends la suite!!!!
    Bye!

  7. T’as réussi à éviter le pire… à la rigueur, il t’invite à boire un verre après la séance et tu vois si tu peux lui donner sa chance ou pas. Tout un iner, c’eut été une toute autre affaire!

  8. on dirai ma vie !!
    en plus bordélique quand même
    mais j’adore

    biz

  9. de mieux en mieux, vivement la suite!
    je ne suis pas sur que tu changeras d’avis, mais :
    1-on peut inviter une personne du sexe opposé au restaurant sans la faire « passer à la casserole », et sans sous-entendus, je connais d’ailleurs des gens très bien qui font ça souvent. C’est une question d' »éducation »/habitude… En même temps, c’est amusant et intéressant d’avoir ton point de vue, je comprends mieux quelques histoires anciennes comme ça…
    2-sans vouloir prendre sa défense, même s’il est un peu vieux jeu, donc parfois ridicule ou surprenant et qu’il agit en dépit du bon sens (voiture à Paris), ce garçon a peut être un bon fond…
    à demain!

  10. Fanette, agente secrète reçoit sa prochaine mission dans un mono… Cette mission, si vous l’acceptez…

    Dis, si je me base sur ton blogue pour faire des rencontre à Paris, je suis mieux d’oublier cette idée. Vous faîtes ça fichement trop compliqué pour un rien.

  11. le ciné avec un inconnu j’ai connu dans ma période site de rencontre, c’était même mon rendez-vous préféré pour une première fois. pas besoin de faire la conversation trop longtemps, juste le temps de faire la file et que le film commence, ensuite si le gars ne te plait pas tu dis au revoir et merci. un verre? ah mais on avait parlé d’un ciné, pas d’un verre….

  12. Ma question est : on doit forcement coucher apres un resto ???? Heu mon boss m’invite a diner la semaine prochaine… je crois que je vais refuser… mais bon d’un autre cote je peux pas lui demander s’il ne prefererait pas un cine…

    Bref, tu en as de la chance

  13. Ah bah moi le ciné avec un inconnu je ne peux pas.
    Pis j’aurais peur (c’est un bien grand mot hein?!) qu’il essaie de m’embrasser voire de me peloter .

    Le resto oui mais chacun paie sa part si on n’est pas ensemble ou qu’il n’y a pas la plus petite étincelle.
    Ou alors c’est intentionnel je profite à fond et je fais payer mais c’est méchant.

    En tout cas Fanette ce suspense est insoutenable!

  14. Chrisos, Yoyo : Je suis bien contente de savoir que l’on ne couche pas obligatoirement après un restau. Mais comment fait-on pour repérer le mec qui vous invite comme ça du mec qui pense qu’il a un droit sur vous parce qu’il a payé l’addition? hein? Ce mec-là, je n’en ai connu qu’un mais il m’a traumatisé parce qu’il avait l’air de me prendre vraiment pour une garce, genre lui il paie et moi je me tire comme ça, sans rien? Je me suis sentie salie, et je ne veux pas prendre de risque. Pour d’autres filles, tout est plus simple, elles ne se posent apparemment pas la question, tout est évident : oui, avec certains mecs, quand on les connaît, c’est évident – mais quand on ne les connaît pas? Quand on a une énorme confiance en soi, on peut penser « ce type est un porc » ou un con, ou ce qu’on veut. Mais moi, je me sentirais juste mal, si le type, après, estime qu’il a droit à une contre-partie.
    Pascal : Comment ça se passe au Canada?
    Blonde, Alerte à Liège, Fanchon, Nagagate, Melissabel, Lili, Annick : Vous êtes sympa, j’ai moins l’impression d’avoir une vie bordélique… c’est peut-être normal tout ce fouillis.

  15. @fanette: perso je n’ai jamais réussi à avoir une vie « posée » mais d’un côté quand on n’est pas loin de la demi décade est ce nécessaire d’avoir une vie posée ?
    Profite, je n’ai que ça à te dire 😉
    Qaund à l’invitation au resto je trouve ça infiniment plus passe partout que le ciné, au ciné il y a une présence beaucoup plus forte de l’autre on est dans le noir bref moi être au ciné avec un mec c’est nettement plus évocateur qu’un resto 😉

  16. Fanette, il m’est arrive d’inviter des filles au resto, jamais cela ne m’a donne un droit de cuissage sur elles… ca ma parait degueu et d’un autre temps ca!!!

  17. Tu vis à quelle époque ? Un restau ne veut pas dire que tu es le dessert de la soirée !
    Enfin, je veuuuuuuuuuuuuuux la suite ! 😉

  18. Moi je roule en voiture dans Paris et je suis une fille très bien. héhé
    Quoiqu’il en soit, je trouve qu’il a été plutôt gentleman. Crois moi, mieux vaut un mec comme ça, plutôt qu’un crevard qui ne vient pas te chercher, te laisser payer le pop corn et le ciné et qui ne cherche même pas à t’embrasser au premier rdv 😉
    Allez, raconteeeeeeeeeuh
    PS : mon petit doigt me dit que cette histoire peut marcher, je ne sais pas pourquoi mais…

  19. Donc il faut que je sois cool, vous croyez? Si un type m’invite au restau, je peux y aller? Je dois être une traumatisée.

  20. Ah là là !! Pourquoi est ce donc si difficile? Pourquoi se pose-t-on toujours 3 milliards de questions?! Pourquoi a-t-on toujours les bons conseils pour les autres et rien pour soi?? Parce que sinon ça ne serait pas drôle pardi !!

    La suite, bordel, la suite !!

  21. Ben c’est toujours agréable de se faire inviter par un garçon non ? En tout cas l’épisode sur métro vs voiture m’a bien fait rire, c’est vrai que c’est bizarre de se déplacer dans Paris en voiture mais bon …
    La suite, la suite ! 😉

  22. ahlala j’attend la suite avec impatience =) … et je pense que oui tu peux accepter une invitation à diner sans te sentir obliger de passer à la casserole après … après tout on fait ce qu’on veut de notre corps et surtout avec qui on veut =)

  23. ah bas moi si un mec m’invite au resto, meme s’il ne me plait pas à fond j’accepte : c’est toujours sympa de rencontrer de nouvelles personnes, et puis avec de la chance, il t’invite 😉
    alors qu’un ciné avc un inconnu çà met plus mal à l’aise et on se parle pas …

  24. Oh, mais c’est très drôle ça, tout à fait le genre de chose qui pourrait m’arriver, parce que me fiche de le tête d’inconnus sur les balcons, je sais faire, j’ai pas nonplus la langue dans ma poche ;).
    Ba, ça te fera une chouette expérience, puis nous, de l’autre côté de l’écran, ça nous intéresse vachement….. c’est quoiiiii la suiiiiite ???

  25. beaujour fanette,
    et ben la vie c’est comme un couD’fil !!!
    … la suite, la suite….
    mais dites donc jeune fille, tu t’es pas rincé les cheveux avant d’aller faire les courses…
    et le lit dans quel etat ? beaucoup mouillé !

    j’aime bien ta façon de nous conter les choses… manque juste le ton,,,, quoique je suis sure d’avoir reconnu celui de « pierre hen » !!!
    lol.
    moi je ne ratterais pour rien au monde un RV pareil,,,, cela doit être super instructif !!!

    allé bonne journée aussi
    à+ rsylvie

  26. La suite !! allez, ne nous laisse pas sur notre faim ! Mai sje comprends toujours pas pourquoi il tient tellement à sortir sa voiture pour faire un trajet dans Paris ! Il croit peut etre que la grandeur de la voiture = la grandeur de …, bref il veut t’en mettre la vue pour pas grand chose. Pffiou !

  27. Rho ! Le suspense est insoutenable ici !

    Deux points cependant:
    1) j’ai très souvent invité des jeunes filles à dîner sans JAMAIS avoir eu une qulconque idée préconcue sur la façon dont se terminerai la soirée
    2) au pire, t’as qu’à considérer ceci comme une expérience sociologique ? ;o)

  28. Hoooo fanette tu m’as fait rire avec l’histoire du resto! Je ne crois pas que PH fait partie de ce genre crétins qui pensent qu’un diner= une partie de cuissage!
    J’ai envie de le défendre ce garçon!
    Et puis c’est agréable de rouler en voiture dans paris la nuit, comme ça vous finirez la soirée sur les quais avec un long baiser et une demande au mariage devant notre dame de paris!
    Ok je vais me taire, c’est du grand n’importe quoi ce que je dis mais laisse lui une chance et puis s’il ne te plait vraiment pas il ne faut pas le faire marinr le pauvre!

  29. rhaaaa!!! la suite! Bon j’aipas les cheveux mouillé, mais je file avheter le ELLE et des clopes, jveux la suite en revenant 😀

  30. il y a un grand principe à respecter : ne jamais coucher avec un mec le premier soir … par contre, l’après-midi, tu as le droit ! 😉

  31. Bon alors, j’ai enfin internet à Bordeaux, donc j’ai sauté sur ton blog pour avoir la suite, et enfin il a appelé, il s’est fait désiré le bougre, pourquoi ça il avait besoin d’une préparation mentale ??!!
    Fais gaffe c’est peut être ce genre de type inscrit aux cours de drague, j’en ai vu sur TF1, l’autre jour, avec des méthodes ancestrales, style JE te conduis en voiture, JE t’invite au restau,(un ciné c’est nul!!)…

    Mais je suis comme toi je ne sais pas dire non, j’aurais donc répondu oui, et j’aurais aussi proposé un ciné, non seulement parce que c’est plus court qu’un restau, parce que tu n’es pas obligé de faire la conversation pendant 3h, parce que c’est plus facile de s’échapper à 20h en prétextant avoir quelque chose, alors qu’à 23h tu n’as plus d’excuses, mais aussi parce que pourquoi pas ?!

    Au pire ça ne sera que 3h grand max et tu auras profité d’un film gratos (parce que j’espère bien qu’il va t’inviter ou au moins payer le pop-corn !!) et au mieux ça peut être une belle histoire qui sait ?
    Et puis je suis comme toi, des -quand même- gentlemen qui invitent au restau, c’est pas si courant que ça !! Et ça flatte toujours !!

    D’ailleurs, ou j’ai mal lu ou je ne m’en souviens plus, mais je crois me souvenir que tu disais ne plus trop te souvenir de sa tête, mais est-ce qu’il est craquant au moins ? sinon ce n’est pas la peine ^^!!^

    Après je suis comme les autres, ça peut être une bonne expérience sociologique, on en apprend toujours, et puis surtout ça te fera quelque chose de plus à nous raconter !! On attend la suite !!
    Et heureusement qu’il a appelé le saligaud, parce que sans ça, tu n’aurais pas fait rire tout ton auditorium et tu ne nous aurait pas mis en plein suspens…

    MAIS UN PETIT DETAIL… TU AS BIEN DIT QU’IL AVAIT APPELE A TON DOMICILE (rapport le coup du fil dans le lit) DONC CA NE PEUT PAS ETRE LUI QUI TE RAPPELLE SUR TON PORTABLE !! IL N’A QUAND MEME PAS DEMANDE TES 2 NUMEROS A VAL !!!!

    Ps: désolé pour ce post long, mais j’avais besoin de me défouler et l’écriture est un exutoire !!

  32. pourquoi resto = coucher !!??? Si tu veux éviter tot malentendu, tu divises la note en deux … c’est bien ce que mon mari a fait la première fois que l’on s’est rencontrés. On se connaissait par interne t… on s’est donné RV au Luxembourg …on a été au resto et chacun a dû payer sa part .. j’ai pas apprécié . Pas de coucherie après cela …
    J’ai pris ma revanche au 2èeme resto 2 semaines plus tard .. j’ai TOUT Payé à son insus !!!!

  33. Ok. D’accord. Je dois être out. La prochaine fois…

  34. -c’est tante Etiennette qui t’a appelée pour te dire quoi faire dans ce genre de situations? (hum, non, elle n’appellerait pas aussi tard)
    -ta copine Val alors?
    -à moins que ce ne soit la copine de l’Homme de ta vie?

    assez de suspense!

  35. Chrisos :Tante Etiennette à presque neuf heures !!!!! Il est fou ! NEUF HEURES C’EST L’HEURE DU FILM.
    Par contre tu es finaud, toi.
    rsylvie : arrête, si je me suis rincée la tête tu rigoles!
    mais la suite j’ai pas fini plus tard ou demain en plus j’ai des souci de virus, ça me fait peur, ou des Trojan-Downloaded brr j’ai tout delete mais avec ces trucs-là des fois ça revient.

  36. Breakfast at Tiffany’s c’est une bonne idee pour apprendre a se comporter avec les garcons, la douce dingue adorable…bon tu m’as fait vraiment rire avec ton histoire de metro/voiture/elephant…. Et franchement tu peux lui laisser faire sa grande gueule en t’invitant au restau, le laisse payer et NE PAS coucher et c’est Mademoiselle La Brave Fille qui te le dit….

  37. RRhhâa.. la suite 😉 je suis pendue à mon écran (non, ça ne fait pas mal !)…

    J’me suis bien poilée en te lisant, j’espère que tu as autant de plaisir à nous raconter toute cela !

    Faut que je laisse un com’ sinon ça fait limite voyeur, non ?

  38. Mais oui, c’est PLUS que normal…imagine un peu une vie sans ça 😉 C’est pour finir en « Desperate Housewife » frustrée à 50 ans! Gros bizzz bizzzz

  39. Tenace le jeune homme, c’est un bon point.

  40. mouarf! il fallait répondre : désolée je ne dîne jamais le premier soir (mouché, et ne saura pas si c’est du lard ou du cochon), mais je goûte chez Ladurée! (remouché. Il peut remballer ses tactiques de gosse de riches too 90’s…
    énorme avantage : tu peux détailler le mec mais abréger au bout de 20 minutes s’il est relou…)
    enfin! 😉

  41. Les 400 clics : plan génial !!! je note, faut pas que j’oublie ! je ne suis pas douée pour envoyer balader les gens, au boulot ça va parce qu’il n’y a pas d’affect, mais sinon je suis une nouille, mais là ton plan est bien, pas trop claque dans la gueule, je le sens super bien! merci !