De la cuisse, de la fesse, du muscle ferme et tonifié

au-sport-2.jpg

La jeune dame nous instruit des tarifs (qui font siffler Coco, qui ajoute « ben dis donc le portefeuille maigrit aussi, hein », je suis un peu gênée) mais bon, je l’avais prévenue on est motivées les filles on va, go go go !

On a choisi Pilates et GAP (un jour l’un, un jour l’autre – GAP c’est tout la faute de So je connaissais même pas ! j’ai voulu faire, jalouse que j’étais !)

Vestiaires. Déshabillage. Pleins de femmes, dont un certain nombre très minces, très bronzées et très bien foutues. Coco imperturbable se devêt, se retrouve en petite culotte (de dentelles) devant tout le monde, les seins (y en a) à l’air, alors que je me cache dans un coin près des casiers pour ranger les fringues, j’ai jamais été une fan du déshabillage en public, entre femme, oui, mais bon, si elles me regardent comme je les regarde, elles voient aussi mes genoux, et, hm, le reste, ce que je ne vois pas le matin dans mon miroir en pied parce que j’ai pas de miroir en pied, mais je le vois bien dans les magasins quand j’essaie des robes.

Marchage jusqu’à la salle.

La prof de pilate a le corps que j’avais même plus à 14 ans, et j’étais pas énorme. C’est stressant, et aussi motivant (je veux être, pas comme elle, j’ai l’impression qu’elle a un problème de croissance, mais intermédiaire entre elle et moi, ça me va). Coco la contemple avec scepticisme, en disant :

– Moi j’arrête avant d’être comme ça.

Deux nanas la regardent et pensent – des trucs qui se voient sur leur figure, genre de toute façon, d’ici à ce qu’elle soit comme ça…

Moi j’ai l’air (je ne blague pas) de la fille jolie qui s’entoure de laiderons pour pas être concurrencée. Je sais, c’est l’effet que ça fait. Impossible de faire comprendre que Coco est drôle à en mourir. Et sympa aussi.

Bon, Pilates.

C’est pas mal. Une sorte de gym yoga.

Exemple : tu es allongée sur le côté, tu te tiens appuyé sur ton coude, tu lèves deux jambes vers le plafond, cinq fois, tu reposes, en expirant en même temps, tu inspires et tu lèves la jambe du dessus vers le plafond à mi hauteur, cinq fois, puis très haut, cinq fois(oublie pas de respirer au bon moment), puis tu replies lajambe et tu la lèves (oui, oui repliées), cinq fois.

Tu roules sur le dos, tu replies les genoux sur la poitrine, tu les lèves, tu les replies (tu respires quand elle te dit), tu mets le droit sur le gauche, tu secoues tes jambes, enfin là je ne sais plus trop, mais c’est l’idée : respirer, droite, gauche, machin.

Le seul truc pas cool, c’est quand il faut lever les jambes, passer la gauche sur la droite, prendre le genou gauche avec la main droite et se renverser à gauche (ou à droite). Je m’emmêle. Je ne sais plus quel genou, quelle jambe, à droite, à gauche, en plus il y a des miroirs, c’est l’enfer.

En plus parfois je dérape ou mon pied m’échappe, je me penche ça me fait mal je lâche tout. paf je m’étale, je pouffe, je rogole, Coco se fout de moi, on rigole – mais les autres : pas.

Elles sont pas venues pour rigoler : remarquez c’est cohérent, on est dans une salle de sport, elles viennent faire du sport. Mais rire c’est bon pour les abdos, non? Et ça vaut un steak. Ou deux. Ou c’est un verre de lait?

Mais bon. On sent que ça travaille.

Après on va un peu au fitness, je lui montre les appareils que je connais, au milieu de nanas sérieuses comme des hommes d’affaires et qui font des mouvements impecs.

Moi j’aime bien l’appareil pour les abducteurs, mais j’arrive pas à le régler (il y a un sens pour les abducteurs et un pour les adducteurs). Je tripote furieusement le bidule pendant que Coco râle : « Eh c’est comme de changer une roue ! C’est les mecs qui font ça normalement! » et un mec vient nous le changer (Coco fait 1,57 et elle est plus large que haute, mais la féminité se niche dans des lieux parfois insoupçonnés). « Merci ! clame-t-elle. La galanterie ça existe encore. » L’expression du visage des femmes ne se modifie pas.

Après on fait les steps, le vélo, le tapis de marche qui plonge Coco dans la perplexité. « Mais c’est un tapis pour marcher?

– Ou courir, lui dis-je. Je lui explique, l’échauffement, le coeur, elle me regarde avec une moue dégoûtée et commente : « non mais les mecs y sont pas bien j’te jure. Y peuvent pas courir? »

– Tu cours, toi? je lui demande.

– Oh lô lô ! me répond-elle, très Titeuf.

Et on court, mais elle me jette des regards noirs et j’ai du mal à ne pas rire.

Bilan du premier cours : des courbatures, mais je me sens dynamisée. Coco : « je sais pô si je vais continuer.

Je rugis : un peu, qu’elle va continuer, non mais!

oh bon, bon, t’énerve pas, dit Coco.

On a continué.

Publicités

26 réponses à “De la cuisse, de la fesse, du muscle ferme et tonifié

  1. Quel courage effectivement d’affronter le jugement implacable des body control freaks dans une salle de sport !!

  2. Je découvre avec joie et délectation ton blog.
    Je m’en vais de ce pas remonter le temps à travers les archives!!

  3. je crois que je vais faire du sport… par procuration… comment ça ça marche pas? pfff

  4. Ouais, moi ça me fait moins mal, quand c’est les autres qui courent…J’ai tenté 2 fois l’inscription dans une salle de sport…en 10 d’intervalle…la première fois, j’ai fais 5 leçons et j’en avait plein le c.. et la seconde , j’accompagnais une superbe blonde qui n’a finalement jamais dépassé le stade de la réception…!Et moi, j’ai fais ma séance d’essai, de loin elle me lançait de j’arrive…elle n’est jamais arrivée…et moi je suis partie!

  5. Rô la la mais non c’est pô ma faute!!! Hihi!!!
    Bravo vraiement! C’est bien!!! Tu m’a l’air toute motivée! Continue comme ça!
    Tu verras, tu t’habitueras de te fouttre à poil devant des nanas… à force, tu feras même plus attention!!!
    Pilate ça a l’air facile comme ça, hein? En fait moi je trouve ça terrible!!! Ouille les courbatures le lendemain!!!
    Des courbatures j’en ai, là! J’ai fait mon cours abdo-fessier et j’ai mal partout! Mais que ça fait du bien!!!

  6. Alors moi solution détourné la power plate… attention vibratio au programme, hummmm, pas toujours désagréable.. enfin quand on en arrive au masssage!

  7. ouske tu fais de la gym? ça sent l’ambiance XVI ou VIIIè ton affaire.

  8. Elle est géniale ta copine !!!

  9. Bravo les filles !! Moi j’ai pas trop le courage….. je préfère la marche.

    Et pourquoi c’est mal de rigoler dans les salles de sport? Elles sont cons ces filles !! Elle a l’air terrible Coco !!

  10. Mdr!
    Rien de tel qu’une petite salle de gym de campagne pour ne pas croiser ses filles hautaines 😉
    En tout cas: quel courage vous avez!

  11. Ah ah ah je m’y vois dis!!! au milieu de tous ces mannequins qui mangent pas et qui courrent 10km entre 20h et 21h le soir avant d’aller récupérer leurs gamins, ou leur chien, chez la nounou…. je suis un peu comme vous à me marrer quand c’est drole et pi c’est comme ca m’embete pas, et tout le monde qui a envie de te jeter par la fenetre parce qu’elles ont faillit se marrer…. pffffff

    i’ll be back, l’est sympa ton blog!!!

  12. Attends mais il parait que les pilates c’est terrible, bon des cours peuplés de filles qui pètent plus haut que leur cul plat certes mais bon, il parait que tu deviens très bien gaulée ! Mais ca coute très cher non ? T’as fait ça sur Paris ?
    Quant au déshabillage public que je te comprends, tous les regards en biais qui convergent vers toi au moment où tu enlèves tes sous vêtements, grrr quelle horreur !

  13. t’as rien capté, c’est la louche de Nutella qui équivaut au grand verre de lait et le ptit souisse au steack…
    en attendant R E S P E C T … comment ça fait 10 ans que j’ai pas foutu les pieds dans un truc pareil…

  14. J’avais été danseuse classique et j’avais eu un corps de rêve… depuis que j’ai arrêté de danser et j’ai eu deux grossesses, pour ma grande surprise, je suis devenue comme tout le monde. C’est-à-dire, j’ai découvert que sans entretien, une masse musculaire fonds comme de la neige au soleil. Il y a 3 ans j’ai découvert le power plat, une machine miracle qui m’a permis de récupérer mes muscles sans beaucoup d’efforts. Je fais deux séances par semaine de 30 minutes, c’est tout.
    Merci de ta visite dans mon blog, elle m’a permis de découvrir le tien.
    A bientôt
    Rossana de Sordi

  15. Pfff je suis fatiguée comme si j’avais fait du sport…. Quelles courageuses, je vous tire mon chapeau !

  16. A toutes : c’est pas fini, il y a le CAF, après.
    C’est quoi un power plate? On récupère ses muscles? Les abdo aussi? Et le gras sur les abdos, il part?
    Mais bon, questions observations sociologiques, le power plate, c’est pas top. En revanche, après… je vais aller voir sur internet.

  17. Pourquoi les gens tirent autant la gueule dans les salles de sport (bon peut-être parce qu’ils souffrent, qu’ils transpirent, qu’ils pensent aux courbatures qu’ils auront le lendemain…) ? Mais quand même, les filles, elles sont à peu près aussi souriantes que des mannequins lors des défilés de mode (et c’est pas peu dire). Et puis alors si tu as le malheur de rire, alors là c’est carrément de l’hostilité. Enfin, bref ton article, très drôle et très bien vu comme d’hab’.

  18. Vous avez du courage les filles d’aller dans ces salles : non pas parce qu’il faut faire de la gym mais parce que l’ambiance n’y est effectivement pas des plus sympa. A Paris, j’ai laissé tomber les grosses structure. J’ai la nostalgie des cours en province !

  19. Hi hi, moi mon préféré c’est le cours collectif avec des steps sur fond de techno des années 90 ( on dirais presque de la Techtonik 🙂 une nana qui hurle dans ton micro et toute la salle qui rraaah à chaque mouvement du bras 🙂
    Non moi le sport c’est à petite dose uniquement pour me préparer à un evenement, voyage actuellement je reprend le sport pour mon voyage en nouvelle Calédonie (rando + plongée ) mais je ne pourrais plus refaire de cours ou les nanas te hurle dessus 😉

  20. Excellent ce site, bravo!

  21. C’est beau d’avoir du courage comme ça. Ça ma rappelle une lointaine époque où j’étais membre d’un gym à Montréal. Dans les vestiaires des hommes aussi on rencontre de drôles d’oiseaux : les plus marrants sont sans contredit les robots ultra-musclés… ceux qui ont du muscle partout et qui arrivent à se regarder même sans miroir. Mais bon, il en faut plus au freluquet que je suis pour se laisser impressionner, non mais !

  22. Moi je suis accro au Moving !!!! surtout le lundi ça m’donne bonne conscience et c’est bon de se defouler !il faut continuer !!!!

  23. J’avais l’intention de faire une note sur mon club de gym, le renommé CMG, où les filles ne sourient jamais. Les clubs de gym sont une jungle atroce où tout le monde se toise. C’est bien parce que j’aime le sport, sinon, ca ferait longtemps que j’aurais pris mes jambes à mon cou.

  24. Suffragettes : Mais il faut lutter contre ça, merde. On a quand même le droit de faire du sport en s’amusant!

  25. Mais quel courage est le tien !!! bravo !!

  26. bravo quel bo
    truc