Feelings

 han-solo.jpg

Le flottement ne s’estompe pas ; il demeure ; le truc, c’est qu’il y a tout de même évolution : je flotte plus gaie, moins glauque. L’effet jedi? On sait pas.

Procédons par ordre : curieusement, je n’ai pas envie de prendre de décision ; pourtant, au fond de moi, la décision a pris forme : Tim n’exige rien de moi, je ne lui ai parlé de rien, il n’a rien dit, cette sensation que j’ai de devoir rester dans son univers est (jusqu’à nouvel ordre) en moi (je dis jusqu’à nouvel ordre parce qu’il n’exige rien, puisque je suis là ; si je m’en vais, je suis sûre qu’il me courra après).

Dès vendredi j’ai eu des sentiments tourmentés ; car même si cela semble symbolique, aller voir Star Wars est une sorte de petite rupture ; quand on est dans une bulle, on ne peut en sortir sans la crever, n’est-ce pas? Par ailleurs, j’ai eu bien du mal à m’imaginer partir samedi matin, quittant cet autre monde qu’est Tim, pour débouler, sans douche, ou après une douche prise dans la salle de bains de Tim, sur laquelle je ne ferais pas plus de commentaires. La Fanette qui va aller, ou pas, regarder Star Wars, ne peut être celle qui squatte chez Tim.

C’est pourquoi sans y avoir réféchi, je me suis retrouvée debout, vendredi soir, au milieu du capharnaum de Tim, rassemblant mes affaires tandis qu’il dormait à moitié, et je me suis entendue dire, applaudissant à cette décision prise en quelque sorte en dehors de moi, que je rentrais chez moi pour faire des trucs, ce à quoi Tim n’a rien répondu sauf un OK laconique, assez agaçant par ailleurs. Je suis en effet rentrée chez moi, j’ai rangé un peu et le lendemain, au réveil, dans un état d’esprit beaucoup plus net et clair que si je m’étais réveillé chez lui, j’ai pu faire un peu de rangement, et finalement me rendre chez Ben comme prévu.

Voilà pour la façon dont j’ai pris la décision, intéressant dans la mesure où la décision s’est prise en quelque sorte en dehors de moi.

Je n’en dirais pas plus, j’ai l’impression de ne parler que de Tim sur ce blog, et je me demande quel intérêt ça peut avoir…

J’ai toujours aimé la saga de la Guerre des Etoiles ; pourtant elle n’est guère développée ; elle manque du sérieux et de l’imagination de la plupart des romans de science-fiction que je lisais auparavant. Seuls les derniers épisodes, que nous n’avons pas regardé ce week-end, étaient un peu plus développés et laissaient entrevoir une plus grande complexité.

Mais j’aime cette série qui a quelque chose de spontané et d’inventif ; certains effets spéciaux sont remarquables, non pas, je dirais d’un point de vue technique, que je ne sais pas évaluer, mais d’un point de vue imaginatif. J’adore les scènes relatives à l’étoile noire, il y a en elles quelque chose de vécu que je n’ai revu dans aucun autre film de SF ; je n’ai pas, par ailleurs, vu de façon exhaustive tous les films de SF qui soient sortis, mais en général, ce ne sont que des films d’action, mais dans l’espace (sauf, justement, depuis quelques années, avec Immortel, par exemple, ou Dune, ces deux films émanant par ailleurs de l’imagination de personnes qui ne sont pas des réalisateurs de films, et donc rompant un peu avec la monotonie usuelle; naturellement en écrivant ça je suis en train d’oublier Blade Runner, hors concours, mais qui manque vachement d’extraterrestres).

Même le côté culcul la praline de la philosophie Jedi ne m’exaspère pas ; je suis bon public et je voue à ce film une amitié pleine d’indulgence, à cause du vaisseau mal fichu de Han Solo, et des personnages tout simples qui le peuple.

Bref, j’ai passé un samedi enchanté. Enchanté : j’ai douze ans, peut-être treize, pendant huit heures. Par dessus le marché, on a mangé n’importe comment, mais comme on était deux filles deux garçons, on a évité la pizza et les bières. On a acheté des pizza pour les garçons, mais nous, êtres raffinés, on s’est acheté des trucs bien mais comme des petites filles : des blinis, du tarama, du cidre – dans le supermarché avec Sandrine nous avons crié comme des peites folles : « Oh !!! Oui !!! Du cidre! » et on s’est raconté des histoires de crêperies, de crêpes comme ci, de crêpes comme ça, treize ans, j’ai dit, n’est-ce pas? – des oeufs de lompes à la con, du saucisson des chips du guacamole des chips de mais et, et, et de la pâte à tartiner à la noisette, eeeeh oui, et on a mangé n’importe comment tout l’après midi.

(ne vous inquiétez pas, je reviendrai à la soupe, j’adore ça).

On a poussé des cris, on a dit qu’on était amoureuses de Han Solo, on l’a encouragé, on a crié pendant les combats, on a dit à Han Solo qu’il n’avait pas à être jaloux de Luke (mais il n’entendait pas). On a crié quand Luke voit son père : la totale, quoi, et c’était bien.

C’est mieux d’avoir 13 ans à 28 ans (et demi) qu’à 13 ans.

Après on a parlé.

Et là je me suis sentie déchirée : Tim ou eux? je restais ou je partais?

24 heures hors de la cinquième dimension.

Je suis partie. J’ai juste dit à Sandrine que j’avais un copain et que je devais le rejoindre, elle m’a dit que j’avais l’air bizarre, j’ai rien dit.

Mais mardi soir, je vais chez elle. Décidé. C’est elle qui l’a proposé, pour qu’on discute. Un moyen de m’arracher tout doucement.

Publicités

25 réponses à “Feelings

  1. je persiste et signe : les pizzas, il y en a de très bonnes!
    sinon, c’est vrai que c’est bien d’avoir 13 ans et un peu plus de recul

  2. et est ce que le fait d’avoir 13 ans d’un coup ne rappelle pas la meme sensation que d’etre dans une bulle dans les bras de Tim???? une sensation agréable d’etre en dehors de la vraie vie….

  3. Je ne sais pas si à 13 ans on se pose autant de question ?

  4. C’est un joli moment que tu as passé avec eux, tu as bien fait de sortir de ta bulle mustella !

  5. Retrouver ses 13 ans le temps d’un we, c’est chouette ça!
    A 13 ans , je ne regardais que des films d’horreurs…

  6. yoyo le seul le vrai

    La question est :  » Ou est Pierre Henri????? »

  7. sortir de sa bulle ne veut pas spécialement dire la faire éclater complètement. c’est juste trouver un équilibre entre la bulle tim et la bulle fanette. ça fait penser aux ensembles du cours de math avec les intersections :-).

  8. Nan, tu ne parles pas tout le temps de Tim… Juste de ce que tu ressens, et effectivement il a l’air de squatter ta tête assez souvent !

    Finalement, pour Star Wars, tu n’en as vu que trois ? Ca laisse présager que tu pourras retrouver tes treize ans pour les trois autres ! Voire revenir aux sucettes et au Coca-cola…

  9. dis donc jeune padawan, tu serais pas un peu amoureuse par hasard ?
    (bon là j’arrête de faire mon maître yoda, d’abord je suis pas si vieille et ensuite je suis ridicule, je sens bien que je m’enfonce du côté obscur…)

  10. y a des fois, c’est chouette aussi d’être dans un autre monde avec qqn, non?
    enfin, moi j’suis un peu déconnectée au naturel.

    sinon, les vieux star wars, j’en ai revu un après des années et c’est encore meilleur avec de la junk food.

  11. C’est bien d’avoir 13 ans parfois…moi à 13 ans je rêvais du prince charmant…Sinon ben j’adore Star Wars je les ai tous vus et ça a dû être bien sympa de déguster des bonnes choses comme j’aime (miam les oeufs de lompes et le guacamole).
    Bisous.

  12. Chrisos, je vois ce que tu veux dire à propos des pizzas, et moi aussi je trouve qu’il y en a des bonnes, mais souvent les mecs cèdent à la facilité sur ce plan.

    Julie, oui, tu as raison, c’est une façon de fuir la réalité, mais c’est bien agréable.

    Louise : je ne sais pas si je me posais autant de question à 13 ans…

    Lila : Oui, et comme le dit Julie, j’étais dans un autre bulle très agréable.

    Annick : je vois ce que tu veux dire avec les maths… j’imagine aussi des bulles de savon, c’est très poétique, deux bulles collées l’une à l’autre…

    Laure : squatter ma tête, c’est le mot !

    Ersatz : Oui, être dans un autre monde, c’est bien…

    Modelshop : Pas amoureuse de Tim. Mais de Han Solo.

    Yoyo : Tu crois que Pierre-Henri peut sauver la situation?

  13. Ah le rêve, regarder les 3 vieux Star Wars (les seuls les vrais) à la suite en mangeant n’importe quoi ! Le WE rêvé ! Nous on fait ça en regardant toutes les séries possibles et imaginables ! J’adore !

  14. passer le week end à regarder des films en mangeant ce qu’on veut…quel rêve !

  15. Ecoute, profite de pouvoir faire ça, ça ne dure pas si longtemps, l’insouciance de la jeunesse. Quand tu te retrouves avec une famille, tu n’as plus le temps de faire ça et ton sens du devoir t’impose de nombreuses activités parfois ennuyeuses. Donc, amuse-toi maintenant, tu as bien raison.

  16. Bizarre cette sensation quand on est juste bien, entourée de copains et que ça nous rattrape, on a tout de même envie d’aller là où IL est…
    Si on pouvait faire et vivre les choses sans se poser dix milliards de questions, ça serait quand même plus sympa… Un peu comme si on avait encore 13 ans en effet…

  17. Ca m’a l’air bien compliqué tout cela (c’est la tempête dans ta tête?)

  18. Perso, je n’ai jamais dépassé les 13 ans, alors je comprends…

  19. A 13 ans, toutes ces questions !? waouh, faudrait que j’y réfléchisse également, philosophons !^^ Bizous et bonne semaine 🙂

  20. yoyo le seul le vrai

    Oui je crois bien que PH peut tout sauver !!! Une sorte d’eradication du mal par le mal…

  21. Ah la saga Stars Wars… j’ai un frère de 45 ans qui a toujours autant le culte de cette série… je n’ose pas dire combien de fois il les a vus… passant du ciné, à la vidéo… puis re-ciné, Dvd, rachetant à chaque fois les collectors… faisant la queue dans des ciné bondés (il vit à Paris), avec des fans plus extra-terrestres les uns que les autres!!!… George Lucas reste le Maître en la matière et j’avoue que je n’ai pas vu mieux moi non plus… ma fille de onze ans voue le même culte et se regarde la dernière trilogie au moins une fois par mois… la relève est assurée!!!!
    Pour Blade Runner, c’est aussi un film que nous aimons beaucoup, mon frère et moi… je l’ai vu quand j’étais ado, puis revu tant de fois… j’ai toujours en tête des scènes emplies de romantisme et de lumière irréelle, où Rachel apparaît… celle où la plus tombe sur la tête de Ruger Hauer -euh, désolé si j’écorche le nom de cet acteur!!!-… Daryl Hannah, merveilleuse, avec son maquillage trash, son corps athlétique…
    Moi aussi, j’ai douze ans quand je pense à tout ça…
    Il faut avoir douze ans de temps en temps dans sa tête, ça fait du bien… ça apaise, ça enveloppe…
    Le seul film de Sf que j’aime en dehors de Star Wars est « Mission to Mars »… je ne sais pas pourquoi, je l’aime beaucoup… et j’ai aussi une place dans ma tête d’enfant pour « 2001 l’odyssée de l’Espace »… mais c’est un autre genre…
    Bon allez, j’arrête de raconter ma vie… faut pas me brancher SF, c’est un sujet familial très apprécié…
    Merci Fanette… tu as le don de transporter tes lecteurs avec toi…
    bye

  22. Ca avait l’air d’être une très belle soirée, ça fait du bien de rajeunir un peu …
    Quant à Tim, tu as bien fait aussi de « t’aérer » un peu, comme tu l’as fait. Ca te permet aussi d’avoir les idées un peu plus claires

  23. A V2ro : mais raconte moi ta vie !!!! Aucun souci !!!

  24. Jamais vu stars wars – Bidi 31 ans +

  25. Mais Bidi mais comment tu fais?