Bloguons

 humeurdujour12.jpg

Ceux qui veulent se lancer dans la SF (Didou?) peuvent aller lire le comm de Mublito, deux posts précédents.

Bon, j’ai un truc à dire. J’ai récemment écrit dans une réponse à un comm chez (j’ai honte, j’ai trop honte) je ne sais plus qui, peut-être si elle me lit elle se manifeste, je lis des blogs avec précicpitations et après j’oublie que bloguer m’avait changé la vie.

Du coup, d’avoir écrit ça ça m’a changé la vie. Je me suis perturbée toute seule et je me suis dit mais enfin, voyons, ce n’est pas sérieux de dire ça, et pourtant si d’une certaine façon car cela m’a précipité en arrière d’une façon assez curieuse. Je suis revenue à une époque où j’écrivais beaucoup, plus ou moins n’importe quoi, en cours par exemple, sur des feuilles de papiers que je pliais je ne sais même plus comment et en les déplaint des phrases étranges apparaissaient, sans queue ni tête. Parfois cette incohérence leur donnait une signification.

Quoiqu’il en soit, je ne vais pas raconter ça, je raconte déjà assez de trucs comme ça mais j’ai eu là, à cause de ce que j’ai écrit hier, une sorte d’illumination.

Toutes ces illuminations, me direz-vous. C’est dingue. Je précise que je n’étais pas dans le métro.

Je vais créer un autre blog pour écrire des trucs incohérents. C’est un projet. je ferais surement mieux d’attendre que cela soit fait pour en parler, sans compter qu’en ce moment je suis débordée et je n’ai le temps de rien. Mais je vais le faire.

Autre chose, il ne s’agit pas là d’une illumination, je voudrais bien tenter de monétiser mon blog, sauf que je lis pleins de trucs et je n’y comprends rien, mais j’aime bien l’idée d’écrire sur des trucs, il s’agit toujours d’écrire. Pour autant que je puisse en juger, il y a des gens que ça choque? Bon, il y a toujours des gens qui sont choqués. Enfin je le dis maintenant, pour préparer psychologiquement ceux que ça choquerait. Je ne vais pas le faire maintenant. Non que je veuille pas, mais je n’ai déjà pas le temps de faire tout ce que je voudrais, alors aller m’inscrire, taper des codes, faire des bidules qui m’ennuient, là, pas tout de suite.

Dernier point : je voulais parler de ma journée d’hier, rapidement. Des heures qui se sont suivies avec équilibre et le rappel d’un thème que je voulais traiter depuis longtemps déjà, mais je ne le fais pas alors je l’aborde aujourd’hui, à lure-lure, tant pis si c’est raté.

Déja depuis pas mal de temps j’ai compris un truc (une autre illumination, mais lente). Quand on veut être heureux, il faut le faire doucement et avec décision. Il ne s’agit pas d’observer sa vie et de se dire : il m’est arrivé ça et ça, c’est affreux ça me rend triste. je n’ai pas de chance, etc. Il faut inverser le truc. J’aime ça, alors je vais me le faire, et là je serais heureuse. Le bonheur est une décision, ou un choix. Et comme le sport, il demande pratique, endurance et patience.

Oui, évidemment, ça me fait tout drôle d’écrire une phrase qui commence par le bonheur, ça fait culcul, ou alors truc de méditation transcendentale. Mais c’est vrai. Parfois j’oublie, mais assez souvent, je fais des trucs pour me faire plaisir, et après j’essaie de garder en moi ce sentiment. Ce qui vient des autres, de l’extérieur, est trop aléatoire, fugace, incertain. Ce que l’on se donne, au moins on se connaît, et on le tient. Vous me suivez?

Quand j’écris ça, je me souviens en même temps d’avoir lu des trucs sur le coaching perso ou les thérapies comportementales et cognitives ; oh, juste des trucs à la con dans les journaux, donc peut-être que j’assimile abusivement.

Par exemple vous avez peur des araignées, pour vous débarrasser de cette peur, vous visualisez intérieurement un truc chouette, genre un gâteau du chocolat (ou le guide du routard galactique), vous vous sentez tout bien, tout gai, vous essayez de conserver ce sentiment en vous en regardant une atroce araignée velue. Bon, ça merde, vous hurlez de peur, mais au bout d’un mois vous réussissez à tenir deux minutes devant l’arignée venue, au bout de deux, cinq… (ce qui laisse le temps de l’écraser, ou même, au bout d’un an vous plantez tout pour devenir entomologiste).

Voilà, il faut que j’arrête, je continue plus tard.

Publicités

30 réponses à “Bloguons

  1. j’adore : « Le bonheur est une décision, ou un choix. Et comme le sport, il demande pratique, endurance et patience. »

    Je crois que c’est tout à fait ça. Savoir se rendre compte des petits bonheurs du jour.Même minimes: ce matin voir l’Opéra garnier baigné de soleil, en sortant du métro. .. aller au sport dans 30 min, se faire ensuite un sauna… tout ça c’est BON (pour peu qu’on en prenne conscience!)

  2. ,-)
    je reviens plus tard en ecrire un peu plus…là je suis juste un peu noyée sous le boulot….

  3. Bravo pour cet optimisme, c’est une qualité car ce sont les gens ainsi qui avancent dans la vie 😉

  4. Je sais pas trop si c’est à moi que tu as écris un com mais en tous cas, je suis contente que laisser un com à qq t’ai fais du bien.

  5. Je suis complètement d’accord avec toi. Ca fait plaisir de voir que je ne suis pas la seule à penser ça.

    Oui, le bonheur est une décision, un état vers lequel on tend de façon active.
    D’ailleurs, en y pensant, je trouve ça curieux que cette vision ne soit pas partagée par plus de gens. Parce que c’est quand même logique au fond.

    Merci pour cet article. Ca me fait bien plaisir.

  6. merci pour ce post ! non le bonheur c’est pas cucul la praloche, c’est indispensable ! Et de te lire m’a fait un bien fou car je viens d’apprendre une nouvelle pas très jolie… Vive le bonheur et l’auto plaisir !!!

  7. vas sur ebuzzing, inscrit toi et si tu es éligible, il te proposent des textes à rédiger (ça peut aller jusqu’a 50 euros le texte)

  8. Non, le bonheur ça n’est pas culcul!!!! je suis drôlement contente de lire ce que tu écris parce que ça correspond à ce que je pense moi-même. Se prendre en main pour voir les choses en positif. Tu as bien raison d’écrire ça. c’est trop rare, il faut le saluer !

  9. Très intéressant ta théorie du bonheur que l’on se crée. Vraiment. vas-tu nous en dire plus?

  10. waou, je me fais citer pour un premier com’ !
    je tiens juste à préciser que je ne suis pas un absolutiste de la sf, mais que j’aime aussi d’autres genres littéraires plus classiques ou ceux dits mineurs. je compte d’ailleurs m’attaquer au roman courtois, pour ceux que ça n’intéresse pas. seuls les histoires de filles, les girly-trucs ne me parlent pas. je peux en parler, j’en ai lu.

  11. (pas tout compris l’histoire de monétiser ton blog mais que tu écrives plus, je suis pour)
    Bon en attendant, je t’ai tagguée dans mon dernier post alors ok c’est une pauvre chaine de blog mais c’est Alerte à Liège qui me l’a envoyée et vu que c’était une fidèle lectrice, je ne pouvais pas refuser et je crois bien que c’est idem pour toi

  12. Mais c’est dingue, on a toutes eu la même idée aujourd’hui ! : le bonheur … !!

  13. que tu gagnes de l’argent en écrivant sur des sujets imposés, ça ne me choque pas, surtout si c’est drôle et aussi bien écrit.
    mais moi je suis ultra-curieuse et je veux ABSOLUMENT savoir ce que vont devenir tim, et laurent, et sandrine, et tes illuminations ! je vais quand même pas acheter Voici pour tout connaitre sur la vie privée des gens : m’en fiche des stars, tes voisins et tes collègues et tes copains sont quand même bien plus rigolos !

  14. Non mais je n’ai jamais dit que j’allais changer mon blog. Juste voir si je peux gagner un peu de sous. Mais ce n’est pas l’urgence maintenant.

  15. Ah, moi aussi je veux absolument connaître la suite de tes histoires si drôles !

  16. Je n’ai jamais vu d’araignées sur Dune, les vers des sables sont bien plus inquiétants… Mais à la place du chocolat, il y a des vérités qui sont parfois bonnes à se remémorer.

    « Je ne connaitrais pas la peur, car la peur tue l’esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l’oblitération totale… et bla bla bla et bla bla bla »

    Du chocolat, épicé, oui, je me laisse tenter…

    Le bonheur… c’est un peu réaliser l’état d’apesanteur dans le quel je me trouve en lisant les illuminations de Fanette.

  17. le discours que tu tiens est celui des gens qui réussissent à être heureux (même si cet état n’est permanent chez personne), les autres se croient victimes d’une vie qui ne leur apporte pas le bonheur qu’ils attendent (en fait il ne faut pas l’attendre : faut aller le chercher).
    J’ai bien aimé le sujet, parce que moi, j’adore les phrases qui commencent par « le bonheur »!

  18. C’est un choix , que d’être heureux.
    Mais il faut aussi l’assumer; c’est sans doute le plus dur .

  19. tu veux dire que si je regarde mon boss en pensant à un bon bain moussant, j’arriverais à ne plus avoir envie de m’encourir quand je le vois arriver…..je vais essayer, on ne sait jamais

  20. Je t’ai mis un petit cadeau sur mon blog 😉

    Ca te forcera à parler encore un peu plus de toi hihi
    http://hisaux.free.fr/dotclear/index.php/2008/02/10/1197-j-aime-bien-montrer-mon-nombril

  21. Grand merci pour ton passage sur mon blog et pour ton commentaire.
    Ca m’fait plaisir, tiens!

  22. pourquoi créer un autre blog? Une nouvelle rubrique suffirait, non?

  23. Pour la monnaie : va sur ebuzzing 🙂
    Pour le blog avec les trucs incohérents, d’accord avec Lilie : une rubrique ne suffirait pas ?

  24. Oui, l’idée d’une nouvelle rubrique n’est pas mal, car déjà je n’ai pas le temps et en plus je ne sais même plus quels trucs incohérents je voulais écrire. Enfin ce n’est pas un problème, je trouverai.

  25. c’est un peu l’idee de clementine celarie dans son bouquin « mes ailes » !
    a lire …….

  26. Ah … du bonheur à la pelle !! C’était le slogan qui était écrit sur ma bannière il y a encore peu de temps. Je ne me lassais pas dele lire ! Le bonheur, ça se mange sans modération, il faut juste avoir l’appétit de le goûter !

  27. mais du coup j’ai pas compris… ce quoi le com’ que tu as laissé chez quelqu’un?

    Oui je sais, je ne comprends manifestement rien 😀

  28. J’ai laissé chez quelqu’un un comm qui disait « bloguer a changé ma vie. » Rétrospectivement, ça m’a paru énorme. mais en fait c’est vrai, parce que je recommence à écrire beaucoup. Et c’est sympa.

  29. Merci à Corienga et Ophélie pour leurs conseils !

  30. Ah oui? Il faut que j’ai un blog, alors.