Don’t panic

(la video n’a rien à voir avec la choucroute, mais je ne mange pas de choucroute, enfin pas aujourd’hui, et c’est ce que j’ai trouvé sur Google en tapant don’t panic).

Bon, alors ça va être difficile aujourd’hui ! je vais être amenée à décevoir certains lecteurs.

La réponse à la grande question sur la vie, l’univers et le reste est, hélas, quarante-deux. Oui, le fait est que c’est énervant. Moi aussi au début ça m’a énervé. Mais où veut-il en venir? me disais-je. Je ne sais toujours pas où ils veuelent en venir, mais je vous mets quelques liens pour les dingues comme moi (moi je suis une dingie à mi-temps).

Un blog, l’explication de l’auteur (en bas de la page) (qui n’explique rien, mais ça apporte un vague apaisement de l’esprit), et un lien pour les interrogations existentielles.

Comme le mentionne Nea, et au cas où des extraterrestres détruiraient votre maison pour construire une autoroute et que vous soyez obligé de vous sauver sur un vaisseau extraterrestre (avec une autre race d’alien dedans, il y a des tas de sortes d’extra-terrestres) (perso j’attends toujours), n’oubliez pas une serviette de bain : elle signifie à votre hôte, celui qui vous prend en stop, en quelque sorte, que vous avez un certain degré d’hygiène corporelle et cela le met dans de bonnes dispositions d’esprit à votre égard ( et c’est loin d’être inutile quand on se balade dans la galaxie).

Pourquoi les amateurs de SF donnent-ils toujours l’impression d’appartenir à un club fermé? Bonne question… Dans mon souvenir, on délire beaucoup, on fait des tas d’allusions et il n’y a pas, il faut suivre sinon c’est pas drôle, s’il faut toujours s’arrêter en chemin pour dire au néophyte que Chani est la femme de Paul et Ghani sa fille (je me mélange peut-être). Je connais le même style de dialogue avec des fous de cinéma, et le néophyte peut aussi être perdu. Le film où elle enlève ses gants, par exemple (quand on ne se souvient plus du titre). (C’est Gilda).
Bon, mais comme je l’ai dit je ne vais pas raconter la suite tout de suite. Non. Jeudi prochain. Ou je garde ça pour le week-end? Quand il n’y a rien? Je ne sais pas. Il s’agit d’une plongée dans mes souvenirs et celui-là est plein de joie et de tristesse. ça me fait tout drôle. J’hésite.

Bon alors maintenant je ne parle plus trop de SF.

Publicités

6 réponses à “Don’t panic

  1. Je crois que le mieux c’est à la fin du bouquin (ou en tout cas de la série radio ? je sais plus si c’est dans le bouquin ou pas, en fait, mais certainement pas dans le film. Bref.) A la fin, donc, Arthur & Ford sont sur Terre avec les hommes préhistoriques, et découvrent que la Grande Question à la réponse 42 est « Combien font six fois neuf ? ». Ils en déduisent que décidément l’univers est bizarrement fait. A bientôt chez Milliways.

  2. Rhooo ben nan parle encore de SF, moi dès qu’il y a une allusion à Dune je suis à fond et c’est Ghanima la fille non? Ghani alors c’est son pseudo, mais attends c’est la fille du fils de Paul?? Ori obsédée!

  3. « Pourquoi les amateurs de SF donnent-ils toujours l’impression d’appartenir à un club fermé? »

    Je dirais parce que c’est comme pour tout domaine culturel un peu limité comme la musique par genre (ahah l’illumination mystique de l’anti religieux Dylan sur scène devant une étoile filante ; ahah les théories sur la mort de Michael Hutchence… comprenne qui peut ; ahah les frasques de chanteurs français gainsbarrisés), le cinéma français d’auteur, le jeu de rôle, le manga, les séries tv, la star académoche, les blagues de bureau, l’humour « éducation nationale », la franc maçonnerie…

    Qui n’est pas initié ne peut comprendre les allusions.
    Qui comprend les sous entendus dans Kaamelott sur la destinée de Perceval (entre autres parce que c’est le plus flagrant) ? Et pourtant, quand on sait s’y prendre, on peut parler au néophyte et l’inclure dans la blague.

    Je suis vachement trop sérieux ici, moi.

  4. Oui, c’est vrai que ça fait club vachement select et fermé, la SF. Mais d’un autre côté, quel bonheur quand on comprend une allusion dont on sait que tout le monde ne va pas comprendre !
    Ca donne envie de dire : « Oui, on a les mêmes références culturelles ! Oui, je connais Paul et Chani ! Oui, on se comprend ! »

    Et oui, Fanette, continue de nous parler de science-fiction (un peu) et de Laurent, tu le fais si bien !

  5. moi je voulais juste dire que j’adore Coldplay, voila, c’est dit!

  6. Pingback: Les bonnes idées de la semaine « le journal de Fanette