Etiennette et Marie-Rose

influenceurs-quoi.gif

(Cette image provient tout droit du blog de Spike).

Bon, alors là je fais le post que je voulais faire il y a deux jours, mais on est plus il y a deux jours et je suis en train de me remettre dans le trip.

Pas facile. Bon. Bâtissons le contexte. J’aime contextualiser. C’était un de mes profs qui disait toujours ça.

Ah, oui, avant de contextualiser, pourquoi le chat de Shrödinger?

D’abord, pourquoi pas le chat de Schrödinger ? J’ai déjà dit que j’aimais bien le chat de Schrödinger, même si je ne comprends pas tout.

Ensuite, j’aime bien le dessin que Hugues a fait pour le chat. Donc, je voulais le mettre. Mais je l’ai fait hier, donc je ne le ferais pas.

Et pour ces deux raisons, je me creuse vainement la cervelle depuis deux semaines pour trouver un sujet de post qui puisse avoir un rapport avec le chat de Shrödinger. Je ne trouve pas. Enfin, si j’en ai trouvé un, mais c’est vraiment acrobatique, il faut me suivre.

Le chat de Shrödinger sert à illustrer une théorie qui fait qu’un proton passe par deux trous en même temps. (on ne me chipote pas sur la théorie, s’il vous plait, je ne suis pas physicienne, si vous voulez en savoir plus, Silphi repotasse ses cours, il va peut-être recommencer la recherche, car le grand capital a eu raison de son âme, alors lui il doit savoir).

Eh bien, dans ce post, Fanette, comme le proton, ou comme le chat qui est à la fois mort et vivant avant qu’on ouvre la boîte, Fanette est dans deux états : morte de rire et énervée ; ou bien parisienne et pas parisienne.

Certes, comme argument, c’est léger, mais on s’en fout. Donc, voilà le rapport entre le chat de Schrödinger et ma cousine Montane : l’état de Fanette.

Ok, maintenant on contextualise.

Soit Saint Firmin le village de ma tante et de ma cousine. Et soit Vrignolles la grande ville du coin.

Vu? ça va m’aider de nommer, même si les noms sont fantaisistes.

Bon. Alors là bas, chez Marie-Rose, et aussi chez tata Etiennette, que le démon vienne lui chatouiller les orteils, quand on a un canapé, il est comme ça :

radf90d0dscf2756.jpg

J’espère ne pas vexer tous les propriétaires de canapé en cuir. Il est par ailleurs confortable (on ne peut pas avoir tous les défauts). (Et j’avoue, je déteste les canapés en cuir).

Les lampes sont comme ça, sinon : (là c’est sans pompons mais il y en a une avec pompons roses chez ma tante, dans la chambre où je dors, c’est tout à fait charmant).

b8a3_1_sbl1.jpgou comme ça :

8742_1_sbl1.jpg

Voilà. Et on mange du pied de porc. Bon.

Oui, je sais, tout le monde ne se meuble pas comme ça. Dans les villages, il y a des jeunes (de 40 ans) qu’on sait pas d’où ils viennent, d’au moins des 50 km, et ils habitent dans des maisons qu’ils retapent ou font construire, ils sont gentils d’ailleurs, bien polis, sauf certains qui se prennent pour des parisiens mais on dira pas qui, et ils n’habitent pas des maisons comme ça, d’accord, d’accord, mais moi là je parle des vraies, des tatouées du village que ça fait des siècles qu’elles y habitent et que ceux qui sont là depuis 30 ans c’est des ETRANGERS. Donc, ben, oui, je parle de Marie-Rose et Etiennette.

Mais comme susdit, en Montane, sous ses cheveux longs et son pull Saint James, se dissimule une jeune femme soucieuse de modernité et d’élégance.

D’où le désir de choisir pour sa maison des trucs plus modernes, et d’aller direct à la source de toute modernité (je dis pas hype parce qu’elle ne connaît pas ; si tu connais pas tu n’as pas le concept, si tu n’as pas le concept, tu ne peux nommer des concepts que tu n’as pas): la capitale.

Ou, parce que Vrigolles, c’est joli mais pas in. Et c’est là qu’intervient le post de Spike pour se mettre dans l’ambiance (à son corps défendant), Spike évoque LE village français paradigmatique dans son post, le pendant exact de Paris, usant d’un procédé humoristique reconnu, mais qui, hier (Hier? j’ai perdu le fil, quand je quitte Paris je sais plus ou j’en suis), trouva en moi un écho fasciné. Voilà, c’est pas compliqué, Montane habite le Quiou. Tu lis le post de Spike et tu es dedans, en plein, DANS le concept.

Et le samedi, elle va à la ville (enfin pas tous les samedi, on a dit Montane aime pas les villes, il y a des gens et pas de chevaux ; mais elle est obligée parfois). Et elle fait les magasins.

Le magasin phare de Vrignolles a longtemps été « Les nouvelles galeries », qui n’ont de nouvelles que le nom, et qui ressemblaient jusqu’à il y a quatre ans à un magasin des années cinquante, avec un lino crème par terre, des vêtements pour plus de cinquante ans et une cage d’ascenseur en fer forgé (c’était ce qu’il y avait de mieux dans le magasin : la cage d’ascenseur).

Et puis alors il y a quatre ans, pouh, coup de folie, changement de propriétaire et les Nouvelles Galeries sont assez mode. (Ils ont gardé la cage d’ascenseur).

Etiennette s’y habille, car Etiennette est à la pointe de la modernité, localement s’entend, et y emmène ses filles pour leur montrer la vie. Et, régulièrement, elle achète des trucs super modernes (vêtments et meubles/déco) et elle invite Marie-Rose, et elle montre ce qu’elle a acheté.

Atttention, elle ne fait rien d’aussi ringard que dire, tiens, je t’invite à manger jeudi soir pour te montrer ma nouvelle table à café, naaaan, attention, mais elle invite et oh ah hein oh ben ça c’est dingue les nouveaux chevets sont dans le salon, dis donc. Pas eu le temps de les monter, tata?

Et moi, chaaaque fois que j’y vais, je me tape une visite chez tata, et on regarde avec admiration la dernière trouvaille, avec commentaires admiratifs, suggestions d’utilisation et dérivages du sujet sur des thèmes voisins. Bon. Je te raconte pas la soirée. Mais il faut y aller, Marie-Rose est polie, c’est une sorte de coutume entre dames là-bas, elles s’invitent et elles se montrent leurs trucs de déco.

Bon, moi j’habite un placard, donc je ne montre rien à personne, mais on fait comme ça à Paris aussi, j’ai vu chez mon oncle bienfaisant qui m’invite de temps en temps parce que je suis la fille de Véro et que bon, c’est pas de ma faute et en plus je suis polie, sa femme fait pareil, mais d’un air plus smart, mais le fond reste le même.

-OOOOOOOh, fait une dame, mais c’est nouveau, ça?

– Uiiii, fait ma tante, j’ai fait un tour à la galerie Brochant-Latour, il ont des choses délicieuses.

Bref. Eh bien, en Montane couve donc une rebelle, pire : une snob. Montane a décidé d’être plus moderne que tata Etiennette, et pour coiffer au poteau les nouvelles galeries, elle a donc été à Paris.

C’était un sale coup, quand même. Etiennette a du blêmir. On pense bien que j’en ai été ravie. Paris, ça voulait dire taper tout de suite haut, quoi. D’un côté, Montane n’avait pas droit à l’erreur, mais Montane a son petit caractère, et elle sait que de temps en temps, il faut cesser d’argumenter, ou de convaincre, et écraser.

Et donc, vendredi soir, c’était apéro chez Marie-Rose, que Montane montre ses achats…

Mais là je suis chez papa, j’ai plus le temps d’écrire.

Publicités

26 réponses à “Etiennette et Marie-Rose

  1. Les Nouvelles Galeries, c’est les galeries Lafayette de Vrignolles ? J’espère qu’ils ne font pas autant de gâchis de lumière à Noël :/
    En tout cas, « galerie Brochant-Latour », ça sonne respectable et classieux… Pas comme Ikea….

    Et, qu’est-ce que c’est le motif du papier peint derrière le canapé ? il m’intrigue !

  2. Ah, t’as raison, je connais pas ces galeries, mais ça doit pas être Ikea, c’est pas le style de cette tante-là !!!!
    Le papier peint je ne sais pas, ce n’est pas une vraie photo, j’ai trouvé ça sur internet et ça se rapproche… SI non on pourrait reconnaître…

  3. unefilleordinaire

    mouahaha, là d’ou je viens (mais ou je ne suis plus) (faut suivre), il y a aussi les nouvelles galeries.

    c’est en Corrèze. Mouahaha.

    Mais je n’avais pas de canapé en cuir. Faut pas déconner.

  4. La suite promet d’être délicieuse…!

  5. Elle doit être insupportable, sans rire, ta tante Etiennette, non?

  6. Etiennette?! Quel nom incongru alors!

  7. Rhhhaaaaa, mais tu nous fais du teasing là ! On veut les photos des acquisitions super-hype !

  8. « de temps en temps, il faut cesser d’argumenter, ou de convaincre, et écraser. »

    J’adore tes expressions !
    J’attends avec impatience ta description des yeux exorbités de tata Etiennette, et de sa jalousie !

  9. Je suis vexée là, j’ai un canapé en cuir chez moi, merde alors!

  10. Sacré canapé.

  11. Bonjour blogeuse passionnée.

    Je suis Kamel LAHMADI, un ex réalisateur reportages télé, devenu photographe de street style qui se permet de te laisser un com afin de solliciter ton avis.

    J’ai quitté la télé et la presse pour crée le blog Style and the City en octobre dans l‘espoir d’humaniser la mode en réalisant des romans photos de street style dans Paris : je me balade dans Paris à la recherche de jolis styles et raconte cela en romans photos. Et durant la fashion week, je réalise chaque jour un grand roman photo (100 à 200 photos) comme tu peux en voir actuellement.
    Et comme tu pourras le lire sur mon dernier roman photo, ce n’est pas facile par moment comme tu pourras le lire dans mon dernier post « j’ai rencontré le côté obscur de la mode »..

    Après 205 romans photos de street style et de fashion week en 5 mois, j’ai besoin de ressourcer mon travail. Je suis un perfectionniste et concilier qualité et plaisir est un impératif pour moi et une exigence vis-à-vis de mes lecteurs.

    Aussi est-ce pour qu’en toute simplicité je me permets de contacter les blogs passionés que je ne connais pas afin de recueillir leurs avis : si tu me disais ce que tu ressens à le lecture de mon blog, de mes romans photos, je t’en serai des plus reconnaissants.

    Merci pour ta complicité; j’espère ne pas t’avoir dérangée.
    Au plaisir de te lire.

    Kamel LAHMADI
    street style romancer in Paris

    STYLEANDTHECITY.COM

  12. ouhlala, je viens de filer mon clic clac à mon ado de fille pour me mettre un canapé en faux cuir (pvc je crois)… couleur chocolat le truc, en angle… parce que j’en avais marre de laver ma housse de clic clac tous les mois (ah bon, le travail de nounou, c’est salissant???? depuis quand les petits mettent leurs mains partout ou font pipi assis sur mon canapé, hein, depuis quand????)
    Donc je suis navrée de te décevoir Fanette, vraiment… mais je te promets, je te montrerai une photo (du dit canapé) convaincante!!!

  13. Rhooo, tu recommences avec les cliffhangers ! C’est le feuilleton du dimanche ? 😉

    Le suspense est INSOUTENABLE Othello ! (©Francis Huster/Les Fatals Picards)

  14. wo la vache (c’est le cas de le dire): papier peint + canapé + carrelage, toi aussi tu me fais voyager 🙂 …. trop drole ton post, vivement la suite!

  15. Les achats, les achats, je veux voir les achats !!! 😉

  16. Oulalla ben de ma tite Suisse je ne connais pas du tout ces galeries!! 😉
    gros bec eineigé!!!!!!! 😉

  17. Hihi! Je me régale à chaque fois Fanette…sauf que j’ai pas toujours le temps ou l’inspiration de mettre un com…Bises

  18. Le canapé, ok il n’est pas beau, mais les lampes !!!! Atroce ! Il y avait ce genre là chez ma grand mère, elle trouvait ça du dernier chic.

  19. pffff totalement le genre de trucs qu’on trouve chez nos grands mere oui…. mais je me sens pas tout à fait de l’autre coté de la barriere, et franchement, c’est pas gentil de se moquer euh!!!! Les gens vivent comme ils vivent après tout… pas tous fans de Damidot et de murs noirs et rouges…. zout!

  20. unefilleordinaire

    Ah et oui, l’article pour le gras du bras a été mis en ligne hier 😉

  21. Dommage qu’on ne voit pas les napperons qui en général reposent sur les appuis-têtes et les accoudoirs du canapé ! Et les patins ? Y a-t-il des patins pour ne pas abîmer le « parquet » en lino ?

  22. ah les vieilleries… pauvres mamies si fiéres de leurs canapés vieillots et autres cuivres à reluire ^^

    pour répondre à ton commentaire : comme je le dis dans mon article il est hors de question de me priver de quoi que ce soit puis étant donné les couvertures de magazines et autres pubs tv il était de bon ton pour moi d’en parler maintenant du diktat du bikini et des kilos superflus ^_^ humour et dérision… mais effectivement une fois la publication de l’article sur le resto je me suis dit que l’enchaînement allait paraître bizarre ^^

    Marie

  23. Et donc, ton état oscille entre deux fonctions d’onde superposées si j’ai bien compris :
    1) I love Tout, I am from le Quiou
    2) I love Rien, I’m parisien

    …quel observateur va donc pouvoir réduire ta fonction d’onde ?

    Ha cette approche probabiliste est effroyable de suspense !! 😉

  24. Ah, j’adore !!!! les lampes, il y a en a des comme ça chez ma mamie !!! Bon, je l’adore, mais pas ses lampes, la pauvre !!!

  25. C’est malin j’ai envie d’un canapé maintenant !

  26. eh moi j’ai deux canapés en cuir, et ils sont mignons d’abooord!!!