A pied dans Paris

Je suis sortie et j’ai marché.

Sans raison, j’avais juste besoin de marcher et de prendre l’air.

J’ai marché longtemps, à travers Paris, ça m’arrive parfois, marcher dans Paris c’est une détente et une façon de me relaxer et de penser à je ne sais quoi, à rien en particulier.

Je suis passée le long des quai, j’ai suivi la Seine, de haut, j’ai regardé les bâtiments au loin, et je ne sais pourquoi quand je marche dans Paris j’ai toujours l’impression de marcher dans un lieu exceptionnel. Une simple marche devient un petit évènement, tant cette ville est magique.

Mais pourquoi? Pourquoi? je n’arrive pas à comprendre cette impression.

En regardant l’Assemblée Nationale, je me suis demandé ce que ça voulait dire, Assemblée Nationale ; des idées politiques ensuite transportées sur la planète entière sont nées là, et est-ce que ça garde de l’importance ou est-ce que, dans l’inculture et aussi dans les bouleversements actuels, est-ce ça garde un importance? Cependant quand on traverse le pont ensuite, on ne se sent pas dans un endroit quelconque, un lieu du monde qui en vaudrait un autre. Je n’ai pas ce sentiment quand je suis ailleurs, même dans la jolie campagne de ma tante.

A Paris j’ai l’impression d’être quelque part, dans un lieu exceptionnel et unique.

Je n’arrive pas à expliquer ce que je veux dire, je m’en rends bien compte. Les mots « lieu exceptionnel et unique » sont nuls, je veux dire que j’ai l’impression d’être dans un film, ou qu’une simple marche prend toute une signification. Et les marches dans les champs et sur les sentiers de grande randonnée ne sont pas comparables, même si tout est plus joli, plus poétique, plus agréable.

Une après-midi sur les chaises du jardin du Luxembourg est un petit moment d’éternité…

Qui d’entre vous a une impression similaire? Suis-je seule à ressentir cela? Est-ce du snobisme?

Advertisements

41 réponses à “A pied dans Paris

  1. J’apprécie beaucoup plus Paris quand j’ai le temps de faire la touriste justement…
    Tous les jours, on a peu de temps pour se rendre compte de la beauté de la ville finalement…

  2. j’ai toujours vécu à Paris, et je ne m’en lasse pas. Cette ville est magique et merveilleusement belle, même si dis comme ça, ça a l’air con, les émotions et le ressenti sont extraordinaires.

  3. ben non, c’est pas du snobisme ; paris, c’est sale, ça pue et c’est pas jeune jeune, c’est plein d’immeubles bourgeois pour les gens riches et pas toujours cools. Mais c’est aussi plein de lieux magiques et très beaux (c’est dingue, y en a parout !) remplis avec de petites histoires ou avec la grande Histoire, et moi aussi ça m’émeut.

  4. Tiens, tiens, alors je ne suis pas la seule… remarquez ça me rassure !!!
    Petit hic : je n’arrive pas à savoir pourquoi Paris me fait cet effet-là : d’où vient-il, ce charme????

  5. Oh non, pas de snobisme…moi quand je marche dans Paris, je me crois dans un film…j’imagine la bande son, je me prends pour une actrice, et si, je trouve Paris plus poétique que la campagne…

  6. Moi aussi j’adore, je rêve d’y habiter, mais tous mes passages dans la capitale me font cet effet là, même quand je suis en transit de gare, je sors du métro pour respirer l’air parisien, qui soit dit en passant n’a rien de pur, et je me fais la réflexion bien plus tard !!

    Je ne sais l’expliquer, mais tout pareil ! ^^(ça c’est de l’argumentaire !!)

    J’aime cette architecture, les bords de Seine, le sentiment que la ville t’appartient, qu’elle te parle, que plus rien ne compte, tu marches, seule ou pas c’est la même chose, c’est comme si elle ressucitait en nous un passé que l’on aurait vécu.
    Dans une autre vie, je devais être Paris !

  7. paris est magique parce qu’on a aussi l’impression de ne jamais la connaitre … on a l’impression de découvrir tous les jours des coins différents … surtout quand on se ballade sans but précis …

  8. Pour être débarquée de province (je déteste toujours autant ce mot) et pour avoir habité en banlieue, j’ai toujours été émerveillée par Paris chaque fois qu’on y venait… Peut-être parce que c’était un événement : on ne venait que pour une raison spéciale, un spectacle, un concert, un match de tennis…
    Mais une ville qui m’a fait une impression comparable à la tienne, c’est Londres. J’y ai vécu deux mois, et chaque fois que je sortais, j’étais comme une gosse à Disneyland. Les Anglaiss étaient tous des gens merveilleux, parce qu’ils vivaient à Londres. Chaque rue me semblait imprégnée de musique rock… Londres, c’est une ville musicale.
    Mais ça n’a pas le charme de Paris.

  9. Bien sur que ce n’est pas du snobisme! Paris c’est beau et c’est tout.
    Moi qui suis une vraie parisienne, à chaque fois que je rentre de voyage je me dis « Quelle chance j’ai que ce soit ma ville! » et je pense aux millions de gens qui rèvent de venir la visiter alors que j’y vis…

  10. Merci pour ces photos! Chaque fois que je vais à paris, je découvre de nouvelles choses. Je ne me lasse pas de m’y promener…

  11. Hmm, je sais pas, autant je trouve que dans certains endroits de Paris c’est effectivement le cas (typiquement, l’hyper-centre), autant ailleurs… Y a des coins excentrés qui sont pas à proprement parler enthousiasmants !

    Je pense que chaque ville avec un peu d’histoire possède des coins comme ça… Pour parler de celles que je connais, Tours et le quartier Plumereau ou celui de la cathédrale, Bourges et sa vieille ville, Cannes et le Suquet… Alors, oui, y en a plus dans Paris. Mais ça reste notre capitale tout de même 😉

  12. Moi j’aime beaucoup Paris, mais juste pour y aller jouer la touriste en week-end. Autrement, je trouve les parisiens trop stressants et speed pour moi ;p Mais je suis une grande amoureuse de ma ville (Strasbourg). Tu connais ? ^^

  13. En fait, quand on y est née, on a plus de mal à apprecier, on prends moins le temps, mais même à 30 ans je découvre encore des endroits, et ça c’est géniale.

  14. Et voilà comment je vais commencer ma semaine sous l’emprise de la nostalgie…
    Paris me manque. Vivement cet été que j’y retourne!

  15. Louloute : Pas du tout… je ne connais pas Strasbourg, mais je trouve que les villes de province sont plus belles, plus sympathiques, plus attrayantes, ce n’est pas le souci..; Et après, quand je marche dans Paris, défiguré par les voitures, les rues.. j’ai quand même le coeur qui bat d’une émotion que j’ai pas en province.
    Alors que, je répète, objectivement, toutes les villes de province sont plus jolies et à taille plus humaine, chacune avec un charme ancien qui a disparu à Paris.
    Mais je jure que je ne suis pas snob… hein…
    Par contre j’essaie de ne pas faire la gueule dans le métro mais c’est dur.. je suis toujours plongée dans mes pensées… je ne regarde pas les gens… Honte sur moi.. mais quand on regarde trop les gens on a l’air bizarre…

  16. unefilleordinaire

    Je ressens la même chose quand je me balade dans Toulouse 😉

  17. je te comprend tout à fait, chaque matin, a chaque rue, j’ai la même impression

  18. Je pense que beaucoup de Parisiens (je l’espère en tous cas) se rendent compte à quel point leur ville est extraordinaire. J’aime Paris, J’aime Paris, J’aime Paris. Mais je me vois vivre dans un autre pays aussi, ça ne me dérangerait pas.
    Cette année, je vis à Sheffield, et quand je reviens à Paris, je me rends compte à quel point c’est beau. Sheffield m’a ouvert les yeux. Ils l’étaient déjà, mais pas assez.

  19. je découre ton blog et j’aime bien ce que tu écris. plus jeune, lorsque je venais de ma campagne, je détestais Paris « il est hors de question que j’y pose les pieds »… et je suis parti vivre à l’étranger pendant deux ans (en Inde). Ce n’est que le jour où je suis revenu que je me suis rendu compte de la beauté de cette ville et que j’ai réellement commencé à l’appréciée. Aujourd’hui j’y habite et il me serait difficile envisager de vivre ailleurs en france, bien que nous aillons de très belles villes. tu dis:  » j’ai l’impression d’être dans un film », moi je me place du coté d’une personne en visite à Paris et je me dis que c’est une ville fantastique et on peut comprendre cette image romantique qu’a Paris.

  20. Moi je comprends ce que tu ressens. Je vis pourtant en province, à la campagne qui plus est, et je ne regrette pas ma vie à Paris. Et pourtant, je n’en ai que de chouettes souvenirs, quand j’allais me balader, c’était exactement ca, je me sentais dans un film. J’ai attéri à 17 ans à Paris, j’étais en prépa dans le 6ème, c’était fantastique, les quais, les bouquinistes, la rue st andré des arts, le luxembourg, c’était tellement conforme à l’esprit estudiantin parisien! Je n’y suis restée qu’un an, puis revenue 4 ans plus tard, cette fois j’habitais dans le 17ème, en bas de chez moi y avait le marché de la rue poncelet, j’adorais. bref, quand je retourne à paris, je fais toujours les mêmes choses, beaucoup à pied, et je me régale. Paris c’est une ville de folie, mais on peut s’y soustraire facilement, parce que c’est une ville de rêve !

  21. J’avais le même sentiment, et aujour’d’hui j’en ai la nostalgie…

  22. Ah … Paris ^^ Ville d’amour, de beauté, de romantisme …

    … et de grèves, de pollution, de touristes et de bourgeois.

    J’plaisante ^^ J’aime bien Paris ^^
    Mais en vivant a Limoges, j’ai appris a aimer le calme, la proximité de tout …
    Et surtout, quand je monte à Paris, j’ai toujours hyper mal au crâne, donc ca aide pas a profiter de la beauté des bâtiments 😀

    Des bisous

  23. Ah, je te crois que c’est une belle ville!! j’y ai fait mes études et je ne me suis jamais lassée de la parcourir à pied, comme tu dis, et j’avais aussi cette impression d’être dans un film… D’ailleurs si j’aime bien ton blog c’est que ce que tu racontes a le rythme de la vie que j’avais avant.
    Quant à l’origine de ce charme, je crois qu’il y a l’architecture, mais je crois aussi que quand on se dit « C’est Paris », on bascule dans un autre univers.. Non? bref, c’est l’idée que l’on s’en fait qui crée Paris, non?

  24. Ah, Paris…. Que c’est beau.. Que j’aime m’y promener.. Oui, un film, c’est vrai…

  25. Alors moi je n’aime pas trop marcher quand il fait jour dans Paris, parce qu’il y a plein de gens, mais là deniére fois j’étais avec une amie aprés un resto on est partie « marcher un peu » pour digérer et on à marcher de St Michel à Madelaine, c’été superbe la nuit tombée sur Paris l’habille d’un écrin de soie, tout devient plus beau et c’est calme, le vrai luxe pour moi « traverser les tuileries de nuit et n’entendre que le son de mes pas et le battement de mon coeur »

    Donc oui Paris est une trés belle ville mais trés peu d’entre nous en profite vraiment « vu le prix des loyers à Paris beaucoup plus de gens vivent dans le 18 éme que Rue de Rivoli »

  26. je ressens la meme chose que toi… Paris je t’aime!

  27. Snobisme non !
    Paris a gardé une atmosphère unique – ce que beaucoup lui reprochent – en exerçant un méga conservatisme (conservationnisme ? Je m’embrouille) au niveau architectural. C’est vaste, c’est vieux, c’est beau, et surtout rempli d’une diversité qui fait qu’on ne s’ennuie pas !!
    Atmosphères de village au milieu d’une ville énorme, je crois que c’est pour ça.

  28. J’aime beaucoup aller sur Paris faire la touriste. Y habiter, je suis moins sûre que j’aimerai…

  29. suis allée 3 fois à paris. Bon ok, une fois seulement parce que les 2 autres fois c’était disneyland et le louvre seulement…
    je n’ai pas trouvé de charme à cette ville. J’étais vers la défense, les gens tiraient la gueule, allaient tous dans le même sens sans regarder autour d’eaux, et puis ce pouce géant immonde…
    mais j’avoue que, la manière dont tu le décris, ça donne envie!

  30. Solène : La Défense c’est pas pareil !!!! Moi je te parle de Paris intra muros, bords de Seine, quai d’Orsay, Gibert, Saint Michel, puis vers Bastille, tout ça…

    Belegaer : un écrin de soie : il y a des soirs, c’est tout à fait ça !!!

    Laure : oui, peut-être atmosphère de village au sein d’une ville énorme, oui, c’est peut-être ça…

  31. Du temps où j’étais encore parisienne (donc jusqu’à mes 25 ans), j’ai toujours beaucoup marché dans Paris, privilégiant mes jambes au métro.
    Il m’arrivait de prendre le bus qui avait une plateforme arrière (il n’en restait qu’un à l’époque, ce devait être de mémoire, le 21) juste pour le fun.
    Mon trajet préféré c’était de St Lazare jusqu’à Bastille en empruntant les quais le plus possible.
    A Bordeaux j’ai fait ça un temps, quand j’y habitait intramuros, c’est le meilleur moyen de prendre l’air du temps…

  32. Je suis allée quelques fois à Paris et j’ai ressenti cela moi aussi !
    Je suis lyonnaise et pour Lyon c’est pareil, ces belles villes ont une âme… 😉

    et tes photos sont bien belles aussi…

  33. Lapromenade est jolie, mais je ne suis pas sûre que l’air soit très pur.

  34. Moi aussi lorsque je me balade sur Paris, que je connais depuis toujours, j’ai toujours l’impression de découvrir cette ville! Et puis dés que je passe devant la tour Eiffel, je suis toujours autant émerveillée!:-)

  35. Sympa cette petite ballade « avec toi ». Merci de nous montrer ton Paris, c’est sympa…

  36. J’ose à paine répondre à cette question… J’ai passé 30 de ma vie (sur 33) à Paris et je suis raide dingue amoureuse de cette ville. Elle ne m’a jamis déçue, jamais trahie et… je le lui rend bien!

  37. Pour avoir vécu 17 ans à Paris… je dois dire que cette ville est belle et magique… Quand tu prends le temps de la visiter et que tu as de l’argent. Quand j’y habitais l’année dernière, j’avais une situation très précaire et la tentation des magasins ne m’a pas aidée ^^
    Je vais bientôt y retourner, mais je séjournerais dans un hôtel et je prendrais le temps d’apprécier (d’autant + que je n’y bosse plus, ouf)

  38. aurai aimé en voir plus !
    i Love Paris !

  39. moi aussi j’adore marcher dans Paris, je serais capable de passer mes journées à déambuler! J’ai vécu dans plein de villes différentes en Europe et je trouve que la ballade dans Paris a un charme tout particulier, qu’il y a une atmosphère assez unique: des lieux chargés d’histoire mais vivants en même temps (Rome est peut-être le seul endroit où j’ai eu parfois une impression similaire, mais c’est différent aussi…)

  40. J’adore marcher dans Paris.
    Au hasard, en découvrant des coins, des rues, que je ne connaissais pas.
    Je le faisais autrefois avec une amie. Le vendredi soir.
    On se retrouvait à un endroit précis puis nous partions, au hasard, pendant des heures, en papotant, en regardant, en admirant, en découvrant.
    Il faudrait vraiment que je m’y remette. ça me manque.

  41. Mazsellan

    J’y étais au Luxembourg samedi midi, celui qui vient de passer, à me faire dorer au soleil, laissant le temps se dérouler au rythme habituel. J’avais marcher depuis Denfer-Rochereau ne me doutant pas que j’allais aboutir là, ne me doutant pas non plus qu’après, je marcherais jusqu’au Trocadéro… Ah oui, marcher dans Paris c’est magique.