Feyd Rautha et Alcibiade ou : le post qui n’ajoute rien au schmilblick

(mais qui n’enlève rien non plus, d’un côté).

Débat : Feyd-Rautha existe-il intrinsèquement, indépendamment de Sting?

J’explique.

Feyd-Rautha est un personnage de Dune. Du tome 1. A l’époque, Franck Herbert faisait des personnages ambigus et avec du charme. Après, ça s’est gâté, j’ai le souvenir que les derniers tomes, que j’ai lu avec passion, étaient fort cucul.

Mais le 1, c’était encore la splendeur du début et tout.

Dans Dune, il y a des gentils (Leto, Jessica et leur fils Paul, le héros, flanqué d’une soeur, Alia, d’une copine Ghani, et d’une épouse, Irulan).

Les méchants sont les Harkonnen : Vladimir (un affreux tellement gros qu’il tient de bout grâce à des suspenseurs et qui tripote des petits garçons), deux neveux, un con dont le nom m’échappe et Feyd Rautha, pas con.

Or, Feyd Rautha, quand j’ai lu le livre, je me le représentais comme un petit bonhomme mince, une sorte de Loki pas sympa, ou de démon malin.

Dans le film qu’il a tiré du roman Dune, David Lynch a pris Sting pour le rôle.

Ça m’a tout perturbé. Qui a été comme moi? Sting ne fait pas vrai méchant. Bon, Feyd Rautha est quand même salaud, mais on y croit moins.

Donc, je m’interroge : Feyd-Rautha existe-t-il pour de bon, et Sting n’est-il qu’un avatar ou pire, une version abatardie, démagogique de Feyd Rautha?

Ou bien grâce à Sting, le Feyd Rautha paradigmatique est-il venu au jour, et doit-on bannir de son imagination tous les Feyd Rautha antérieurs?

Qui a dit on s’en fout? dehors.

De façon à approfondir le débat, ce qui ne manquera pas d’intérêt, je rajoute l’info suivante : soit Alcibiade.

Présentons Alcibiade : je suis athénien, je suis issu par maman d’une grande famille athénienne, les Alcméonides, et dont mon tuteur Périclès, était membre également, non ne nous fréquentons qu’entre nous, et par papa, d’une autre grande famille tout aussi athénienne et tout aussi riche. Comme tous les jeunes gens bien élevé de l’époque qui ont du fric à claquer, je fréquente le célèbre Socrate, qui nous apprend à nous moquer du système et à faire tourner nos parents en bourrique. Plus tard, mon manque patent de sens des responsabilité entraîne la défaite de ma ville dans une expédition militaire, mais je m’en moque complètement, je trahis, passe à l’ennemi, avec l’argent et les soutiens politiques dont je dispose, je ne vais pas me gêner.

Il s’agit d’une interprétation toute personnelle d’Alcibiade, mais tout le monde interprète l’histoire à sa sauce, donc je fais pareil.

Donc, disais-je pour enrichir le débat, y a-t-il de l’Alcibiade en Feyd Rautha?

Hein? ça c’est du débat. Vous pouvez lire Dune, aussi, si vous ne connaissez pas.

Dune, de Franck Herbert.

Et à part ça, je ne suis pas chez moi demain, mais pas en vacances non plus, et j’espère que tout le monde s’éclate en week-end.

Publicités

12 réponses à “Feyd Rautha et Alcibiade ou : le post qui n’ajoute rien au schmilblick

  1. Tu me fais rire !!! J’ai jamais lu Dune, je ne connais que vaguement… L’occasion de m’y mettre?

  2. Je ne suis pas très fan de l’adaptation de Lynch en fait. Ceci dit, je trouve Sting assez convaincant en Feyd Rautha, celui que tu cherches s’appelle Raban la Brute et je trouve que le Bashar Miles Teg dans les derniers tomes est vraiment un personnage de première classe 🙂

  3. J’ai rafolé et je rafole toujours en lisant les 6 Dune écrit par Franck. Les nouveaux tomes écrit par son fils ne valent pas la dépense. À chacun son opinion…

  4. Dès mes premiers pas sur l’Astroport de Canaveral, des gens étranges, avec des casques inconnus, nous ont harcelé de questions… Ils considéraient mon distille avec une grande curiosité, et la barge de combat légère qui nous servait à détruire les convois d’épice harkonnen avait mal supporté le transfert de la guilde. Nous étions perdus, à mille lieux de toute galaxie connue. Il a fallu un moment pour s’habituer à la température ambiante.

    Feyd Rautha ? Je n’étais qu’un gamin quand on m’a raconté l’histoire du combat singulier avec Paul. Un de mes « grands oncles » (je crois qu’on dit comme cela ici) avait pris part à l’assaut final.
    Rusé, aussi fourbe que magnifique guerrier.
    En discutant avec des hommes d’ici (ils s’appellent « terriens » aux yeux des autres), j’ai appris des histoires sur les anciens affrontements. Feyd Rautha pourrait être défini comme le « Ulysse d’Arrakis », eu égard à sa malignité, sa ruse. Un vrai danger. Dommage qu’il n’ait pas été dans nos rangs. L’histoire, en suivant, en a fait une brute sanguinaire. Question de propagande atréide. Il fallait bien enjoliver les évènements de cette époque…

    Ca veut dire quoi, Sting ? Et Lynch ? Vous voulez parler de… « la comète de Lynch » ? Cette trace indélébile dans le ciel de Dune ? C’est étrange, cette dénomination, est… tout simplement une légende. Des bruits courrent. Je ne peux pas vous en dire plus.

    Déjà, je ne sais ce qui m’a poussé à vous en dire tant. De toute façon, nous sommes si loin, ça n’a plus guère d’importance.

    Pour Shaï-Ulud

  5. Merci, je n’ai rien compris à ton article.

    A plus tard, je serai peut-être plus éveillée !!

    (putain, mais une dune, c’est pas une colline de sable sur la plage et/ou désert ? Help !)

  6. il y a souvent un décalage entre le personnage lu que l’on connait dans son imaginaire et celui reporté au cinéma. qui n’est pas forcément celui voulu par le réalisateur d’ailleurs. Du coup il m’arrive souvent de ne pas accrocher un film par simple erreur de casting.
    et bonne fin de weekend (qui j’espère est autant au beau que par ici!)

  7. Dune… le plus mauvais film de David Lynch…
    Sting n’avait pas vraiment une tête d’ange dans ce rôle, du moins ce dont je me souviens… enfin honnêtement, je ne me rappelle plus trop bien du film et encore moins du livre, ça fait trop longtemps tout ça.

    Et si David Lynch avait remplacé Sting par Herbert Leonard? Comment aurait été le personnage de Feyd Rautha?

  8. Spike : il n’avait pas l’air d’un vrai méchant… Herbert Léonard, excellent!!! Mais je me suis toujours dit qu’il aurait du prendre David Bowie.

    • Waa, tout à fait d’accord… David Bowie en Feyd-Rautha, ça aurait jeté ! Et j’avoue que je n’ai pas vraiment compris la scène du slip de Sting dans le film de Lynch. Mais bon.

  9. Je n’ai jamais pu accrocher à la sage de Frank Hébert !

  10. J’ai absolument adoré toute la série des Dune (tout comme une grande partie de l’oeuvre mystico-romanesque de Frank Herbert) !

    Le film pour moi est un peu en retrait…

    Et de toutes manières, jamais un acteur de film ne peut remplacer l’image que tu t’es faite d’un personnage de roman.

  11. Ah ah, elle est rigolote ta question… Je ne suis pas sûre de la comprendre, mais je n’ai pas trop aimé Sting en Feyd rautha, ça faisait récupération de la notoriété juste pour l’acteur… Je n’aime pas…