Fanette était au boulot et il faisait beau.

(Illustration de Hugues Hausman)

Fanette était au boulot et il faisait beau. S’il y avait eu des oiseaux, ils auraient chanté à tue-tête. Ç’aurait été assourdissant, donc heureusement somme toute qu’il n’y en avait pas.

Fanette supportait stoïquement le rayon de soleil qui lui tapait sur la tête, sachant qu’il finirait par partir (en effet, le soleil bouge ; enfin non, c’est la terre, mais on voit l’idée). Elle se mettait un coup du coté ombreux de son bureau, un coup du côté soleil et se marrait avec Viviane sur des trucs du boulot, des têtes des collègues tout ça.

Diva vient toute gentille, en ce moment Diva est sucrée comme un loukoum ; et mode, hou là. De la pompe à trou pour orteil, du collant épais qui moule la gambette tendance ramollo (avouons –le), une robette bleue, accessoirisée d’une ceinture, un foulard, hou là. Du look de chez look sauf qu’il y a quelque chose d’improbable dans l’ensemble, mais quoi ? On ne sait pas. La ceinture trop fine ? Le revival 80’s fait trop années 80’s. Ah, l’art de la nuance, pas facile (Fanette ne s’y lance pas ; elle est jean chemise blanche à petits plissés).

– ça va ? sourit Diva.

Ça va.

– Il fait chaud, observe Diva.

Pas faux ; finement observé.

– Marc était bizarre, hein ?

Fanette fait une moue énorme. « Ooaaooohhhh ? pas remarqué.

– Remarque, Paaat aussi.

Sur Pat, on va se retrouver : Paat prend tellement Diva pour une bonniche que c’est gênant. Marc l’aime bien, mais Paaat la voit à peine.

Et là, Diva se lance dans un récit de ce qui s’est passé. Aussi à l’adresse de Viviane (Diva parle aux Noires !!!).

– Je rentre dans le bureau, Marc était là et il parlait d’un client – bon.

-Mmmm, fait Fanette en tapant sur son clavier (boulot, boulot).

– Et là, tout d’un coup Marc me dit « vous pouvez aller faire une copie, Diva ? » Alors moi, bon, j’y vais, quoi, normal.

– Ah ouais ?

– Et je reviens avec la copie. Et là Paaat me dit sur un ton mais sur un ton… !

– Ah, je vois complètement de quel ton tu parles, fait Fanette. Hein Viviane ?

– A h ouais j’imagine troooop, fait Viviane. (le ooo est un chouia long)

– Et tu nous amènes deux cafés !!! Tu te rends compte !!!!

– Rhaaaaaa, la la.

– Pffff.

– Mais je t’assure !!! continue Diva .

– Mais je te crois, assure Fanette. Ça ne m’étonne pas de lui, je vais te dire.

– Et t’as fait quoi ? fait Viviane.

– Ben je leur ai amené le café !!!

– Ah !

– Mais j’étais pas contente.

– Ben non je te crois, ça.

– Je comprends.

– Quel type désagréable.

– Ouais.

– Quand même.

– Pff. Le café, comme ça.

– Je suis sûre qu’il trompe sa femme.

– Ah ! Sûrement. C’est le genre.

Puis Diva s’en va, appelée par le devoir, sous la forme d’Isabelle s’agitant dans tous les sens : Diva a un appel.

– T’as vu, dit Viviane, t’as plus le soleil sur la tête.

– Ah tiens non dit Fanette.

Et elles rigolent.

Conclusion : au travail, la femme a l’esprit léger (trop ?).

Advertisements

17 réponses à “Fanette était au boulot et il faisait beau.

  1. C’est le printemps tout ça … c’est obligé =) …

  2. C’est le printemps tout ça … c’est obligé =) …

  3. ouaaa ils sont vraiment trop pas sympaaaa les cheffffssss…. mdr

    j’ai le meme jeu avec le soleil, sauf que moi j’ai me PAS le soleil, alors je reste du coté obscur

    SInon ca fait quand meme du bien de parler de rien d’important pendant un ptit quart d’heure de temps en temps, on le fait aussi…

  4. Le soleil au boulot, c’est pénible, t’as raison!!! A part ça, j’adore tes conversations. On dirait les miennes. Tu crois qu’on bosse ensemble?

  5. ah la chance moi je ne vois que l’ombre du soleil car la fenetre donne sur une minuscule cour

  6. Héhé, très drôles vos réponses à la Diva… À se demander comment elle fait pour ne pas sentir que vous vous payez sa tête dans les grandes largeurs !!

  7. je vois tut àfait.. moi aussi, avec mes copines, pour peu qu’on s’écoute un peu, je me rend compte qu’on a des conversations aliénantes.

  8. Tout à fait d’accord avec Zestedecitron!

  9. je suis sûre que Galilée ne disait jamais « le soleil se lève.. »/ »le soleil se couche.. » après sa découverte 😀

  10. Moi, j’adore les précautions oratoires que Diva a prises avant de vous adresser la parole…

    Parler de rien, du temps…

    Ca fait tellement, genre j’ai envie de parler !

  11. Ah, ça me rappelle le côté superficiel des relations de travail!!! Ce que ça peut être pénible!!

  12. Certaines relations de travail sont superficielles, d’autres sont simplement inexistantes voire ennuyantes, surtout si on a droit à un sacré BOF en guise de collègue !

  13. Ah il est chez toi le soleil?! je comprends maintenant pourquoi je le trouve plus! le vilain il m’a déserté! 😉
    groooooos bec!

  14. Ah, oui, trop marrant !!! la façon dont Diva vous aborde !!!

  15. C’est amusant, ici 😀

  16. Ah ah ah, le monde du travail !!! Il est vrai que certaines n’ont vraiment aucune profondeur et sont plus subies que réellement appréciées.

  17. heureusement qu’on peut se plaindre des chefs sinon quel ennui mortel surtout quand il fait beau, moi j’ai besoin d’une double ration de complaintes