Tim, Juju, Marine… barbecue en banlieue.

Suite à mon comportement incohérent, la dernière fois que nous nous sommes vus, Tim a du réfléchir. Il a bien du enregistrer que je n’étais pas contente. Il n’a probablement pas compris pourquoi.

Alors tout d’un coup il a changé.

Enfin pas changé changé, hein, restons calme. Il était toujours habillé n’importe comment avec des T-shirts trop petits et troués. Il planait toujours.

Mais il a essayé d’agir. Il a eu l’idée de me proposer de venir chez des potes à lui. Jamais il n’avait fait ça.

C’était des potes qui faisaient un barbecue.

Dans une maison, en grande banlieue, un truc loin.

Un barbecue ? L’idée m’a plongé dans le scepticisme. (Mais si on me prend par l’estomac.. Mais en même temps si ils cuisinent mal ? Et puis on y va comment ? Des visions de beaufs en short et en t-shirt avec des tasses de gras, pleins de gosses qui hurlent partout m’ont traversé l’esprit… hésitation, hésitation). Puis je me suis lancée.

C’est vrai, on va comment en grande balieue ? Direction le sud est.

La question a décontenancé Tim : c’est vrai hein, c’était une question, comment y aller ? Il n’avait pas pensé à ça. Il s’est donc renseigné, et il a trouvé une solution. Ce qui m’a épaté. Je ne l’aurais pas cru.

La solution, c’était de demander à ses copains Juju et Marine de nous dépanner et de nous emmener.

Pas de problèmes, que des solutions. J’ai dit d’accord. Après une période négative, je repartais positif, pas nécessairement pour notre relation, mais juste avec lui, pourquoi ne pas aller chez des amis avec lui.

Donc un samedi à 16 heures, rendez vous du côté d’Austerlitz avec Juju et Marine. Juju : cuistot. Marine, employée de bureau dans una cabinet d’avocat. La voitude de Juju et Marine : une camionnette. Quand Juju et Marine peuvent, ils font le tour de l’Europe en voiture, ils vendent des saucisses et ils se débrouillent. Juju et Marine sont très sympas. Juju a un bermuda, un t-shirt à rayures qui crie sur son pull bleu marine déchiré au coude (je comprends son amitié avec Tim) et des chucks. Marine, les cheveux en pétard vaguement retenus dans un chouchou flashy, pas maquillée, a une jupe en jean à volant, un t-shirt jaune, une veste en cuir. Un mot pour désigner l’ensemble : disparate. Improbable. Elle sourit et rigole tout le temps.

On s’assied à l’arrière du véhicule, au milieu des caisses de viandes et de poulet. Un cuistot : mais c’est lui qui va faire la bouffe !! dans mes bras. Il a fait mariner la viande. Je l’aime déjà. Marine discute avec moi, c’est le genre de petite nana qui trouve tout le monde sympa. En deux minutes elle m’a fait décliner ma profession, mes origines, mon père, ma mère, tout. Je n’aime pas toujours interviewer les gens mais je fais de même. Et Juju. On est super pote quand on arrive, vers 17 heures ++++.

Du coup je participer à la préparation du barbecue du copain qui s’appelle, quant à lui, Gégé. Je ne suis pas une fan des surnom,s mais bon. Marien est ma copine. On se fait des petites blagues tout le temps. Marine aime la musique et fait partie d’une chorale. La semaine suivante, elle chante le requiem de Mozart dans une Eglise à Paris (d’un côté, tout le monde chante tôt ou tard le Requiem dans une Eglise). Elle me demande si je vais souvent écouter les concerts dans les églises. Rarement. Elle sétrangle de surprise. Je lui demande pourquoi elle a l’air si surprise. Une fille comme toi !!! (Donc maintenant vous savez que j’ai la tête de quelqu’un qui va aux concerts gratuits dans les églises). En deux minutes elle me file des flyers pour plein de trucs. Je me sens nulle. Encroutée. Retardée. Pourtant, avec sa jupe en jean à volant et son t-shirt jaune serin…

Tout en préparant on picole on picole (mais moi, pas trop, c’est un soir où je me retiens, je ne sais pourquoi : il y a des jours avec et des jours sans), les gens arrive et tout le monde se saute au cou. Marine me présente à tout le monde comme la copine de Tim, une fille…. Super. Ou merveilleuse. Forcément, ça se passe bien. Au moins avec elle. Tim me présente des potes, en me tenant par la taille, euh.. et moi je m’écarte, on n’a pas gardé les cochons ensemble, enfin tout de même… il prend acte avec bonne volonté, on reste dans le flou. Les réactions sont variées, ça va du « Waou !! » au « super » avec bisous claquants. La barbecue est délicieux. La viande merveilleusement marinée. La sangria au von blanc géniale. Je flotte… c’est cool…

Qu’est-ce que je flotte avec Tim….

Et qu’est-ce que je suis bien dans cette soirée…

Et pourquoi on sortait jamais avant ????

Publicités

21 réponses à “Tim, Juju, Marine… barbecue en banlieue.

  1. finalement les banlieusards ne sont pas tous des beaufs en short et tee-shirt, entourés d’enfants sâles qui braillent jusqu’à l’extinction de voix ? 😀

  2. Serait-ce un nouveau départ pour Tim et Fanette?

    Humm une sangria au vin blanc, j’en prendrais bien un verre!

  3. Ah ben ptêt qu’il t’aime d’amour fou alors s’il se met à faire des petits efforts.
    Achète lui du monsieur propre pour lui donner des indices…
    Et la sangria au vin blanc, c’est bon? J’en ai jamais goûté…

  4. et bé s’il se met à faire de tels effort le petit, on n’est pas sorti de l’auberge hein!

    mais avoue, toi c’est la soirée et ta nouvelle copine Marine que t’as apprécié, pas Tim en fin de compte 🙂

  5. C’est pas la marquisette la sangria au vin blanc?

  6. C’est marrant ce que tu écris ,tu vis dans plusieurs mondes , les fêtes parisiennes ,le boulot ,les rencontres et tu demandes bien ce que tu y fais , ce que tu trouves .
    Je vis en province , bien loin des sorties parisiennes , mère de famille , installée …
    Comme Marine ,je chante dans une chorale , comme elle je suis un peu la copine que tout le monde aimerait avoir , un peu bout en train et surtout qui met très vite à l’aise .
    Je passe plein de soirées dans des jardins ,des gites ,des salons confortables avec cheminées , jamais les boites de nuit ,les bars …
    J’ai le sentiment d’avoir choisi tout ça , d’avoir les amis , les relations que je veux ,m’amuser avec folie et sincèrité …calant tout ça avec mon quotidien
    oui , on s’amuse partout , même en banlieue ,les maisons , les jardons offrent des décors particuliers ,des ambiances .bonne journée Fanette !

  7. Il y a un mot qui m’a frappé au début de ton billet : « il a essayé d’agir. »
    Vue la description que tu avais faite de lui dans tes autres billets, le mot agir ne semblait pas pouvoir s’appliquer à lui.

    Comme dit Claire, il doit être fou d’amour pour faire l’effort de « changer » !

  8. Comment ça, effort ? En quoi c’est un effort de passer un aprèm sympa avec sa copine ET ses potes ?
    A mon avis, c’est juste le passage à une phase différente… Celle où vous vous apercevez que vous avez besoin de faire autre chose que rester au lit, et où vous (ou du moins lui) officialisez plus ou moins…

  9. j’adore les barbecues !

    et j’adore quand tu changes d’avis

  10. Si Tim arrive à te surprendre, c’est un bon point pour lui!

  11. Oh sympa cette petite virée !!!!
    c’est bien de te sentir bien !
    pas moi moi aussi
    merci de noter mon new blog ….
    http://bidilove.canalblog.com

  12. Le retour en faveur de Tim, alors?

  13. Ça a l’air de lui avoir fait du bien, le départ et le silence de ton côté. Finalement, il n’est pas si mal ce garçon… Surtout s’il arrive à te faire passer de bons moments.
    Enfin, vu sa personnalité (tout du moins ce qu’on en a vu avant), la maxime à avoir serait plutôt « Wait and see »…

  14. les barbecues, c’est toujours sympa parce que cela met tout le monde à l’aise !!!
    tu n’aurais pas un petit verre de sangria pour moi par hasard ?

  15. Oh mais, c’est génial !!!! Tout doucement, Tim et toi allez peut-être avoir une très belle relation 😉
    En tout cas, je suis ravie et je croise les doigts pour la suite et t’envoie plein de bisous
    (quelque chose me dit que peut-être tu n’aimes pas trop mais c’est pas grave: plein de bisous par écrit, ça ne fait pas de mal ;-))

  16. Purée ça marche le côté je suis distante pour attirer les garçons! Pourquoi que j’y arrive pas!!!!

  17. Donc si j’ai bien compris comme tu nous racontes tout avec du décalage dans le temps, ta relation avec Tim a du bien évoluer depuis ce bbq… Je me demande où ça en est maintenant…

  18. Ah, fuir les hommes pour qu’ils vous suivent mieux!!!

  19. aha… les bbq en banlieue des villes de province aussi on s’attend à un truc top beauf… ben même pas… Décevant 😉 j’rigole ….
    Rheeeuu… moi non plus je chante pas dans les églises…
    vivement la suite 😉

  20. Ahhhhh sociabiliser en couple, j’adore !!

  21. Carambouille

    Peut-être était-ce une phase, et peut-être que le barbecue en commence une autre. Ca arrive souvent les phases, c’est comme la vie c’est cyclique.
    Enfin moi je vois la vie un peu comme ça.

    Vivement la suite 🙂