Coming out

On était en novembre et elle s’ennuyait. Que faire? Jusqu’ici elle avait toujours travaillé, et là elle se retrouvait dans une ville nouvelle, ses enfants à l’école, et elle à la maison.

Depuis longtemps déjà, par ennui, loin de Paris, elle passait énormément de temps sur internet, lisait des blogs, elle en avait même écrit un, lugubre et sans lecteurs.

Sa vie n’avait pas grand intérêt, et n’intéressait pas grand monde. Il s’agissait essentiellement de se lever le matin, pour se coucher le soir, ayant entre deux accompli un certain nombre d’actes personnels et familiaux, dépourvu de toute originalité.

Bon.

Lorsqu’elle eut une idée. Elle se dit que ce serait une bonne idée de raconter la vie de quelqu’un d’intéressant, une jeune femme, comme elle l’avait été quelques années auparavant, vivant à Paris, et non pas dans les trous perdus où elle vivait présentement (trous perdus agréables, mais trous perdus).

D’ailleurs elle se souvenait, et avec quelle acuité, de ces années-là, de ses amis, de ses allées et venues,  des restos, cinémas, sorties,  certes compensées par les calins et les sourires de ses enfants, mais tout de même, l’ennui, quelle plaie….

Et d’ailleurs, personne ne lirait son blog.

Alors elle fit un blog, avec une photo de Paris prise en été, pendant les vacances.

Mais des gens vinrent lire son blog.  Ce qui lui fit plaisir. Les stats montèrent. Pas du tout désagréable. Un acteur propose d’illustrer le blog : c’est Noël.

Elle hésitait :des tas de gens doivent raconter n’importe quoi dans leur blog, et alors? Oui, mais c’est malhonnête.

Non, ce n’est pas malhonnête, elle ne prétend rien, elle raconte juste des évènements décalés dans le temps, en les arrangeant un peu. Pour le reste (le beurre, le jambon, elle a même prévu un post sur l’huile mais pas eu le temps de le finir), elle dit ce qui lui passe par la tête.

Si, c’est quand même un peu malhonnête.

Non. Si.

Elle ne sait toujours pas, mais dans le doute, elle décide de le dire sur son blog.

Alors, Fanette, oui ou non? Eh bien elle ne sait pas.

Publicités

77 réponses à “Coming out

  1. Oh… Ca c’est un coming out qui laisse baba.
    Au final c’est un peu comme le garçon qui criait au loup, je ne sais plus si je dois croire Fanette réelle, ou inventée, ou simplement Fanette un peu de son auteur mais pas ce qu’elle vit à présent…
    De toute manière j’aime lire les aventures de Fanette.

  2. Fanette n’est donc qu’une projection de toi il y a quelques temps … tu n’es pas la première à raconter des choses avec un décalage …

    Ma foi je suis assez perplexe mais ça ne m’empêche pas de te lire … et avec delectation …

    Cependant si tu le veux bien … j’aimerais quand même que tu lèves un peu plus les voiles … notamment l’histoire avec ton Lui … :p

  3. C’est un superbe coming out, Fanette ! Que tu sois pleinement Fanette ou juste un petit peu, tes notes méritent toujours autant d’être lues 😉

  4. C’est pas grave Fanette. ça peut servir à ça un blog aussi.

  5. Mais qui est Fanette alors?? Moi je veux savoir la suite de l’histoire avec Tim, Lui et tout le monde!

  6. Pas de soucis pour moi, chacun fait, fait, fait, c’qui lui plait, plait, plait…
    Tu racontes ce que tu veux comme tu le veux, et puis ça reste toi !

  7. Et maintenant l’immense curiosité qui habite les lecteurs pour en savoir plus sur la Fanette d’aujourd’hui va pourvoir à ton inspiration pour des années ;).

  8. la lectrice

    … j’adore être manipulée comme ça ! maintenant j’ai envie de lire deux histoires : celle de Fanette et celle de l’inconnue…

  9. Scotché !!!!

    Il faut quand même que je ramasse ma machoire, c’est pas fashion de la laisser par terre…

    Bon, je relis…

    Alors là, tu nous en bouches un coin !

    Que croire :
    Que la Fanette parisienne n’était qu’un souvenir recréé ?
    Ou que la Fanette mère de famille n’est qu’une projection dans l’avenir de la Fanette qu’on connait ?

    L’avantage d’Internet, c’est qu’on a autant le pouvoir que toi pour décider qui tu es vraiment.

    Ca va te ramener à ton cher Schrödinger, tu sais, le coup de ton chat, de chaque univers possible, du non determinisme…

    Moi, je vote pour rester dans l’univers de Fanette la parisienne. Celle qui délire parfois en s’imaginant plus vieille…

    Mais bien sûr, le choix est tien. Et si ça ne t’amuse plus, je comprends que tu veuilles arrêter avant de sombrer définitivement dans la schizophrénie. Je comprends (ô combien, spécialement ces temps-ci) que le secret est lourd, très lourd à porter. Et qu’à s’ouvrir un peu on se soulage…

    Mais sache qu’on a (moi bien sûr, mais je parie n’être pas le seul) adoré ton style d’écriture, ta façon de raconter ta vie, ta simplicité, ta pénétration, tes thèmes, tes sandwichs, tout, tout, tout…
    Et qu’on aurait encore vachement envie de continuer à rêver…

    Moi, j’dis ça…

  10. Euh, désolé pour la longueur du commentaire d’avant, je ne m’en étais pas rendu compte…

  11. C’est dimanche matin. Je vois qu’il y a un nouveau billet sur ton blog. J’y vais religieusement… silencieusement… comme je faisais dernièrement. Tu avais prévenu que tu changeais de rythme de travail. Et je me voulais discrète.
    Je suis toujours là Fanette. Lectrice assidue. Que tu sois en réalité une Fanette différente… que ce soit ton passé que je lise. .. ça ne change rien… ton talent d’écriture est là… ta personnalité aussi…
    Je continuerai de te lire ta vie au passé, au présent… et au futur…
    Je t’embrasse.

  12. Si on commence à s’encombrer l’esprit de savoir ce qui est réel ou non…

  13. Pingback: Un blog « Ma vie de Maman

  14. Tout est dans l’écriture. Le reste importe totalement. Quand le fond et la forme se confondent, c’est que l’xercice est réussi!

  15. la lectrice

    bonjour!
    je ne comprends pas pourquoi tous les com’ passent et le mien est toujours en attente de validation… y a un problème?

  16. I am what i am/Je suis ce que je suis ou comme je suis.: c’est le titre de mon blog.

    J’ai guetter des jours durant un nouveau post et ce matin, à ma grande surprise tu es revenu. Je suis d’accord avec les autres: l’important c’est de faire vivre des faits avec une plume délirante.

    La qualité d’un auteur c’est de permettre à ses lecteurs de se projéter dans l’histoire, une histoire parfois inspirée de faits réels, agrémentés d’illustrations illusoires.

    Et ce coming out pourrait même être un coming out virtuel lui aussi. Mais cela ne change rien à l’intérêt que l’on peut accorder à vos écrits.

    Bonne continuation Fanette.

  17. je paraphraserais Alfred de Musset qui disait: « qu’importe le flacon pourvu qu’on est l’ivresse ».

    So don’t worry!

  18. Ça fait péteuse si je dis que je m’en doutais un peu ?
    Le décalage se faisait sentir parce que tu racontais d’une façon très similaire l’époque de la fac et celle du boulot à Paris…

    Ça gâche un peu la saveur de tes écrits de savoir qu’ils ne sont pas totalement authentiques. Mais tu écris bien, et cette *révélation* ne changera rien à propos de tes articles sur des sujets « intemporels » ou certifiés du passé.

    Ce qui est dommage, c’est qu’on attendra avec moins d’impatience des rebondissements à propos de Lui (ou de Constantin, mon chouchou number one dans tes histoires)…

    MAIS tu viens de nous faire un super flash-forward. Je veux savoir comment tu en es arrivée là, quelle est ta nouvelle vie, pourquoi tu as quitté Paris, qui est le père de tes enfants, tout ça !

    Fanette n’est plus la même ; mais ce n’est pas pour ça qu’elle est moins intéressante.

  19. alors là… Eh bien, moi je trouve que quelle que soit la fanette qui écrit, ses histoires me parlent bien souvent…
    en plus, ce coming out cela donne envie de savoir la suite de l’histoire…
    bises donc à la fannette du passé qui permet à la fanette du présent d’écrire
    et surtout bises à la fanette du présent qui conte et romance si bien les histoires de fanette du passsé

  20. Pour une surprise…

    Je ne sais pas trop. Il est vrai que tu nous disais souvent que tu écrivais avec un peu de recul… Je ne pensais pas que c’était autant.

    Je lirais toujours mais… Le regard ne sera plus le même.

  21. Je ne suis pas surpris et l’éclairage vient de prendre un nouvel angle 😉

  22. Si ça t’aide à mieux vivre, où est le problème. Tout le monde ment sur son blog, enjolive la réalité. Pourquoi? Parce que « la vie est un putain de concours de beauté. » C’est pas moi qui le dit, c’est Dwayne dans Little Miss Sunshine.
    Keep on rocking

  23. je digresse et je m’en excuse: mais je voulais juste réagir sur le propos de Bernie qui dit « tout le monde ment sur son blog ». en ce qui me concerne je ne l’ai jamais fait, et je suis persuadée que je ne suis pas la seule. je tais les noms et je ne raconte pas tout mais ce que j’y écris est vrai.Après ça ne me dérange pas que certains le fassent.

  24. Tu vois, t’avais raison, miss…
    Je te contacte dès que je rentre.
    On parlera des projets liés à « Fanette ».
    Bises.

  25. Ce coming out relance l’intrigue, ton blog… tu ne te rends pas compte combien Fanette est une héroïne qui me tient à coeur… savoir qu’elle a eu une vie de famille et qu’elle a sans doute mon âge aujourd’hui me met plein d’étoiles dans les yeux… je te lisais en sachant que tout était romancé. Différent de mon blog qui ne fait aucun effort d’imagination. Jenfi et moi trouvons que cet ‘exploit » d’écriture est phénoménal… bravo… fallait le faire…
    bye….

  26. Je ne vois pas où est le problème. Tu as parfaitement le droit de raconter ce que tu veux sur ton blog tant que ça ne sont pas des propos diffamatoires, racistes ou autres!
    J’adore te lire alors continue à écrire comme ça 😉

  27. Perso, je n’y crois pas à ton coming out. Enfin… je n’ai pas envie d’y croire et donc, comme mon regard sur ton blog détermine l’image mentale que j’ai de Fanette, peine perdue !

    Peine perdue pour me faire dévier de cette certitude, celle que Fanette a instillé depuis quelques mois. Je controle, tu auras beau dire, je t’ai enfermée dans cet univers et comme tu persistes à jouer l’anonymat, ça m’arrange bien.

    Comme dit Wolton, la communication, ce n’est pas que de l’information qui circule : c’est aussi un émetteur (Fanette) et un récepteur (par exemple, Fremen), il faut que ce dernier veuille écouter. Et c’est ma volonté qui prime sur le reste : je t’ai enfermée dans la plus sympathique des prisons, celle de mon imaginaire.

    J’ai bloqué l’aiguille du compteur (de la conteuse) sur toutes ces péripéties d’étudiante. Ton autre vie, pour moi, c’est du virtuel, la famille, les gosses, du flan, oui ! et ton coming out, juste une figure de style pour relancer et revigorer ton imagination.

    Allez, je repars sur ma planète.

  28. 🙂
    Moi ça me va, et je continuerai à te lire avec plaisir.

    C’est drôle parce que j’ai fait les choses à l’inverse de toi: un faux blog de pouffe-riche (suite à la lecture de « Hell », dans la mêm ambiance) que personne n’a lu, il y a un certain temps, puis le mien en vrai, qui rassemble tout de même quelques lecteurs depuis plus d’un an…

    Quand même, ça me fait bizarre de me dire que tu as des enfants 😉 !

  29. Eh bien !!!! Comme vous êtes sympas!

    Le truc, hélas, c’est que en ce moment je suis coincée et je ne peux matériellement pas écrire, faute d’internet. Donc je dois attendre. Mais ça va revenir.

    Merci de vos commentaires vraiment sympas!

  30. Comment on fait pour s’ennuyer ?
    Merdre alors, moi y a pas assez d’heures dans mes journées.
    On peut peut-être faire un petit échange.
    Tiens, je t’envoie une partie de la pile de trucs que je voudrais tant avoir le temps de lire.

    A moins que tu ne come out justement parce que tu ne t’ennuies plus dans ta nouvelle vie !

  31. Je reste fan. Même si c’était inventé à 100 %, ça reste rudement bien écrit !

  32. Carambouille

    En tous cas tes histoires sont supers. Qu’elles reflètent la réalité complètement ou de très loin n’est pas très important.
    Ce qui compte c’est qu’elles nous touchent, et qu’on s’y retrouve un peu. Et puis tes réflexions sont intéressantes.
    Vivement la suite des aventures de Fanette 🙂

  33. C’est émouvant , revenir sur son passé de cette manière là , réécrire son histoire , la reinventer
    Je ne vois pas de mensonges , j’ai même eu l’idée de le faire .Pourquoi pas aussi trouver une autre identité et faire un nouveau blog avec ta vie du moment , ne me dis pas que tu n’a rien à en dire .Tu écris bien, ton journal est une referrence sur la blogosphère , en tout cas n je reste fidèle lectrice
    Il y a une chose qui m’a mis la puce à l’oreille , un jour tu parlais de JM Caradec , comment pouvais l’avoir écouté en étant aussi jeune , enfin jeune comme Fanette , c’est dur de se reperer dans le temps , il y a des chansons bien gravées dans nos têtes , des films ….

  34. c’est tout de moi toi, qui que tu sois. continues 🙂

  35. je suis d’accord avec tous les autres commentaires: ca changera ma facon de te lire, mais pas le plaisir de le faire ! non, tu n’es pas malhonnête, la preuve, tu nous as tout « avoué ».
    Et puis, en grande midinette que je suis, ca rajoute un mystère supplémentaire: qui est le papa de tes enfants, est-ce un personnage que nous « connaissons », comment ta vie a-t-elle pris un virage à 180°,…
    Longue vie à ce blog, qu’il parle de la Fanette du passé, du présent ou du futur !

  36. allons bon en voila une vraie nouvelle – qu’importe qui est Fanette – j’aime son style, ses histoires ….apres si tu es blonde ou brune, parisienne ou pas …..

  37. c’est drole mais moi j’y crois pas trop !
    impossible !
    Lui et Tim et les cours de gym …et tout ça ….tu n’as pas pu les inventer !
    l’imposture elle est aujourd’hui !
    non ??!!
    Bidiclaivoyante !

  38. Fanette, je me suis parfois posé la question car je trouvais ta prose très mature… Qu’importe qui tu es en tous cas j’aime tes textes et tu m’as redonné le goût du jambon-beurre. Continue !

  39. Hey hey, moi qu’importe la Fanette car tu resteras ma première commentatrice sur mon blog et vraiment le tiens est drole, frais, vivant… Bravo pour tout ce que tu as fait et que j’espère que tu feras … Tu dois continuer d’écrire et C’EST UN ORDRE pour le bien du peuple alors fais la bonne citoyenne s’il te plaît !

  40. Fanette, connais-tu un seul bloggueur qui dise toute la vérité, rien que la vérité ?

    On s’en fout que cela soit vrai ou non, ce qui compte, c’est que ce soit sympa à lire, mais surtout, SURTOUT, que cela t’amuse. le jour ou cela ne te plaira plus, il faudra faire autre chose.

    En attendant, continue comme ça, moi ça me plait.

    Bise
    louise.

  41. tu es très très forte, fanette, si c’est vrai (mais maintenant que le doute est installé, que croire ? on est comme dans certains films de David Lynch, où la réalité a de multiples facettes)

    personnellement ça me ferait un peu plaisir que tu sois en réalité une femme plus agée, avec enfants et mari, en province, parce que je me sentirais plus semblable à toi, mais peu m’importe en réalité.

    Il y a du Ajar/Romain Gary en toi 😉

  42. Moi ça me plait que tu sois celle que tu dis et que tu aies été celle que tu racontes.
    Ca ne me gâchera pas le plaisir de te lire.

  43. Quelle drôle de situation.
    Est-ce pour cela que j’aimais bien le côté suranné de vos aventures ?
    Quant à vos années de fac, elles me semblaient carrément hors d’âge…
    Tout s’explique.
    Alors qui est l’heureux élu ? Lui ? Tim ? L’informaticien-musicien ?

  44. Trop vrai pour etre faux !
    mais comment peux t on réinventer le passé ainsi avec tant de naturel ???!!!

  45. Mais pourquoi je venais plus moi… C’est beau c’que tu dis ma catin!

  46. Tout ce qui compte c’est que tu reviennes.

    Alors tu reviens et picétout.

  47. Tout ça est très bien écrit en tout cas. Tu devrais peut être te lancer et écrire un roman ?

  48. Hoho! c’est une réaction dû au fait que tu te sens victime de ton succes, une certaine engoisse ou le doute monte en puissance sur ce fait que toutes ses histoires sont de simple fumisterie avec des touches de vérité (l’honneur est sauve)

    On pourrait appeler ça une confession..

    Amen!

  49. Je me disais aussi, ces similitudes… la mère de famille en province après avoir habité Paris, mais c’est moi ça ! Idée très originale, en même temps on se demande si c’est du lard ou du cochon, ce coming out. J’aime à penser que c’est vrai.

  50. Je connais un peu ton blog pour m’y promener de temps en temps, c’est vrai que cette révélation n’en est finalement pas une. Après tout, un blog c’est des histoires, un roman, et quand on lit un roman, on se moque de savoir si il est autobiographique ou non, on aime juste l’histoire, ce qu’elle raconte!

  51. Bien Fanette… et bien amené cette (vrai ?) révélation…
    Alors, 18, 25, 38, 47, 54, 60, 62, 76….
    Quel âge a donc fanette ? Thème du prochain concours des blogueuses ?

  52. Je pense que l’on fait ce que l’on veut en écrivant son blog non ? Tu as certainement été heureuse de passer du bon temps avec tes commentateurs. Tu n’as pas à t’excuser…. Bonne continuation.

  53. Coucou Fanette.
    Non, c’est pas malhonnête. C’est de l’imagination. Et quand il y a autant de gens qui viennent lire, c’est du talent !!! Moi, j’aodre venir lire la vie de Fanette. Et c’est pas grave si c’est pas la « vraie » vie de Fanette, ça me plait quand même. T’arrête pas hein ? Parce que je te le dis moi : la blogo sans Fanette, c’est une étoile en moins dans mon ciel !
    Ce billet ou tu parlais de la fille qu’avait raté ses exam, mais ce billet !!! Est un bilet d’anthologie. Je l’ai lu à haute voix à … tellement de gens !
    Allez, à bientôt ;o)

  54. A ne plus rien comprendre 😉 Dis-en nous plus!!!!

  55. Boris Vian disait « cette histoire est vraie puisque je l’ai inventée »….
    qu’importe hier, aujourd’hui ou demain….reste uniquement une très jolie plume qui j’espère va revenir très vite
    😉

  56. Euh… puis je tenter un « je le savais »??? ou « je le sentais »… ca reste tout de même tres bien ecrit et haletant… donc continue…

  57. je suis surprise, je suis revenue, j’avais lu cet article sans y faire attention, et là !!
    Quand je pense que tu viens commenter mon blog, ça change toute ma vision, comment peux tu trouver intéressant le blog d’une jeune fille ?

    En tout cas, continue d’écrire, je suis en train de regarder LOST, et pour le coup ta vie se calque sur cette série, des flash back, des flash forward maintenant, on veut savoir la suite…

    Ce que j’admire le plus ta faculté à réagir par des commentaires à tes récits, à des décisions…
    Quant à l’homme de ta vie, je suis persuadée que ce n’est aucun de ceux que nous connaissons.
    Juste une question, pourquoi ce coming out ?

    gros bisous

  58. un petit clin d’oeil sur mon Blog !

  59. Je ne mens pas sur mon blog, je me contente de ne pas dire toute la vérité…

  60. on s’en fiche, ça ne change rien à la qualité du récit. Ce n’est pas une déposition…c’est un blog

  61. Fantastique ! Rien de malhonète, ce qui reste c’est une jolie écriture et des récits qui rappellent à chacun quelque chose, de plus ou moins lointain. Avec des souvenirs et du talent, on fait de l’universel.
    Etrangement, tout cela me rassure : je lisais ton blog comme je lis un roman, je continuerai ainsi, et sans remord!

  62. fanette c’est fanette et puis c’est tout! mais n’hésite surtout pas à nous raconter des anecdotes de ta vraie vie aussi! maintenant que tu nous a dévoilé ça, ça attise aussi
    ma curiosité 🙂

  63. Très beau coming out ma belle, je t’avoue que j’ai eu des doutes au début avec ces histoires de pierre et de pierre jean mais mon imagination n’etait pas assez grande pour deviner toute la vie d’une mère de famille qui s’ennuie.
    Eh bien moi j’adore te lire, alors vraie ou pas, continue d’écrire et en plus tu le fais bien!

  64. Ca ne change rien ! J’adore venir ici lire tes billets.

  65. Un délice toujours de suivre tes aventures ! Alors surtout, continue à nous faire rêver comme ça … Tu as vraiment un don pour l’écriture

  66. non, non, non pas malhonnête !
    tu ne force personne à lire tes propos et libre à qui que ce soit de croire ou non aux histoires.

    le fait est que tu es une bloggeuseet que de ce fait, tu n as rien à justifier alors continue à raconter ce qu il te plait !

  67. moi je ne passe ici qu’occasionnellement, mais là, ça donne vraiment envie de venir plus souvent ! très fort le teasing, pour le coup !!

  68. OMG!!
    Incroyable! Et genial si vrai! Alors?

  69. En fait, c’est tout à fait comme les oeuvres de Shakespeare qui n’ont pas été écrites par Shakespeare mais par un autre qui vivait à la même époque que lui…

  70. C’est marrant j’ai eu ma pause blog cet été et je n’avais pas lu ça 😉
    C’est marrant vu ton style je me suis toujours dit que tu étais une journaliste ou quelqu’un qui aimait écrire mais qui n’osait pas se lancer dans l’écriture d’un vrai roman, et qui se faisait la main sur un blog, car je pense qu’on ne peux pas avoir une vie « fascinante » et en même temps la raconter 😉
    En tout cas je continuerais a lire tes belles histoires d’adulescentes 😉

  71. Merci à tous, je viens de me rendre compte qu’il y a plein de commentaires. Vous êtes vraiment sympa, surtout quand on me parle de Shakespeare (…). Bon, enfin si tout le monde aime bien me lire c’est bien, et rien n’est jamais totalement inventé. En ce moment j’écris un roman, en fait, sur un sujet qui n’a rien à voir… Fanette, c’est quand même un bout de moi.

  72. Je découvre avec plaisir ton blog. c’est sympa. Réel tranformé un peu ou bcq peu importe.
    Cela fait du bien d’écrire.
    Et tu donne envie d’écrire 🙂

  73. Diantre, quel retrournement !

    J’ai passé la nuit à lire tes aventures avec Lui, Pierre-Henri et consorts. Et je me suis couché en me demandant comment ça allait tourner cette mayonnaise. Je n’avais pas lu ce coming-out !

    Maintenant j’apprends que la mayonnaise est montée, qu’elle a même été mangée.

    Mais ce que je sais pas, c’est si elle était bonne, même si visiblement, il reste un petit goût d’amertume dans ton « trou perdu ».

    En tout cas, pour moi, novice de ce blog, l’intérêt n’est pas retombé. Après tout, je lisais une histoire. Or, que l’histoire soit beaucoup plus avancée ne change rien à ma curiosité de lecteur.

    D’ailleurs, en lisant les commentaires qui précèdent, je crois que je peux dire que je ne suis pas le seul à attendre la suite.

    Bob B.

  74. Bob B : euh, j’espère que tu n’es pas trop déçu… D’ailleurs il faut que je réattaque…

  75. continue! le faux, le vrai, le vrai du faux, peu importe, ce qui compte c’est de se laisser bercer par les mots…

  76. A Véronqiue

    Je vous découvre, et vos écrits sont un régal. Peu m’inporte qu’ils soient réels ou imaginaires ou des réalités brodées ou des fantasmagories…Ce qui me plair c’est que j’ai accroché et que cela me divertie et que c’est ce qui m’importe. Demande-t-on à un écrivain de saper son imagination ?? Bien au contraire..laissez aller votre plume virtuelle, je vous lirai