J’aime pas la plage

Le suis tombée l’autre fois sur ce post de la Méchante, et je vais enchaîner là dessus parce que ça m’a rappelé des souvenirs : la plage.

Donc, on est en été, il y a du soleil, du moins en théorie, et en quantité suffisante au même endroit au même moment, toujours en théorie. Les gens, à cette période de l’année, présentent une nette tendance à partir tous ensemble, pour des raisons d’organisations, sur les riantes autoroutes de France et ils vont tous à la plage. Tous. Sauf moi (et la méchante, donc).

la plage. c’est un truc, qui borde la mer. Plein de sable, de gens, d’enfants, de parasols, de serviettes de bains, de seaux en plastiques, de bouées. Le sable peut-être fin, ou épais, il a tendance à coller.

Bon enfin non je récapitule les évènements si on va à la plage.

On prend une voiture et on roule. Ensuite on cherche une place. On la trouve. On se gare. On sort le matériel. on est vêtie de chussures dite de plage qui gratte ou qui sont mal fichues. Ou alors on fiche en l’air des chuassures normales. Avec du matériel, on va sur la plage. On cherche une place en marchant dans le sable, c’est pénnible, on crapahute. On trouve. on s’arrête. On s’installe. On étend la serviette. le sable vient dessus sauf si on fait gaffe. On s’allonge. Le sol est pas comme il faut, faut bouger pour se faire une place. Un peu plus de sable sur la serviette. On s’allonge sur le dos. On a le soleil dans les yeux. Il faut chaud. Soif. On s’endort vaguement, il n’y a rien à faire. On se retourne. On se réendort, mais sur le ventre. On se met la crème qu’on a oublié de mettre. On lit un peu, on va tourner idiote si on lit pas. il y a du sable dans le livre. C’est pas grave, on en a pris un qui craint pas. Les pages sont éblouissantes s’il y a du soleil. Et s’il n’y en a pas, il fait froid. On met un pull. avec du sable. On a faim. C’est pizza, ou frites. J’aime pas. j’attends, je mangerai quand on sera sorti de ce cloaque. je bronze, c’est toujours ça. je me remets de la crème maintenant ou j’attends? J’en mets. j’ai les mains sableuses, avec du blanc dessus. ça colle. Je vais dans l’eau. Plein de gens. Elle est froide. Brr. Il y a des trucs dedans, on sait pas trop ce que c’est. des bêtes ou des saletés? Bon, ce soir je me douche, là je vais au bout de l’expérience. J’avance, je me mouille, doucement, euh. Je suis dans l’eau. Il y a des vagues. ça bouge. Je fais deux brasses, debout dans l’eau. C’est le meilleur moment, en faisant abstraction du soleil, des enfants, des canots en plastique et du fait que j’ai faim et pas envie de me taper une pizza. Voilà. je me suis baignée. Je sors. j’ai froid. Le sable colle à mes pieds. Je m’assied sur ma serviette. Tout le sable qui était dessus me colle. Je m’en fous. On part bientôt. Je me rallonge. Je sèche. Je m’endors. Je me retourne. Je me rendors. On part. On remballe en essayant de ne pas asperger les gens de sables. On recrapahute. On s’essuie les pieds en arrivant sur le trottoir. J’insiste pour aller dans un restaurant après une épreuve comme ça, je veux une compensation. Je vais au restaurant, je bois du rosé.

ça, c’est une année, il y a longtemps, où j’avais suivi un garçon dont je croyais que j’étais amoureuse. J’ai décidé qu’avec plage, amoureuse moi, jamais.

Publicités

18 réponses à “J’aime pas la plage

  1. Cette année, je n’ai pas encore mis les pieds à la plage !! J’avoue que faire la crêpe au soleil, ça ne m’intéresse plus…

  2. Une journée typique d’une habitante de bord de mer (je sais de quoi je parle, j’y habite depuis hier!): Je me lève, m’habille rapidement, longe la mer pour aller chercher des croissants. Il n’y a encore que quelques pêcheurs sur la plage. Je déjeune dans le jardin au soleil mais déjà je la sens, la mer. Je me lave, vais prendre un café en amoureux à la terrasse d’un café, rencontre des copines. Déjeuner dehors, rendez vous à la plage, courte baignade, un petit moment sur le sable. On observe curieux l’intérieur des cabines de plage. Puis arrive l’heure de l’apéro avec les amis. La nuit tombée, une dernière promenade au bord de l’eau.
    C’et bien la mer!

  3. j’ai mis les pieds à la plage deux fois 1 h cette année, et ça me va bien parce que la plage avec 2 gnomes, c’est bien drole aussi !

  4. La plage, je ne teste que celles de Tunisie et il y a moins de monde que sur les plages françaises par contre les familles laissent leurs « poubelles » sur place en partant et ça je trouve que c’est vraiment irrespectueux! Ca m’énerve !!!

  5. La plage, c’est qu’en juin ou en septembre, quand il n’y a plus personne… Sinon NIET !

  6. Ah !!! Tu es revenue !!! Super !!! Bon, moi, j’aime la plage, pas pour y passer le journée, mais la plage, c’est vacances, c’est une odeur, les copains, la détente.. les balades, les apéro….

  7. ah si mon méri te lisait il t’épousaeraille sur le champs !

    fort heureusement il ne lit aucun blog, ouf !
    il deteste la playa autant que toi !

    Moi j’adore :p

  8. La plage, non. Les surfeurs… les beaux mecs en boîte… Pourquoi pas… Y a ça aussi, non?

  9. Ben je dirais presque que je suis comme toi :
    s’étendre sur la plage et attendre que le temps passe, je ne supporte pas.

    Donc la plage pour moi c’est :
    – Se baigner (dans les vagues si possible et là je m’éclate !)
    – Faire un chateau de sable avec mon fils (près de l’eau à marée montante, pour que le chateau ne dure pas toute la journée)
    – Dés que l’eau a dégommé le chateau : on rentre.

  10. Je ne vais jamais à la plage… le sable, le sel, l’impression de se trouver dans une boîte de sardine et de supporter les conversations des gens, les odeurs de crèmes solaires mélangées aux chichix et aux odeurs de clopes des gros beaufs qui laissent leurs mégots dans le sable. Très peu pour moi, merci. Sans compter qu’après il faut TOUJOURS passer l’aspirateur dans la voiture…

  11. moi j’adore la plage, tout se que tu décrit moi j’aime… jusqu’au chaussures de plage

  12. Le meilleur moment pour aller à la plage c’est le matin tôt … ou en fin d’aprem’ … il fait moins chaud … et y’a moins de monde ^^ …

  13. ça, c’est la plage version touriste
    version j’y vais en même temps que tout le monde, à la même heure que tout le monde, au même endroit que tout le monde..
    alors forcément..

  14. pendant ma semaine de vacances à la plage… pardon, disons plutôt: pendant les 4 jours pendant lesquels je n’ai pas été malade comme une chienne, c’était une heure de plage par jour, juste le temps de faire trempette et de sècher au soleil sur la serviette.
    Ce que tu n’a pas dit aussi, c’est quand tu es tranquille sur ta serviette et que les gens passent à côté et vlan une giclée de sable dans la gueule, sans excuses bien sûr, et va essayer de retirer les grains de sable dans tes yeux alors que tes mains sont toutes collantes (la crème solaire) et pleines de sable (collé à la crème). Vraiment, si tu y arrives, dis-moi comment tu fais.

  15. Je ne vais plus à la plage depuis 8 ans ou plus, j’ai une piscine. La plage c’est bien quand il n’y a presque personne. C’est attirant, le paysage et les baignades, j’adore mais je ne peux plus, il y a trop de monde maintenant.

  16. Ah, la plage! Bof. Franchement, c’est bien quand on est enfant, j’ai de bons souvenirs de la plage, mais à part ça… maintenant je préfère des balades, des visites…

  17. La plage, c’est trop bien. Tu y vas en fin d’après midi, une bonne boutanche de pif, deux verres, des tomates cerises et des crevettes, c’est le panard.

  18. Ce qu’il te faut c’est les plages de galets! Un peu dure pour les fesses, mais on s’habitue :)!