Jeux Olympiques

Je voulais faire des trucs de geek, mais je n’y arrive pas et ça me prend la tête de chercher : je suis tombée sur un lien super chouette qui permet de suivre le nombre de médailles olympiques obtenues par chaque pays. Impossible de mettre le code, alors je mets le lien

Parce que ce que je trouve fun, moi, ce n’est pas le sport (j’ai le plus grand respect pour le sport, et, comme on le sait, je garde un oeil sur mes cuisses, pour que tout ça reste ferme, mais je dois dire qu’en ce moment, faudrait m’y remettre : ça va viendre, ça va reviendre, les gens, je vais de nouveau me lever aux aurores et sauter partout dans ma chambrette). Bon, les sportifs ont beaucoup travaillé, je les admire, mais je m’en fous un peu, non, moi, ce qui m’amuse, c’est la compèt entre les états, bien différente de la compétition sportive.

L’athlète effectue un travail sur lui-même, pas facile, mais méritoire. Il se bat avec lui-même, son corps, sa fatigue, ses muscles, il s’entraîne interminablement : tout cela est admirable, et pourrait se faire en parallèle avec une sorte de travail sur soi mental, type Jedi… Oui, c’est l’été, j’ai regardé des films de SF, ça m’a rendu philosohe.

Bref. Mais quid de la compèt des états? Hein? Quid?

Alors pour l’instant, c’est la Chine qui rafle. Je ne sais pas si c’est comme ça chaque année, mais cette année c’est ça. J’ai fait une petite formation sur les styles de m, non attends, steup, attends je me mets dans le spirit, sinon ça va pas le faire, j’ai fait, ui madame, une formation sur les Leading staïle (eh, moi je glandouille pas pendant mes vacances, je leade! enfin j’apprends, je me demande pourquoi d’ailleurs, enfin c’était pas que sur ça, mais il y avait les leading staïle dans le package, quoi). Alors dans les leading style, il y en a trois principaux avec des sous style (qu’il a dit le monsieur). Nous aurions le style autoritaire, le style démocratique, le style laisser faire. Il y a des sous ensemble, mais passons (tiens, je pourrais faire un post dessus, je me suis bien éclatée).

Quoiqu’il en soit, le style de management des dirigeants chinois me paraît plus relever du style autoritaire, eh bien ça marche, ce qui confirme l’analyse du monsieur qui nous a formé, et qui disait que l’autoritaire, c’est bien pour le résultat à court terme (preuve que je ne suis pas faite pour ça, ou alors il va m’en falloir, des formations).

Oui, on peut aussi dire que vu qu’il y a beaucoup de chinois en stock, ça nous fait du sportif potentiel à gogo.

Après, nous avons les Etats-Unis, qui ne sont pas plus d’un milliard, donc eux ça doit être la preuve que le leadership démocratique fonctionne. Idem le Royaume-Uni (eux, c’est normal, ils sont quatre royaumes). Après nous avons l’Allemagne. Eux, ils bossent. Quoiqu’il paraît que non, enfin d’après le blog de Camille G, ça semble fouillis aussi.

Mais que penser de l’Australie? Il n’y a personne, là bas. Pas très nombreux, ça doit être le côté cool. Ils stressent pas, ils font du surf, ça les rend cool. T’es cool, tu planes dans la zénitude, tu gagnes.

Et la France? Eh bien, à la 12ème place, pas de quoi pavoiser. C’est normal, les sportifs français sont français, ils pensent que y a rien qui va, que Sarko il est méchant, que tout est cher, que va sûrement y re-avoir des grève en automne, ou sinon au printemps, et t’as vu le prix des tomates? ça te casse le moral, et le moral, disais-je en faisant des allusions au travail sur eux -mêmes des Jedi ( j’aurai pu parler de Kung Fu Panda, et rappeler que le secret se trouve au fond de toi – de moi –  de nous, quoi), le moral, c’est le secret du sportif (comme l’ingrédient secret de la soupe du papa de Kung Fu Panda).

Bon, et donc, les mecs du Comité National Olympique Français, hé hé, ils doivent s’arracher les cheveux… ils ont l’air con face aux Anglais, bon, il n’y a pas que les Anglais, mais les Chinois sont loin, tandis que les Anglais, ils sont en face… les Allemands à côté, certes, mais les Allemands, bon, tandis que les fils d’Albion… en plus la boîte avec laquelle on bosse ils sont anglais.

ça me rappelle une copine espagnole à qui je disais : « Tiens, c’est un film français qui a eu la palme d’or » et qui m’a répondu : « Bien sûr, Almodovar n’a pas présenté de film cette année ». (Ce que c’est vexant!!!)

Versons un pleur sur l’absence de médailles françaises. C’est pas grave, pas grave, positivons, le truc quand on est dans la merde c’est qu’on ne peut que remonter.

Ah, mais non : on n’est pas obligé de pleurer : on peut adopter une méthode parallèle de comptage, personne n’ira vérifier ! Pierre Haski nous montre comment les Américains comptent, les petits rusés, en additionnant les médailles, et du coup, c’est eux qui raflent !!! Et comme, de ce fait, on se retrouve en 4ème place, on va pas se plaindre, hein? Bon, si on dégringolait un chouïa, on pourrait arguer de la perversité des USA qui veulent toujours se la jouer. Mais comme on remonte, baissons benoîtement les yeux, et regardons ailleurs. Pourquoi ne pas additionner les médailles, hein?

D’ailleurs, c’est une méthode de comptage très démocratique et respectueuse de l’autre dans sa différence. Si on accorde plus de poids aux médailles d’or qu’aux autres (méthode de comptage traditionnelle….aristocratie sportive… victoire du meilleur…. mmmmmm…. Léni Riefenstahl?), je sens poindre comme un léger relent de racisme envers les médaillés d’argent et de bronze, non? pas vous? Et pourquoi, d’abord, faudrait-il honorer plus les médailles d’or? Quelles sont ces façons dangereusement élitistes? En quoi t’est-ce que le médaillé d’argent vaut moins? Hein? Et le bronze? Et le 4, c’est de la merde, peut-être? Et tous les autres, ceux qu’on rien, eux, mais qui s’entraînent tout le temps? C’est juste qu’ils n’aient droit à rien? C’est du respect, ça? D’abord c’est quoi ces médailles? c’est quoi le classement? Y en a des qui sont meilleurs que d’autres? MEILLEURS? Jugement de valeurs? Classement des êtres humains? Non mais oh? Et la démocratie? Le respect de l’autre dans sa différence? L’égalité? La fraternité? Ouais, ils ont travaillé plus pour gagner plus, et alors? Et moi, qui marche à pied tous les matins, pour faire bouger mes petits muscles, avec ma petite gym, pourquoi que j’aurais pas droit à la médaille de bronze des jeunes femmes dynamiques qui habitent au sixième et que c’est pas facile? D’or, je veux dire.

Moi, je vote pour le classement américain. Ils sont forts les Américains, en manipulation de chiffres. On s’incline.

Publicités

10 réponses à “Jeux Olympiques

  1. Tu as raison, le comité Olympique devrait faire comme à l’école des fans : de l’or pour tout le monde !

  2. Didou : voilà. Comme à l’école des fans.

  3. Ah ah ah, je vois ce que tu veux dire. Manipuler les chiffres pour une victoire apparente. C’est vrai qu’il y a un truc élitiste dans le fait de ne compter que les médailles d’or… ça fait premier de la classe. Mais bon, si c’est comme ça.

  4. Putain, ça doit être fatigant d’être toi !!!

    (à prendre bien, of course…)

  5. Vive la Suisse!!!!!!!!!!!
    Gros bec!!

  6. Intéressant cette histoire de leading style. Ceci dit, je pense qu’il n’y pas de règle. Chaque leading style a fait ses preuves et chaque LS est adapté à une population en particulier. Nous les français nous sommes des « moyens », ni très bons, ni très mauvais, jamais vraiment au top, mais jamais vraiment loin du top. Il nous faudrait peut-être un bon coup de pied au fesses ?? :-))

  7. Nous, c’est facile, peu importe le système de comptage : on n’en a pas (encore…)!!!

  8. Et si on affecte les médailles d’un coefficient :
    3 points pour la médaille d’or
    2 pour la médaille d’argent
    1 pour la médaille de bronze
    Tu as calculé où en serait la France dans ce cas là ?

    On gagnerait pas une place ou deux ?

  9. Que de calculs, merci de ta visite

    Bisous
    Françoise

  10. wah le raisonnement de ouf!