Chez Lui 3

ciel-gris

Plus tard…

Plus tard, j’ai faim.

Oui, car il est plus tard, je n’ai rien mangé, et nous nous sommes dépensés physiquement.

Je suis dans un lit (c’est là que nous avons finalement échoué, après la canapé et la table, mais la table, c’est extrêmement inconfortable, on dira tout ce qu’on voudra). De plus, un lit comporte une couette, et sous une couette on a chaud.

J’envisage de me lever, pour aller préparer un truc à manger avant de tomber d’inanition. Je dois effectuer un repérage stratégique de mes vêtements avant. Je scrute les lieux, et c’est l’horreur : pas de petite culotte, ni même une autre fringue. Affreux. Je refuse de me balader toute nue devant Lui, je ne suis pas un top modèle et je ne le connais pas assez. Zut. Je prends la couverture, je m’enveloppe dedans, et je pars à la recherche de mes vêtements. Bien. Les fringues éparpillées dans le salon, c’est vraiment très pas glam. J’ai réussi le lancer de manteau, mais j’ai été moins concentrée sur le reste. Bon, c’est pas grave, je ramasse, les siens aussi du coup, je fais un petit tas, je m’habille (car c’est bien beau, ces grands appart, mais c’est pas tellement chauffé – et je suis frileuse, donc, tout à fait prosaïquement, la vie est vraiment mal organisée, je remets tout, les collants, le pantalon, le petit pull, sinon, j’ai froid, j’ai honte de dire ça, certes, je préfèrerais évoluer, négligement couverte d’un bout de tissus, mais j’ai froid aux pieds).

OK, ça casse le contexte, mais surtout en comm vous me dites comment vous faîtes, je suis preneuse.

Et je dis à Lui que je vais faire un truc, j’ai trop faim.

Ben, et le saumon, qu’il dit.

Moi : je vais faire des oeufs.

Sachez que les oeufs sont l’un de mes aliments préférés.

Et que l’exercice physique donne faim.

Je fais des oeufs. Il en prendra aussi.

Du coup on mange des oeufs, avec du saumon (enfin moi, lui, pas ensemble, mais moi j’adore le saumon et les oeufs ensemble, excusez-moi si c’est le matin).

Là, c’était le matin aussi, mais tôt.

Et avec on boit un peu de champagne.

C’est fouillis, mais ça me requinque, et on se met sous la couette, tous les deux, sur le canapé, et on regarde un film.

Je me rendors à moitié. Lui aussi.

Courbaturés, au matin, on se traine jusqu’au lit.

On redort.

Tout ceci est fort intéressant, n’est-ce pas.

Au final, on se réveille à nouveau, et c’est le matin du samedi.

Et là, que se passe-t-il?

On se regarde, mais il y a quelque chose d’étrange : comme si rien n’avait survécu à la nuit… La nuit est finie, c’est le matin, il se trouve qu’on est tous les deux dans le même lit. Quelque chose que je perçois, sans pouvoir l’interpréter, dans son regard, me rend maladroite. Je me sens brutalement très stressée et je reste obstinément sous la couette. En même temps, je voudrais rentrer chez moi. Mais si je rentre chez moi, que va-t-il se passer?

Lui – dort, à moitié, s’éveille, bouge. Me regarde, regarde la fenêtre.

Le téléphone sonne. Je me dis « ça va être Sandrine ».

C’est elle. Je le vois immédiatement au visage de Lui. Il fait une tête agacée et il commence à discuter au téléphone, pas très content. Elle veut qu’il fasse un truc, ou vienne, et lui non. La conversation se termine abruptement, et il se lève brutalement d’un air furieux en disant qu’il va faire du café.

Ce que j’interprète immédiatement comme  » tu pars bientôt ».

Et cela ne me réjouit pas. En même temps, je ne vais pas rester chez lui si l’ambiance est aussi nulle.

Que s’est-il passé?

Je repars en quête de mes vêtements, qui gisent cette fois au pied du lit.

Je file dans la salle de bain, qui est affreusement inconfortable. Froide, surtout. Les sanitaires des vieux apparts parisiens sont nuls. la malaimable aurait pu faire refaire… Enfin bref. Est-ce le moment de prendre un bain? Est-ce raisonnablement le moment? Non, je sais, peut-être pas, mais quand on prend un bain l’eau qui coule chauffe la salle de bain. parc eque là, je suis dans la salle de bain de quelqu’un d’autre, il fait froid, mes vêtements sont froids, et le type qui fait le café a une tête qui ne me dit rien qui vaille.

Je me décide pour une douche, ça suffit, ça va me faire du bien, ça me fait du bien, en effet, l’eau met du temps à chauffer, la douche commence froide, parfait pour l’humeur, je ressors en super forme, tonifiée, je sens que quoiqu’il me dise je vais résister.

Après, l’eau devient chaude, je vous rassure, et même brûlante.

A Paris, on a de beaux volumesn mais le reste, c’est le XIXème siècle. En plus, les tuyaux font blam blam, je commence à me demander si je ne vais pas causer un dégât des eaux…

Et donc, de très mauvais humeur, et furieuse d’être de mauvaise humeur, et furieuse de la situation, je surgis dans la cuisine en essayant de sourire.

Lui est installé à la table de la cuisine, il m’a servi un café et quand j’entre il me dit :

– Je suis désolé.

Un

(Soyez pas tristes… hein. C’est vieux).


deux

Publicités

45 réponses à “Chez Lui 3

  1. Aaaaaaaaaaah.
    J’ai peur de comprendre. Et alors?

  2. Mais il y a une suite ?

  3. Oh oui, il y a une suite !!

  4. Alors dépêche-toi!

  5. J’ai loupé un épisode ?? M…de faut que je revienne en arrière…
    Bon, tu ne nous dis pas si le mythe de Lui est intacte ou pas ??

  6. OUi, c’est vrai ça… Toi, tu es toujours sous le charme?

  7. Je me dépêche si je veux…

  8. T’es vraiment douée pour nous faire languir… quel talent…
    J’ai toujours cru que ce Lui était L »homme de ta vie…
    A suivre donc…

  9. Comment ça « je suis désolé » ? J’ai peur de la suite…

  10. Aaaaah, j’adore tes histoires. c’est super. je rêve complètement. Tu décris bien les sentiments. j’ai éprouvé des choses comme ça.

  11. je veux savoir…. et tu sais tu as assez de fans pour lui casser la guoule anonymement hein… jdis ca jdis rien mdr

  12. mais ilva te retenir queslques instants avant que tu ne partes, hein ?
    Oui, je sais je suis bp trop romantique tique tique.

  13. au fait, j’adore tes petites histoires Fanette !!!!

  14. arf, la suite même si je crains là du coup (mais tu dis que c’est vieux heureusement tiens!)

    Ah moi le saumon et les oeufs et ptit dej, j’adore!!!

  15. C’est très joli ces matins « après ». J’imagine dans quels tourments tu étais ce matin là, rien pour rassurer, tout pour douter. Pourtant, il y a quelques heures c’était l’intimité absolue entre vous et au petit matin, il y a comme un intrus qui s’introduit et qui fait place au doute… ça me rappelle des souvenirs !

  16. j’adore le choix drasconien entre la douche et le bain… je suis pareille

  17. Il est désolé…nous voilà bien….de ne pas t’avoir amené le petit déj au lit, de ne pas avoir réussi à attendre le dessert pour te sauter dessus, d’avoir une tête pas possible à cause de Sandrine.

    Fanette tu nous tortures!

    Et tu adores ça en plus. Vilaine 🙂

    C’est trop bien écrit, la suuuiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite !!!!

  18. Ah les mecs… je ne sais pas comment tout ça va se terminer, mais c’est marrant comme ils peuvent changer d’attitude une fois qu’ils ont eu ce qu’ils voulaient… (oui c’est du vécu et à répétition)

  19. J’anticipe une tragédie (ça ne se dit pas mais c’est ce que je ressens).

  20. la suite la suite!!!

  21. Genial ces sénari a suspens… j’ai pas compté mais a coup sur il y a 24 histoires, c’est la season 1 n’est ce pas (c’est pour ca que c’est vieux…)

  22. Quand je pense à toutes ces suites marrantes qu’on pourrait faire avec un pareil « Je suis désolé »… Un peu comme les variantes poilantes du dramatique « Luke, je suis ton père » (http://www.lelombrik.net/forum/viewtopic.php?id=2251)

    « Je suis désolé, j’ai oublié de faire des mouillettes avec tes oeufs »
    « Je suis désolé, je regardais par dessus le balcon avec ton soutien-gorge dans la main et il est tombé sur le trottoir »
    « Je suis désolé, François arrive et s’il te voit ici il va se lancer dans un concours de blagues de Toto »
    « Je suis désolé, le saumon ne passe pas, je vais avoir la colique »
    Etc., etc…

  23. Ce suspense est insoutenableeeeeeee !!!!!!!

  24. toujous aussi agréabla à lire … oui il est désolé de quoi ? c’est vraiment fini comme dans la vraie vie ? pas de happy end ?

  25. tu écris tellement bien… mais SHIT alors… tu fais quoi de lui, maintenant?

  26. la suite la suite la suite la suite, je ne vais pas en dormir sinon.

  27. Laure : Ecoute, quand même, l’instant est dramatique et tu rigoles? non mais? Et si je m’étais suicidée après, hein?

    Bon, il y aura une suite, mais pas tout de suite.

  28. La suite, la suite, la suite !!!! bien oui c’est ça le talent 🙂

    Au fait, tu as un joli tag qui t’attend sur mon blog 😉

  29. Tu racontes bien, on veut savoir … Mais quand même, c’est beau l’amour …

  30. Bordel de couille (oui j’suis poétique aujourd’hui) c’est dingue ce que t’écris souvent toi! Pis t’allies quantité und qualité, suis soufflé! Bref sinon à part faire mon fan hystérique, j’voudrais savoir: il te l’avait sucré, le café?

  31. ah oui les feuilletons de Fanette , le lecteur se laisse prendre , bien mieux qu’un sitcom et un soap , j’adore ton sens du détail et de la réalité , je sias bien que c’était hier , j’imagine les vieux sanitaires , le carrelage craquelé , les faïences fendues , je crois que je preferre encore les HLM

  32. Ah ouais, comme ça, dès le premier soir ?!

  33. Comment se sentir à l’aise avec un collant sous un pantalon, je te le demande?

  34. nana : et quand il fait très froid, je mets des chaussettes au dessus.

  35. Je VEUX la suite!!!!

    La solution, c’est de ne pas aller dans de sgrands appartements 😉 le studio, quoi de plus glamour? haha…. au moins pas de problème de chauffage!

    @Sebi: premier soir ou pas premier soir, on s’en fout 😉 ya des fois comme ça ou le courant passe plus facilement…..

  36. chez LUI 4… vite !

  37. les lendemains… on se sent toujours un peu gêné… car nos marques ne sont pas encore faites….
    en tous cas, j’espère que cela va bien se terminer pour toi et qu’il ne se comportera pas en goujat…

  38. J’ai vécu la même chose mais il y a très longtemps. On se connaît à peine, le passé nous rattrape, les ex aussi… Bon après midi.

  39. ben oui, la suite quoi merde!

  40. Dis donc, c’est cash cette note, j’adore !! Du sexe avec LUI, c’est fou, j’en reviens pas, je suis toute chose.
    Bon pour répondre à ton interrogation sur le levé de lit, nue, et bien rien de plus sexy que de ramasser la chemise de ton homme et de te ballader avec seulement ça sur le dos !!

  41. merci pour la visite !

    bé, même si c’est un vieux truc, c’est un réveil bien mouvementé (et affamé) ! J’ai lu l’épisode d’avant aussi. Je découvre dans les commentaires qu’il y aura une suite… vivement le suite alors 🙂

  42. J’adore…. et j’attends sagement la suite… parce que je suis sure qu’elle sera géniale. Forcément ! Et puis pour le collant et les chaussettes avec le pantalon, je fais pareil et tant pis pour le reste au moins j’ai pas froid.