Dépravation alimentaire

rata

Loin de moi l’idée de couper le sifflet à ma malheureuse copine (la suite suit) (même si miss 400 dit que c’est que ça, c’est un ça pas cool pour Hedwige visiblement), mais besoin urgent de m’exprimer sur une atroce tendance qui m’atteint depuis deux jours.

J’ai envie de junk food et de trucs horribles (pas forcément junk mais horrible).

OK, je dis ça et tout le monde va me dire : mééééééé céééé normal, tout le monde est comme ça.

Mais non. Pas moi.

Je mange rationnellement, je veux dire que je respecte mes envies, dans la plus totale cohérence. Par exemple, du camembert fondu sur une patate.  Par exemple, du pied de porc. Par exemple, de la peau de poulet roti. On discerne une cohérence, une élégance, une subtilité dans le désir, non?

Si, je le dis et puis c’est tout il faut me croire.

Et puis là tout fout le camp. Ça m’arrive parfois. Je me vautre dans un horrible stupre alimentaire.

J’ai fait un machin courgettes tomates carottes citrouille, j’ai mis un reste de jambon et d’andouillette.

Le tout avec un oeuf au plat.

Et du pain et du beurre.

Atroce.

On n’y discerne rien, aucune recherche, aucun désir subtil.

J’ai honte. C’était bon.

Et j’ai mis tout ce qui restait dans un tup avec (j’assume) du thon à l’huile d’olive en boîte et LA J’ATTENDS LA PAUSE POUR MANGER ÇA AVEC DU PAIN.

Vous croyez que ça va me durer longtemps? On en guérit?

J’ai peur.

(Et si je sortais acheter un peu de crème fraîche pour mettre dessus, quand ça sortira chaud du micro onde?)

Publicités

6 réponses à “Dépravation alimentaire

  1. L’essentiel reste de ne jamais se trahir, et ne vas pas croire que c’est chose facile. Garder assez de discernement pour ne jamais totalement se perdre de vue soi-même, c’est un peu comme manœuvrer un porte-container: on en sue de l’acide froid, mais quelle joie, quelle flamme sourde lorsqu’on sent le monstre trembler et nous obéir !

  2. Je sais pas pour le thon, mais moi aussi j’ai subitement envie de manger de la junk food.

  3. Si tu classes les différents aliments de ta tambouille en catégories, que tu nommes ces catégories et que tu te focalises dessus, ça te semblera peut-être moins étrange (puisque tu détailleras moins). Là, tu aurais fait une ratatouille nouvelle assaisonnée avec des restes de viande, à déguster avec des mouillettes !

    (Moi ce soir j’ai mis des chips aromatisés paprika dans mes haricots verts poêlés…….)

  4. Ecoute, ne t’en fais pas, on a tous envie de ça un jour ou l’autre !!! Tu sais, en France on est trop classique dans les aliments. Si ça tombe, ce plat existe dans un pays , et il est classique. Mais en France, on n’en a pas l’habitude.

  5. Tu nous as juste fait une version étudiante de la ratatouille on dirait 😉
    Faudrait que je fasse un billet un jour sur les expérimentations culinaires des voisins, imagine le combo étudiants-étrangers des 4 coins du monde, ça doit détonner 😉

  6. il faut écouter ses envies sans se poser de questions de temps en temps 😉