Il faut quitter Pierre-Henri

luxembourg StatueVoici venu le temps de réfléchir tout haut… De mettre des trucs à plats. Pour y voir clair. Comme on le sait, je vis depuis un an à peu près une relation assez bizarre avec Pierre-Henri. Bizarre car mes sentiments envers lui sont mitigés. J’ai commencé par un mouvement de rejet ; que j’aurais du suivre, me semble-t-il. bref. Après moults péripéties, j’ai fini par craquer, car je suis peu de choses. J’ai culpabilisé, il m’a dit que j’étais folle, j’ai arrêté de culpabiliser… depuis le vie suit son cours,  les évènements se succèdent, on se voit parfois plus et parfois moins,  mais là j’ai du louper un truc. Tout d’un coup, après des vicissitudes, toutes sortes de personnes semblent considérer que PH et moi, c’est sérieux. Il est effrayant de constater qu’il s’agit exclusivement d’amis ou de relations de Pierre-H, vu que je n’ai parlé de lui à presque personne. Sauf une copine qui sait que ce n’est pas sérieux. Même à Hedwige, je n’ai rien dit, je me sens nouille, surtout par rapport à Gaël. L’idée de les mettre face à face est cocasse et angoissante à la fois. Mais côté Pierre-Henri, il faut croire que ça devient sérieux. Et certains sont contre l’idée que je sois amenée à prendre plus de place dans la vie de Pierre-Henri – ce qui est un comble, car non seulement je n’en ai pas l’intention, mais qu’est-ce que ça peut leur foutre? D’autres mes trouvent super. Mais idem, je ne leur demande rien !!! Cette situation est en train, côté Pierre-Henri, de prendre de déconcertantes proportions, d’autant plus gênantes que j’ai la sensation d’être dépossédée de ma vie. C’est bizarre. Que dois-je faire? Envoyer des SMS à tout le monde pour tenir les gens au courant de ma vie sentimentale? Mais ceux qui, me trouvant pas assez bien pour lui, pas disposée à m’engager, pas du tout le genre à être sa.. sa.. (je n’arrive pas à l’écrire, l’idée de vie commune me semble du dernier cocasse), seraient choqués de savoir que c’est encore pire que ce qu’ils croyaient. Ceux qui me trouvent super ne me trouverait plus super. Cela aurait au moins l’avantage de mettre tout le monde d’accord. Mais naturellement, quand en colère j’ai dit ça à Pierre-Henri il m’a enveloppé de douces paroles, n’écoutons pas les imbéciles, nous savons à quoi nous en tenir, nous sommes maîtres de notre vie… mais il est ahurissant de constater la facilité avec laquelle des gens s’en mêlent, et de constater que non, ça n’est pas indifférent. Et je dois dire, en même temps, que la situation, dès qu’elle cesse de me fiche en rage, me fait hurler de rire. C’est la première fois que ça m’arrive. Il faut que je raconte.

Mais avant, voilà le problème : j’en suis parvenue à la conclusion dont je n’aurais jamais du m’écarter – jamais : mon histoire avec Pierre-Henri est une erreur, depuis le début. J’ai eu mille occasion d’être ferme et de dire non, j’aurais du une dizaine de fois raccrocher au téléphone. Toutes sortes de sentiments m’ont fait douter. Il est quand même sympa. Ah, le coup du garçon « quand même sympa », c’est ultra traître. Sois pas chieuse. Il est pas si… Pas si.. non, pas si, mais pas non plus tellement… Bref, on ne sait plus. Alors, il faut être chieuse? Comment être chieuse dans le respect de l’autre? (Je veux bien un tutoriel). Mais c’est facile, tu dis seulement ce que tu ressens : ah ah ah, la bonne blague, il faudrait déjà que je sache exactement ce que je ressens. Si je ressens un truc et ensuite son contraire, je fais quoi : une moyenne? Je divise par deux et je retranche 3? Qui a une idée sur le fonctionnement des équations du coeur? Tout le monde tombe raide dingue amoureuse tout le temps, clairement et distinctement? Vos sentiments sont -ils tous limpides et transparents à vous-mêmes? Ah mon Dieu, comme vous avez de la chance !!! Parce que moi, pas. Est-ce que je suis amoureuse? Non. L’étais-je? Quand? Je l’ai peut-être été, certains soirs, dans certains lieux. Sous des arbres, je crois, je suis vite amoureuse dans un univers végétal, quand on me met une veste sur le dos pour me réchauffer. Mais après, il y a le lendemain matin. Le lendemain soir. Le retour. Les coups de téléphone qui suivent – ou ceux qui ne suivent pas. Le téléphone qu’on attendait le lundi, et qui vient le jeudi. Du coup, que ressent-on? Si ce n’est pas être amoureuse, ça s’appelle comment? Aimer? Aimer bien?

Vous noterez que je ne parle que de Pierre-Henri. C’est mon actualité récente. mais Lui reste là, hélas, comme si .. comme si quoi, d’ailleurs. Il reste juste là. Et d’autres. Aaaaaah. Le coeur. Et le corps aussi, même si j’en parle peu. Bref. Je vais tenter l’explo. Naturellement, Hedwige à qui je dis tout n’est pas au courant.  Magnifique cohérence. Ceci est un autre problème. Nous nous disons tout, mais dans un univers propre à Hedwige/ moi / Gaël. Pierre-Henri n’y a pas sa place.

Qui comprend? pas moi, mais je veux bien qu’on m’explique.

Publicités

20 réponses à “Il faut quitter Pierre-Henri

  1. J’adore, et pauvre PH.

    Ca m’est arrivé aussi les garçons « gentils quand même », mais je suis partie vite… fui ? peut-être bien !

  2. je comprend moi aussi un arbre et je craque

  3. Enlève le sparadrap, vite.

    Si tu ne sais pas ce que tu ressens c’est que tu l’aimes bien, tu l’aimes beaucoup, tu as beaucoup de respect pour lui, il est adorable, tout ça, tout ça. Mais ce n’est pas le bon.
    On a toute essayé le garçon nickel sur le papier, gentil, intelligent, marrant, sympa, bien élevé parce que tout le monde nous dit que vraiment faut être chiante / difficile / trop compliquée pour ne pas le trouver charmant.
    Parfait sur le papier, super! Pas dans nos vies, c’est dommage pour lui.

    Ce n’est pas difficile de donner de la place dans notre vie au mec qu’on aime. Ca se fait sans même y penser.

    Bon courage!!!!

  4. Je n’ai pas tout compris. Mais euf, bon tu l’aimes ou pas au final? Après mettre au courant les gens c’est un détail!

  5. et il faut sauver le soldat Ryan ?!

  6. C’est marrant ton titre c’est :
    « Il faut quitter Pierre-Henri »,
    alors que tout ton billet c’est :
    « Il faudrait quitter Pierre-Henri » !!

    Nuance ?

  7. Marionfizz : bon, c’est déjà ça, je ne suis pas seule…

    Lili : il y a l’arbre, le petit vent, les fleurs….Atroce.

    Miss Nahn : Oui. Enlever le sparadrap.. Un, deux trois….

    Pimousse : moi non plus, je ne comprends pas tout. je cherche.

    Bidilove : non, il faut sauver Fanette ! ou il faut que Fanette se sauve?

    Didou : je tente de me motiver. Je compte jusqu’à trois…

  8. J’ai le meme probleme… il parait que quand on est amoureux, on n’a pas de doutes. Il parait… des conneries peut etre… ou peut etre pas. Bleu ou vert, blanc ou noir…. ah que tout est compliqué. Tiens, si on pouvait me foutre la paix un moment… un monastere peut etre…

  9. Oui, si tu le dis alors il le faut. Quitte à revenir vers lui plus tard si tu t’aperçois que vivre sans lui n’est pas supportable. Mais au moins tu sauras pourquoi tu reviens. Là visiblement, tu ne sais plus pourquoi tu restes, et ça gâche un brin on dirait 🙂
    C’est agaçant parce qu’on aimerait tellement aimer ceux qui sont bien pour nous… mais il ne suffit pas d’être charmée, il faut aimer, pire il faut être amoureux… (dur-dur!)
    (je précise que mon commentaire est fait de conseils théoriques, car je ne suis en aucun cas un modèle à suivre 😀 !)

  10. Oh moi, avec les arbres et la nature, je pourrais tout quitter!
    Pourvu que je ne croise jamais le regard d’un beau gosse jardinier…!!!
    Heuuuu je pense que t’es plus accro que tu ne le penses!
    Mais, j’ai envie de te demander de te poser la question suivante: Imagines-tu vieillir avec Pierre-Henri? ET là, t’auras la réponse!

  11. Ah la la. Le garçon gentil je sais ce que c’est : j’en étais un.

    Et puis, deux ou trois dames dans ton genre m’ont bien raclé la couenne dans tous les sens avec des « oui » puis des « non », puis des « tu es gentil, toi » qui m’ont fait comprendre que :
    – gentil = gentil con
    – l’Autre n’est pas gentil et qu’il y a sûrement une corrélation entre être un salaud et attirer les femmes

    Depuis, je ne suis plus gentil.

    Quitte PH, fanette, et surtout, si tu veux ne pas le déchirer, ne lui dis pas qu’il est gentil et que tu ne le mérites pas. C’est totalement irresponsable de dire des trucs pareils !
    Dis-lui plutôt la vérité : être gentil et faire vibrer, ce n’est pas la même chose.

  12. PH lit-il ce blog ?

  13. ahhh la culpabilité liée à l’ambivalence… dur hein !

  14. (oué, je lis des livres de psychanalyse en ce moment, alors jme la pète sur internet!)

  15. Disons qu’avec le temps, tu t’es attachée à lui, d’une certaine manière et c’est pour ça que votre histoire a duré si longtemps.

    Après de savoir qui tu dois informer ou non, c’est personnel. Mais dans un couple, il y a deux personnes et ce ne sont que ces deux personnes qui doivent savoir.

    Les gens ont tendance à se mêler de la vie des autres, moi ça m’énerve.

  16. Le mieux c’est d’écouter ton coeur/ton instinct.

  17. Le jour où tu rencontreras quelqu’un qui te fera vibrer, alors tout cela te semblera clair. Je rejoins l’avis de Bob B.

  18. on sait souvent dès le début que ça ne collera, qu’on n’en a pas envie, sauf qu’on y va quand même parce que carencées en confiance en soi on se dit que de toutes façons on n’arrivera jamais à vivre la belle histoire avec celui qui nous plaît tant!!! et après quand tout s’arrête, on est tellement soulagées de pouvoir à nouveau rêver à une belle histoire, sauf qu’au passage on y a laissé trop de plumes…

  19. Alors ? Où en es-tu avec PH ? Des avancées dans tes interrogations ? Je pense que l’on n’est jamais certain de rien. L’amour est quelque chose qui se construit tout au long de la vie à 2 et parfois cela se casse sans que l’on sache pourquoi ou au contraire cela se renforce avec le temps.
    Pour les interrogations les conseils des uns et des autres peuvent être trompeurs, il ne faut pas se laisser influencer, le sujet est trop important. C’est toi seule qui sait au fond de ton coeur ce qui est le mieux pour toi. Peut-être une feuille et un crayon : deux listes les points positifs et les points négatifs. C’est assez « violent » comme méthode mais cela peut permettre de regarder tout cela avec un peu de détachement…
    Et puis les grandes histoires passionnelles n’ont jamais d’avenir, je parle par expérience. C’est beau, c’est intense mais cela se termine souvent aussi violemment que ça avait commencé.

  20. J’ai pas tout compris, mais : « Que dois-je faire? Envoyer des SMS à tout le monde pour tenir les gens au courant de ma vie sentimentale?  »
    –>Inscrit toi sur Twitter.