Chirac mon amour

Bon, alors moi j’y vais de mon analyse : à mon avis, c’est un effet conjugué de son amour des vaches (la terre, la campagne), des pommes (ridicule mais sympa), de sa taille (protecteur), de son âge (on aime son papi) et du fait qu’il ne fait plus rien, ce qui lui donne l’air vieux sage méditatif.

What do you think ?
(Merci Matt!!)

Publicités

18 réponses à “Chirac mon amour

  1. Ouais jacques chirac, c’est le bon vieux grand père, amoureux de la campagne : il rassure (presque) !! 😉

  2. Tout a fait d’accord… Moi j’aimais bien notre président quand il buvait de la bière à pleine gorgée et qu’il mangeait une bonne charcutaille avec les doigts !

  3. Ahhhh.. Nostalgie…
    Mais franchement, est ce que c’était mieux avec Chirac???

  4. Chichi show

    Faire un best off des échecs de l’ancien président de la République relèverait plus du règlement de compte enfantin – peut-être justifié – que de l’explication mécanique responsabilisante. Il n’y a rien de pire qu’un fanatique déçu.
    La postérité change et je ne suis pas sûr que la nouvelle mort des ex-grands de ce monde nous procure ces compléments d’information en forme d’exutoire ou un quelconque rétroviseur sur une époque révolue.
    Ce qui est intéressant avec Jacques Chirac se sont ses satellites ou plutôt comment il a mené de paire une gestion managériale des appareils et des hommes et sa gestion familiale du dogme et du souvenir, sans jamais être acteur.
    La grâce mémorielle en temps réel accordée par les sondés, ou les muets, permet à la popularité de devenir la complémentaire retraire de l’égo présidentiel.
    Concernant ce qu’il restera de l’action politique d’un homme, au regard de l’histoire, Jacques Chirac a servi de lien entre la figure et la figurine.
    La suite :
    http://souklaye.wordpress.com/2009/03/10/notice-avant-utilisation-–-post-jacques-chirac/

  5. Chirac il avait pas l’air sous cocaine en permanence, plus rassurant que l’autre speede

  6. Fanette, ta question est agrammaticale, si tu demandes l’opinion de ton lectorat, il faut dire :
    « what do you think ? ».

    « what are you thinking about ? » sera la question posée à quelqu’un que tu observes et dont tu veux connaître les pensées au moment où tu parles.

    Chichi n’a pas fait grand-chose si je me souviens bien. Son principal avantage, c’était de ne pas le voir occuper nos ondes en permanence comme l’autre.

  7. Nostalgie chiraquienne ?! on m’aurait dit ça il y a cinq ans 😉

  8. Difficile à comprendre. Mais son côté « paternaliste » doit manquer à certains, beaucoup, tous ? Plus rassurant qu’une pile électrique qui t’explique tout. C’est drôle, je n’ai jamais entendu parler d’une quelconque nostalgie de VGE…

  9. Matt : avec une faute d’orthographe en plus, que tu ne relèves pas. (Merci) (ce n’était pas une charmante licence comique, mais ç’aurait pu). Je note. Enfin, j’oublierai sûrement d’ici la prochaine fois.

    Chirac avait tout compris. En faire le moins possible, viser à l’immobilité.

  10. Faut dure aussi que comparé à Sarko, tous les autres (ou presque) ont l’air sympa ^^

  11. Oui, Sarko fait repoussoir.

  12. entièrement d’accord…et moi, je lui ai même toujours trouvé les airs d’un « james bond » !

  13. rien à voir mais Hugues ne fait plus de dessins ?

  14. Disons qu’entre un rhume et le cancer du poumon, on a vite choisi.

  15. Je ne suis pas sûre que vieux sage méditatif soit le titre qui lui sied le mieux, m’enfin pourquoi pas.

  16. Bonjour ! Je dois dire que j’ai préféré ta déclaration à Vinvin ! ‘-)

  17. Il faut bien remarquer qu’on ne parle pas tellement moins de Chirac depuis qu’il n’est plus Président.

  18. Comment peut-on détester un gars qui aime le Sumo? 🙂
    En même temps, méfiance… On ne devient pas président de la république sans jouer des coudes…