Des nouvelles de Brad et Angelina

On n’en entendait plus parler ! Pourtant, je guette, je guette.

Quoique, j’ai parfois des blancs.

Bref, dernièrement, QUE N’APPRENDS-JE PAS ?

Brad Pitt, sa femme, l’exquise Angelina Jolie, et leurs six enfants envisageraient de licencier les six nourrices (une par enfant : il faut ça ) pour les remplacer par… les grands parents.

Fou, non ?

Vu que tout ça aurait lieu en France, il faut, pour accueillir les grands parents, faire quelques petits travaux au Chateau. Ben oui, faut comprendre, il faut que tout le monde se sente à l’aise. L’idée, apparemment, ça serait de rénover un pigeonnier, pour loger Papi et Mamie.

Je m’empresse, pour qu’on ne dise pas que je colporte d’affreux ragots, de citer une source sûre, la preuve, elle s’est adressé au Sun : « Toute la famille va venir s’installer dès que les rénovations seront terminées. En ce moment, il y a une nounou par enfant. Leur désir est de s’en séparer pour confier la tâche à Bill et Jane ».

Et là, le souffle coupé par la stupéfaction, on se dit : Mais ? Pourquoi ont-il pris une telle décision ?

Et c’est là que j’ai une suggestion de réponse.

Car, dans les jours (ou semaines, je ne sais plus, avec ces révolutions, on ne sait plus où l’on en est) précédents, j’avais trouvé une info sur Brad Pitt, mais, très noblement, je ne l’avais pas évoquée : ça faisait mesquin.

En effet, cette info n’avait pas été évoquée par Voici (source hautement fiable dans la presse people), mais par un autre site, et moi, on m’a appris que la critique des sources, c’était une base méthodologique incontournable.

Cette source moyennement fiable faisait état de difficultés financières chez les Pitt. J’ai un petit peu honte de dire ça comme ça. Enfin bon, écartons ces scrupules d’un geste ferme et poursuivons mon raisonnement :

Si Papi et Mamie sont appelés à la rescousse pour gérer les six marmots, n’est-ce pas dans le cadre d’un plan drastique d’austérité chez les  Brangelina ?

Que vous en semble ?

Une réponse à “Des nouvelles de Brad et Angelina

  1. Eh bien je pense qu’on vit une vraie crise économique. Si les stars de Hollywood n’ont plus les moyens d’avoir du personnel, où va-t-on ma bonne dame, je vous le demande?