Fanette cherche cherche une bonne âme pour l’accueillir

Oui, chez qui me faire déposer. Car il est tôt. Pas super tôt, mais le tôt de la nuit où l’on sort et où il est trop tôt pour rentrer, et l’on n’a pas envie de dormir. (Sinon, chez moi, un Jane Austen et au lit à neuf heures). (Vous me suivez ?)

Objectera-t-on que je suis déjà en compagnie ? Certes, c’est bien le cas, mais je sens que je vais bientôt être de trop. Or, nous sommes en proche banlieue Ouest Courbevoie.. J’habite dans le 15ème. Observez un plan de Paris si vous ne connaissez pas, mais il est douteux qu’on y parvienne ; pas sûr même qu’on passe la Seine.

J’appelle Hana qui est du côté dans le XVIIème. Elle répond. Ouf. J’ai l’impression qu’elle était en train de se vernir les orteils, je ne sais pourquoi. Oui, je peux passer. Elle se demandait justement si… Si quoi ? cherché-je à savoir. Rien rien. Ah bon.

J’informe le barbu qu’il faut aller dans le XVIIème. Il n’a pas les idées claires sur le XVIIème. Je lui dis que je vais le guider. A cette heure là, il y a du monde mais ça roule (c’est bien le seul moment où ça roule). Le XVIIème c’est en face.

– Tu ne veux pas qu’on te dépose chez toi ? demande Sandra.

– Non, non.

– C’est qui dans le XVIIème ?

– Une copine.

– On dit ça…

– Mais c’est vrai.

– Alors, tu n’as pas de centrale vapeur ?

– Non.

– Tu sais c’est hyper pratique. Moi j’ai une robe en lin, tu sais une super robe. Mais tu sais le lin.

– Remarque tu vas me dire : mais ça se froisse tout le temps. J’ai une copine elle repasse pas. Mais moi j’aime que ça soit net. Même si apprès ça se froisse.

– Oui, l’avenue de Villiers, dis-je à Jean-Pierre.

– Elle habite au Parc Monceau ta copine ? demande Jean-Pierre facétieux.

Plût au ciel… mais c’est plutôt boulevard de Clichy. Sandra abandonne sa digression sur la centrale vapeur et se rapproche de Jean-Pierre. Je crois voir le frôlement du chemisier qui bascule d’un côté. Jean-Pierre jette un coup d’oeil. Bon. Les rues sont vides, je lui donne mes indications, on tourne à droite, à gauche et hop on est au bout de la rue. merci, c’est très gentil de m’avoir ramenée. Sandra m’adresse un grand sourire.

– C’est là ? Bon, je te laisse. Je t’appelle, hein ?

Ah que oui, je veux le débrief du barbu. (Un débrief en tout bien tout honneur). Sandra est bien en débrief. Je me lance à l’assaut de la rue, qui monte. parfois, elle descend : qiand on arrive du métro, parce qu’on vient de l’autre côté. Mais là, elle monte autant que l’escalier tournait… On n’est pas toujours aidé.

4 réponses à “Fanette cherche cherche une bonne âme pour l’accueillir

  1. Il suffira de se rendre ici http://www.laurastar.com/fr/teaser-s7 pour découvrir l’arme absolue que je dégaine par la force des choses, étant en charge de l’entretien et du polissage de deux mâles à peu près adultes mais quand même faut pas pousser.

  2. est-ce qu’il va y avoir une suite ? (non parce que je l’attend moi, et depuis longtemps !)

  3. euh… je suis super buzyen ce moment, mais je ne peux résister à un commentaire si gentil… Je fais de mon mieux ! (pour la suite)

  4. ah merci ! alors je vais surveiller régulièrement (en même temps, j’étais restée sur ma faim avec le dernier épisode avec Lui , ça sous-entendait une suite qui ravissait mon côté fleur bleue !)