Et ils dansèrent joue contre joue….

Barack et Michelle Obama dansent joue contre joue, c’est beau.

Oui, si, je trouve ça beau. C’est un couple, et mine de rien, le gars a tout de même réussi à se faire élire deux fois président des Etats-Unis. Performance remarquable. Et il n’y serait peut être arrivé sans elle, qui bosse aussi – et sans ses filles non plus. Avec son petit look élégant à l’américaine, avec sa façon d’être là, Michelle y est tout de même pour beaucoup dans l’image d’Obama, le couple uni, l’épouse impeccable, les petites jeunes filles bien élevées, la famille idéale.
 
 

Donc, la petite danse joue contre joue, c’est bien vu. Pas très présidentiel, car, si l’on réfléchit deux secondes, que diable la vue d’un couple présidentiel peut nous faire, à nous, Français ? C’est mélanger le glam et la politique, ce qui est aberrant. Et pourtant, bien qu’aberrant, cela se pratique, ô combien. Et qu’est-ce que cela peut faire, à un Américain ? Là, je ne me rends plus compte.

L’Américain moyen est peut être tout heureux de constater qu’il a un vrai beau couple hétérosexuel à la tête de son pays. Une sorte de garantie de l’ordre rassurant que doivent avoir les choses. C’est une sorte de très ancien message, aussi peu démocratique que possible, mais si humain, je suppose : l’identification du prince et du pays. Celui qui dirige est le pays qu’il dirige. Quand Arthur est blessé, tout tourne de travers dans son royaume et les Chevaliers doivent trouver le Graal pour guérir le roi et le royaume.

Si Barack fait danser Michelle, alors leur couple est beau et fonctionne heureusement. Si leur couple est beau et fonctionne heureusement, alors le pays fonctionnera aussi bien qu’eux. Et tout ira pour le mieux dans le plus américain des monde.

Oh, mais que fais-je ? Dans une minute, je vais déplorer que d’aussi archaïques ficelles marketing nous soient servies sans broncher ni sourciller par médias anciens et modernes. Ce n’était pas dans mes intentions, je voulais être tout glam.  Disons seulement que la danse était bien venue, une façon de remercier sa co-équipière dans l’histoire et à la face du monde, avec la petite glam touch en plus.
 
 

Les commentaires sont fermés.