Marion Cotillard, actrice engagée

Dernièrement, surfant sur le web, je tombe sur le ELLE internet.

Et sur un article sur Marion Cotillard.

Qui commence avec une photo de l’actrice dans une étable à côté d’une vache, dans un costume paysan français vaguement revisité par la mode : bas rose, robe en jean, bottes en caoutchouc et une sorte de bonnet. Toute gaite, elle regarde vers le haut. Bon, pas aussi haut que Jeanne dans un célèbre tableau pompier du XIXème siècle, mais genre : j’affronte la réalité. Vu que le titre de l’article est Marion Cotillard, une actrice engagée pour la planète, on suppose que la vache et le look rural délivrent une sorte de message, mais lequel ? « L’urbanisation, c’est pas bien?  » Ou peut-être « Les vaches, c’est sympa » ? Ou « Revenons à une vie plus proche de la nature et Des Grandes Vérités De Ce Monde? »  Bref, avec un sous titre, je me sentirai plus certaine de ce que je dois penser, et en l’occurrence, livrée à moi-même quant à l’interprétation de la photo, je la trouve simplement ridicule.

Après, il y a les pensées de Marion Cotillard. Du bon, du comme j’aime.

On apprend donc que Marion Cotillard dispose d’une conscience écolo. Et d’où vient-elle, cette conscience écolo? de ses parents, très concernés par ces questions, et des ses grands-parents, maraîchers, en contact permanent avec la nature. (D’où, peut-être la vache, quoique les maraîchers ne soient pas dans l’élevage, alors???)  Avant, Marion était tout le temps en colère, mais maintenant elle s’est radoucie (ouf, n’est-ce pas?) à cause de la prise de conscience actuelle. « La déforestation, la pollution des mers et le réchauffement climatique sont extrêmement graves. » Comme la conscience écolo de Marion est développée ! J’en suis toute ébaubie, tant de passion et un discours d’une telle virulence, pfff. (heureusement qu’elle n’est pas en colère, ça devait être tout à fait terrible quand elle s’énervait avant). Il faut passer à l’action, dit-elle.

On clique donc pour lire la suite, car sûrement Marion va nous dire comment passer à l’action. « On est tout petits, mais on est beaucoup ». Et aussi : « On ne peut plus se dire que le réchauffement climatique n’est qu’un phénomène normal. » Comme elle y va, Marion ! Voilà une actrice qui ne mâche pas ses mots, hein. Et après, elle va encore plus loin : « On vit de manière aberrante tous ensemble sur cette planète, avec ce non-partage des richesses, ce déséquilibre qui entraîne, entre autres, le désastre écologique. On devrait préserver l’atmosphère comme on préserve la vie de son enfant, comme on a envie que les gens autour de nous vivent en bonne santé et longtemps ! Prenez les arbres : c’est ce qui nous permet de respirer ! »

Quelle virulence dans le discours? N’en reste-t-on pas pétrifié? En ce qui me concerne, je suis sans voix. Comme nous avons de la chance d’avoir des actruces engagées en France. Avec une lucidité ébourrifante, elle poursuit :  « il faut un profond examen de conscience, qui passe aussi par les gouvernements, pour changer nos priorités. Dans les pays industrialisés, où l’on vit globalement bien, nous avons une vraie responsabilité face aux pays qui sont dans une situation catastrophique et n’ont pas les moyens de lutter, comme le Bangladesh. »

Dites donc, si je ne m’abuse, nous avons là, non seulement de la conscience écologique, mais aussi de la conscience sociale.  Les riches doivent être sympa avec les pauvres. Marion, si tu n’existais pas pour nous donner un peu de conscience sociale, mais qu’est-ce qu’on ferait?

Je vais m’arrêter là, toute l’interview est un bonheur d’une immense subtilité. Je tente de résumer : Il faut consommer moins, on ne sera pas plus malheureux. Il faut se connecter avec la nature. Si on s’enferme dans une pièce pleine de gaz carbonique, on meurt (je n’ai pas saisi la pertinence de la phrase : je la soumet à l’interprétation d’un lecteur bienveillant ; aurait-elle pu dire aussi : si on met la main dans le feu, on se brûle, ou si on la met dans l’eau, elle est mouillée? Cela aurait-il altéré la puissance du message?) L’arbre devient le meilleur ami de l’homme. Nicolas Hulot est un mec bien et aussi le fondateur d’Alter Eco, car il replante des arbres. (Elle aussi : 150 arbres sur une parcelle de forêt amazonienne).

Au quotidien, Marion fait les tout petits gestes, ceux que les médias suggèrent, sur les poubelles et les achats responsables : un engagement de tout son être. Et quand elle entend des gens dire « ah oui, je devrais penser à faire ça « , mais en fait ils ne le font pas,  elle est très agacée. Il y a plein de choses qui la rendent folles. Mais quand elle entend des trucs qui la choquent, elle dit non ! (Notez le point d’exclamation).

Marion Cotillard, actrice engagée.

C’est .

Publicités

15 réponses à “Marion Cotillard, actrice engagée

  1. Je n’ai pas lu l’article, pas encore, j’ai la version papier, mais en tous les cas, j’aime beaucoup les photos.

    Moi je crois pas à ces gestes écolos de nos pipoles…

  2. Ce que je déteste, c’est la facilité de tout ça… ce prechi precha à la mode, servi par une jolie fille, sans esprit critique, sans idées perso, de la bouillie médiatique.

  3. En fait elle parle du gaz carbonique parce que c’est le principal gaz à effet de serre et qu’on en dégage beaucoup (industries … voitures tout ça tout ça) et donc vu la quantité si on devait mettre tout ce gaz dans une pièce ben on crève … c’est une façon de montrer la réalité en face …

    Je sais pas si je me suis bien exprimée … mais l’idée est là …

  4. En même temps, elle ne fait que répondre aux questions stupides de son interlocuteur. La façon dont est amené l’article est également bien naze (« engagée et enragée », pff, ils ont pris un stagiaire pour le titre ou quoi?)

    Mais il est plus facile de critiquer que de le faire à sa place ! Quelles seraient vos réponses ?

    Et puis une actrice (une personne même) qui s’intéresse au Grenelle je dis chapeau 🙂

  5. Je préférais encore quand elle sortait sa théorie du complot sur le 11 septembre, les Américains en étaient tous retournés, quasiment un incident diplomatique, ça faisait de l’animation.

  6. Il est exact que les questions et l’attitude du journaliste sont tout aussi ridicules. L’idée est probablement de rebondir superficiellement sur des thèmes à la mode. Ses propos seraient un peu naifs, mais acceptables si elle n’était pas présentée comme une pasionaria de la cause. Si elle l’était, elle devrait avoir des arguments un peu plus originaux que les banalités qu’elle sort.

  7. J’ai comme toi trouver tout le numéro hautement ridicule et léger. Les photos étaient franchement burlesques. A la limite, je trouvais l’interview du top model suedois plus interessante sans se prendre pour une passionaria, elle avait un point de vue et des petits trucs pas si cons…. Et apres mamzelle Cotillard saute dans l’avion pour les Oscars en Dior et revient tout aussi sec pour les Césars : en jet privé ?

  8. pour redonner à Marion ce qui est à Marion, j’avais lu il y a plusieurs années déjà (avant qu’elle soit hyper connue) une interview d’elle du même jus, et qu’elle n’hésitait pas à injurier les passants pollueurs (genre qui jetaient leurs déchets par terre etc), donc c’est donc une position qui était un brin iconoclaste pour l’époque, et assez engagé.

    pour les arbres NON ils ne fournissent pas l’oxygène de la planète, puisqu’ils reconsomment presque toute leur production d’O2. C’est le plancton qui produit l’oxygène en très grande quantité, et qui est menacé par le réchauffement des océans. Cela dit les arbres, c’est bien, car cela bouffe notamment les excédents de CO2, donc cela lutte contre le réchauffement

  9. Ah celui-là est collector ! Du grand, du bon !

  10. no comment…mais ta note est comme toujours très très bien écrite !

  11. Bon, en même temps sur le fond elle a pas totalement tort, hein…c’est toujours mieux que Claude Allègre (qui, en plus, est nettement moins sexy).

  12. Voilà pourquoi je ne lis pas Elle (par contre les photos sont réussies).
    Et voilà aussi pourquoi j’adore Marion Cotillard, actrice, et seulement actrice.

  13. Je vais aller lire ça…
    Mis déjà que je déteste cette actrice, ça rique d’empirer…

  14. Pff, je viens de me rendre compte que ce ELLE là je ne l’ai pas lu.
    J’avais trouvé les photos belles mais culculs la nouille…j’ai dû me dire que le contenu allait être pareil. Ton billet semble confirmer le pourquoi mon inconscient a zappé ce numéro 😦

    J’adore ELLE, j’adore l’idée de faire un numéro sur l’écologie, mais les gars, faut le faire sérieusement le numéro, pas en reprenant des trucs qu’on a tous lu déjà 100 fois ailleurs.