Apprendre à pêcher

ruisseau

Signalé ici, voici une initiative que je trouve merveilleuse. L’auteur en est une blogueuse dont j’admire je jalouse depuis longtemps les mises en pages élégantes, mais je n’ai pas le temps, ni la patience, non pas seulement de m’y mettre, mais d’apprendre à m’y mettre. Il faut faire des choix sur les 24 heures d’une journée, et comme d’une façon générale, la vie me réserve, m’a toujours réservé de charmants tours et détours, j’attends simplement que les choses viennent – elles viennent toujours.

Toujours est-il que je me suis toujours demandé comment on faisait pour créer son propre blog de A à Z. Les plates formes toutes faites, c’est merveilleux, quand on n’y connait rien et qu’on n’a pas le temps, aussi merveilleux qu’une cantine pour celui qui ne saurait pas cuisiner, on ne va pas dire le contraire. Mais n’empêche que la satisfaction ou l’espoir de pouvoir faire soit même les choses sont un plus. Mais comment faire pour entrer dans les arcades du web? Le vocabulaire informatique ne me rentre pas dans la tête, les tripotages m’ennuient, le html est d’un abord pour le moins aride, et personne pour t’aider gentiment sur le long terme, avec patience et tolérance. Les gens n’ont pas le temps, ce que je comprends, ou préfèrent utiliser des compétences que je soupçonne d’être à peine légèrement supérieures aux miennes pour faire voleter autour du débutant des volutes complexes de savoir qui me donnent le tournis. Avez vous remarqué que les personnes très compétentes sont pleines de patience et de compréhension pour le profane, quelque soit le domaine envisagée, alors que les amateurs qui se piquent de savoir utilisent leurs trois informations comme une arme ou un outil de promotion?

Il est rare de rencontrer une personne qui souhaite vous donner quelque chose. Eh bien, Kozlika est de celles là, et elle souhaite seulement donner à un maximum de personne un peu plus de savoir pour faire un blog et pour prendre le contrôle de ce que l’on fait sur le web. Quand on dispose d’un savoir, on peut s’en servir, ou pas : on dispose donc d’un choix ; mais quand on n’en dispose pas, de ce savoir, on n’a pas le choix. L’homme ignorant est à la merci du charlatan, disait Talleyrand, qui savait de quoi il parlait, et il n’avait rien d’un ignorant.

Me voilà bien verbeuse, mais je suis sous le charme de l’initiative de Kozlika, qui me donne, à moi, utilisatrice totalement ignorante des subtilités de la chose, une possibilité d’acquérir lentement quelques connaissances en la matière.

De quoi s’agit-il? Simplement d’un blog qui permet pas à pas, et en commençant au niveau le plus simple, celui qui fait sourire ceux qui savent, d’installer un premier blog sous Dotclear, un système entièrement gratuit et – apparemment – simple d’utilisation – simple – mais pas autant que le WP que j’utilise actuellement, qui ne me permet certes de rien faire, à part modifier la photo en haut du blog, follement, mais qui est assez élégant et pratique. Sauf que j’étouffe dedans et que je voudrais pouvoir gérer mon visuel. Je n’ai pas beaucoup de temps, et surtout je n’y connais rien. Eh bien, grâce à Kozlika, j’ai une chance d’y parvenir, à mon rythme, et aux heures qui me plaisent. ça prendra du temps, je me connais, une idée vogue en sous marin chez moi pendant un an avant de commencer à produire quelque chose. Mais peu importe, l’acquisition d’un savoir nouveau et utile est en soi la meilleure des expériences.

C’est là, et vraiment, merci, merci, merci à Kozlika. Elle va nous apprendre à pêcher, on pourra manger toute notre vie…

About these ads

7 réponses à “Apprendre à pêcher

  1. Tu pourrais télécharger et installer WordPress : tu ne serais pas perdue au niveau de la gestion et tu peux choisir des plugins et des thèmes à l’envie :
    - http://wordpress.org/extend/themes/
    - http://wordpress.org/extend/plugins/

  2. Oui WordPress c’est assez simple d’utilisation. Apres c’est vrai que pour personnaliser, jme suis faite aider aussi :)

  3. Pingback: Bloguer ou ne pas bloguer » L’amour, la mûre

  4. Attendez : ce blog est sous la version gratuite de Wordpree offrant aussi l’hébergement ? Selon l’adresse, il semblerait. Bravo pour cette transformation ! Du coup, oui, je dirais aussi : passer à WordPress payant qui exige d’avoir un hébergeur ; OVH pour mon blog …

  5. J’admire Matt qui, dès le premier commentaire, lance la polémique Dotclear vs. WordPress…

  6. Merci pour le relais (et les compliments), Fanette !

    Le débat de savoir s’il vaut mieux installer Dotclear ou WordPress m’intéresse particulièrement peu ; il s’agit plutôt d’abaisser les barrières qui font qu’un grand débutant n’aurait d’autre choix qu’une plate-forme de blog en prêt-à-porter.

    En sachant installer soi-même un outil de blog (pas forcément en payant, je rappelle qu’il existe des hébergements gratuits, d’autres fort peu chers…), l’internaute futur blogueur n’aura alors qu’une question à se poser « en ai-je envie ? »

    Après ma foi, Peugot ou Renault, qu’est-ce qu’on s’en tape alors !

  7. Merci pour l’info ! Moi, avant de commencer mon blog, je m’étais achetée « Créer un site Web pour les nuls » – et finalement j’ai fini par m’installer sur Blogspot parce que je n’arrivais pas à créer mon site et que j’avais envie d’écrire là maintenant tout de suite ^^