Fleurs roses et papillons jaunes avec petits coeurs

http://feeblingee.centerblog.net/4928134-Papillons-fond-blanc-avec-arc-en-ciel

Le boulot c’est pas rose, le boulot c’est morose

Le boulot c’est pas rose, le boulot c’est moros

Ce qui me déconcerte avec Diva, c’est que ça marche (ou alors je suis horriblement sévère avec elle? mais je ne crois pas).

D’abord il y a la sourire et le dynamisme. Diva sourit beaucoup et elle est toujours dynamique. Mais attention. Elle gère bien son dynamisme : quand Isabelle a le plus souvent l’air agitée, Diva sait accueillir les gens par un grand sourire quand ils arrivent et leur poser des questions parfaitement en relation avec ce qu’ils font ou ont fait. Quand Isabelle aborde, irrépressiblement, le sujet de son mariage au bout d’une minute de conversation, Diva ne parle pas d’elle, ou peu. Selon le besoin, elle fait au contraire parler les gens et s’intéresse à eux. Les gens adorent ça. Enfin pas tous les gens – pas moi, par exemple. Du coup, elle en a déduit, avec une pertinence effrayante, que je ne voulais pas parler de moi. Ouf, j’ai trouvé la contre attaque. Mais j’ai du y réfléchir.

Diva se souvient très bien de nombreuses infos à propos des gens et de leur vie. Et, avec à propos, elle le leur ressort quand il faut. Si quand Isabelle a du partir toutes affaires cessantes en Bretagne pour l’enterrement de sa grandmère, elle a trouvé une Diva super chaleureuse et prête à l’aider. Et ensuite, Diva s’est souvent enquis de l’état d’esprit d’Isabelle relativement à la mort de sa grand mère. ça va? je sais que c’est dur. Oui, tu sais quand les gens s’en vont comme ça… et bla et bla. On a l’impression de gratter une plaie pour la faire saigner, mais, pour des raisons qui m’échappent, Isabelle avait l’air contente. Moi, quand je suis triste, j’essaie de penser à autre chose jusqu’à ce que ça passe. Isabelle, non. Quand je dis qu’elle avait l’air contente, je veux dire qu’il lui était hyper facile de raconter des trucs tristes sur sa grand mère, devant tout le monde, les larmes aux yeux. Là, on doit toucher un point sensible : alors que je trouve cela presque obscène (j’ai mal et honte pour elle), Isabelle fait cela volontiers et il y a au moins quatre personnes au boulot pour l’entourer et lui faire des bisous. Et là, Diva donne toute sa puissance. Elle sait très bien dire à Marc, d’un air grave : « Isabelle est bouleversée ». On ne pourrait, n’est-ce pas, lui tenir rigueur d’une telle empathie? Du coup, Marc descend de son olympe et vient voir si Isabelle est apte au travail.

Heureusement que personne ne peut battre Isabelle en agitation à apparence efficace.

– ça va Isabelle? lui demande-t-il d’un air inquiet.

(On voit, en observant Diva, qu’elle suit la conversation avec intensité, même si elle ne regarde pas : toutes ses antennes sont tendues).

Isabelle, en mode : Devant le chef je surmonte ma douleur (je m’interroge sur ce truc : autant elle se liquéfie facilement devant ses collègues, autant ça lui passe en deux coups de cuillère à pot, surtout quand Marc pointe le bout de son nez) : mais oui, Marc, bien entendu.

– Votre grand mère?

– C’est dur. C’est très dur. Mais tout le monde est là et il y a le travail.

(A mon avis, Sarko devrait lui faire faire des spots sur la valeur tonifiante et curatrice du travail).

Marc, rassuré : Ah !

Isabelle : Tenez, le dossier que vous cherchiez.

Et paf, dans les dents. Isabelle est trop forte : elle peut sangloter, appeler sa mère,  finaliser un dossier, contacter trois fournisseurs et leur demander des devis, et organiser un repas boulot en même temps. Personne ne la bat pour ça.

Diva, de toutes ses antennes, frémit. Loupé.

Bon, là, je vous ai raconté MA version, MA perception. Mais, dans vos expériences à vous, ça vous dit quelque chose, ce que je raconte, ou je suis juste en train de virer parano?

Le boulot c’est pas rose, le boulot c’est moros

(J’espère que vous aimez l’image. Je ne l’ai jamais dit, car j’ai honte, mais j’ai un faible affreux pour les images animées avec des trucs qui clignotent).
Publicités

14 réponses à “Fleurs roses et papillons jaunes avec petits coeurs

  1. Je la trouve très mignonne ton image papillonnante, vas-y, tu peux en poster d’autres 😉

    Ah la la, ça me rappelle des personnes de mon bureau ton histoire…sauf que là en plus c’est très bien écrit et raconté.

  2. Pour être honnête, non je n’aime pas ton image!
    Je ne crois pas que tu sois parano, des comme Isabelle ou Diva, on en croise.

  3. Au boulot, j’ai des Isa (beurk!), des Diva (mouais !), des marc (pffff) et bien d’autres !!! ce que tu décris me parle complètement !
    Pour ce qui est de l’image, je la trouve magnifiquement horriiiiible !!! 🙂

  4. Ah ton image me laisse sans voix. Tant de comment dire, ça m’émeut… ;-)))

  5. Je ne sais pas pourquoi, mais je subodore que le spirit de ma note d’aujourd’hui va te plaire.

  6. tu n’es absolument pas parano, ça m’étonnerait.
    diva a l’air bien réelle en tout cas

  7. electromenagere

    Tu ne peux pas aimer cette image ET ne pas aimer Diva : ça va ensemble selon moi ! 🙂

  8. Bonjour,
    ET bien il y a des personnes comme ça , dont on croirait qu’elle peuvent tout accomplir et qui nous donne l’impression d’être nulle, mais personne n’est invincible, et personne n’est nul.

    Pour les images…euh… Ben moi aussi j’aime bien ces truc là… Y a pas de honte non? LOL

    Je te souhaite une agréable fin de journée, sous le soleil d’hiver, qui nous apporte de belles après-midi.

  9. Bonjour,
    ET bien il y a des personnes comme ça , dont on croirait qu’elle peuvent tout accomplir et qui nous donne l’impression d’être nulle, mais personne n’est invincible, et personne n’est nul.

    Pour les images…euh… Ben moi aussi j’aime bien ces truc là… Y a pas de honte non? LOL

    Je te souhaite une agréable fin de journée, sous le soleil d’hiver, qui nous apporte de belles après-midi.

  10. Bon, j’avoue, les trucs blinkies qui clignotent à mort, c’est pas du tout ma came… mais spa grave, hein, ça ne m’a pas empêché de répondre (presque) à ton tag : http://www.mercipourlechocolat.fr/2009/01/30/dans-la-tete-dune-femme-moi-par-exemple/

  11. Aie, cette image, je trouve qu’elle pique les yeux…Mais dans ta description, je dois dire qu’Isabelle me fait davantage grincer des dents que Diva…

  12. Pingback: Bloguer ou ne pas bloguer » Deux jours en un

  13. J’aime bien les deux, Isabelle et son absence de pudeur tout autant que celui de l’a-propos, et Diva, sa perfection, son empathie.

    Mais c’est facile, n’étant ni l’un ni l’autre.

    par contre, les gifs animés qui bling bling…

  14. Pingback: Au boulot « le journal de Fanette