Où Fanette tente d’inviter Lui au cinéma

humeurdujour51

Ma méthode, ça a toujours été d’aller boire des cafés dans le bureau de Lui, qui ne travaille pas dans la même société que moi, mais ses bureaux donnent dans la même cour que la nôtre.

Pour l’instant, le seul résultat que j’ai obtenu, c’est de sympathiser outre mesure avec Ben, le collègue et ami de Lui.

Ben est charmant. Un peu pot de colle, mais charmant.

Je continue donc le café, et, alors que j’avais un peu laissé tomber les approches de Lui, j’essaie de m’y remettre.

Un jour des dernières semaines, le téléphone de Lui sonne, alors que j’y suis pour ma pause café/rocher S*ch*rd post soupe de midi ; il répond ; c’est Sandrine.

Déjà, avant, son visage s’éclairait et il disait un truc du genre « Bonjour ma chérie! » que je trouvais assez décourageant.

Mais là il dit : « Oui? »

Ce que je trouve plutôt encourageant.

Je regarde mes mains et je leur souris. j’ai du chocolat sur les doigts.

La conversation, ça fait un truc du genre : « Mmm. Eheh. Mn. OK. Ouais. Peut-être. Je ne sais pas. »Je souris toujours à mes mains, et j’essaie de ne pas rire. ça ferait un peu téléphoné (c’est le cas de le dire). Je réussis à me contenir, à prendre un air calme et détaché, je regarde vers l’extérieur, puis quand il a visiblement l’air d’avoir terminé, je me retourne vers Lui – eux, quoi. Je leur demande si on va au cinéma ce soir, et au moment où je formule ça, je me dis que je suis super nouille. C’est le coup à aller au cinéma, oui, mais avec Ben, qui est toujours prêt à y aller. Pourquoi, mais pourquoi j’ai dit ça? c’est l’instinct, le réflexe qui m’a fait parler, mais je me ficherai des baffes !!!! Je pouvais pas trouver un truc plus con?

Et bien entendu, le visage de Ben s’éclaire : pour moi c’est OK.

Ben tiens.

Mais Lui prend l’air préoccupé. « Euh, non, là, pas ce soir ».

– On va voir quoi? fait Ben en sortant l’Officiel de sa poche.

Je suis accablée. En plus il faut que j’y retourne. Je lui prend l’Officiel, en lui disant que je préfère le Pariscope, ce qui est faux, mais bon. Je suis de mauvaise humeur. Je dois dire un truc désagréable. Le pauvre Ben est désolé.

– Mais non, lui dis-je, c’est pas grave.

Ah, merde, zut, crotte, zut.

Retour à mon bureau. La vitre me donne froid. Le radiateur à mon côté me donne trop chaud. Mes collants grattent. J’ai un trou au bout, ça fait nul, je me sens pauvre fille du pied droit. Pis j’ai le nez qui coule parce qu’il faisait froid dehors et là il fait chaud dedans. Pauvre fille du nez, aussi. Le nez + le pied = je suis une grosse nulle. Viviane voit que je suis de mauvais poil et me regarde d’un air interrogateur. Isabelle me fait coucou de loin. Ah, Isabelle, parlons-en. Non, n’en parlons pas, je vais mordre : enfin un mot pour l’essentiel : Isa se marie. On est TOUS au courant. Elle nous a même présenté l’heureux élu. Ben heureusement qu’ils se sont trouvés, c’est beau l’amour, et il y a un place pour chacun en ce bas monde, d’ailleurs c’est encourageant.

Alors voilà, voilà, dans mon bocal, avec vue sur le froid extérieur tandis que je transpire à l’intérieur, je tapote sur mon clavier d’un air mou. J’essaie de me concentrer. Je lis mes mails. Ah tiens, un prestataire de service. Faut que je m’occupe de son contrat, elle veut être payée – cette idée, là, aussi. ça m’occupe, je vais voir Marc, je traverse le bureau, monte les escaliers, Marcounet est en réu avec Gaby et Diva. Ben s’pa grave mon gars, je repasserai. Tiens, je redescends me faire un café, pour m’occuper. Il est chaud. je me brûle les doigts. Aaaaah, Isabelle met le cap vers moi, l’oeil brillant, dans l’intention évidente de me dire un truc. Merde. Maudit soient les imprimeurs. (Ils impriment des faire-part). Elle s’arrête près de moi, l’air ravie, et elle me dit :

….

(A suivre).

(Héhé).

(Et les ménages à trois, c’est pas mon truc. Je ne partage pas. )

Advertisements

10 réponses à “Où Fanette tente d’inviter Lui au cinéma

  1. ohhhh non, je voulais la suite tout de suite !!!!!!

    bon, alors Lui, il la vire sa grognasse ou quoi ?? (sauf si ton LUi est mon LUi, auquel, il ne doit pas virer sa grognasse puisque c’est moi !!!)

    bon, va falloir que tu attaques sec avec Lui, parce que là, ca va te ronger les sangs….

  2. Le coup du « à suivre » est trop cruel. C’est quand la suite?

  3. Tu n’as jamais été aussi vache !
    Ce n’est plus du teasing !
    C’est de la provocation !!!

    Quelque chose me dit que ce n’est pas si mal parti finalement avec Lui…
    Et peut-être même que pour le ciné, ce n’est pas mort ?

  4. j’ai pas aimé le dernier woody, et le james bond c’est action, action ! tu vas voir quoi ?

  5. Allez, ptêt qu’il était pris ce soir parce qu’il devait rompre !!!
    Faut être optimiste, dans la vie !!!

  6. tu le fais exprès hein!

  7. Euh mais c’est quoi cette fin là?
    Comment ça « à suivre »???

    Pfff, elle est cruelle cette Fanette, c’est dingue. Le pire c’est qu’elle cache bien son jeu! 😉

  8. difficile pour toi en ce moment!

  9. Puis aussi tu narres très bien la chose (c’est encourageant ?); et les relents de bitch-itude quand la situation rêvée ne se déroule pas comme prévu, c’est très légal 🙂